Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Looking at Myself. -Keith&Hayden-Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


MessageSujet: Looking at Myself. -Keith&Hayden-   Mar 25 Mar - 20:28

Looking at myself



Le son des gouttes de pluie frappant contre les vitres commençait à me taper sur les nerfs. Voilà une demi-heure que je fixais ce bouquin de langue dans l’espoir qu’il bouge d’un millimètre mais c’était peine perdu. Je me déconcentrais au fur et à mesure que le temps passait et le rythme de la pluie m’emmenait ailleurs. Maintenant, voilà que je pensais à Jason et à cette envie folle que j’avais de fuir pour rentrer le retrouver à la maison. Dans un soupir de désespoir, je rangeais ces affaires et décidais d’aller me détendre l’esprit avant de m’attraper un mal de crâne. Je sortais de la salle de repos où seulement deux personnes étaient étalées comme des larves sur les fauteuils en mousse, voguant au pays de Morphée. Eux au moins savaient comment se détendre correctement. Je ne serai pas arrivée à fermer l’œil à leur place.

J’enfilais mon sac sur mon épaule et traversais les couloirs jusqu’à la bibliothèque. Ici aussi le silence régnait, mais les parois étaient tellement mieux isolées. Je saluais la vieille bibliothécaire à lunettes qui me toisa sans me répondre, comme si la peste s’affichait sur mon visage. Elle était toujours incroyablement aimable cette dame. Mais curieusement, je la trouvais amusante. Elle répondait parfaitement au cliché de la bibliothécaire louche qui ne savait pas ce qu’un sourire signifiait.

Au fond de l’immense salle, je posais mon sac sur une table et partais arpenter les longues allées remplies de livres en tout genre. J’avais assez étudié ces derniers jours pour me replonger dans un nouveau bouquin surnaturel. J’avais envie d’un récit vivant, vrai mais surtout parfaitement humain. Je tournais dans le rayon des romans policiers et penchais la tête pour lire les titres des livres au fur et à mesure que je passais à côté. A la lettre K, je repérais le nom de Stephen King. Ce grand Stephen King. Et sans hésiter je pris le premier bouquin de lui qui me tombait sous la main. J’avais eu l’occasion de lire deux ou trois romans qu’il avait écrit sans un brin de déception. Le talent de cet homme me surprendrait toujours. Il serait ma distraction aujourd’hui.

J’attrapais le pavé et lorsque je le retirais, je me vis dans le reflet du miroir qui se cachait derrière. J’avais le teint plus pâle que d’habitude, les yeux plus clairs et profonds. Une mèche blonde me tomba devant les yeux, et mon reflet se mit à bouger tout seul. Surprise, je fis un petit bon en arrière en lâchant un « AH ! » bref, mais assez fort pour pouvoir entendre la bibliothécaire crier « Chuuuuut » depuis l’entrée. Je fixai ce que je croyais être un miroir. C’était étrange de voir son double, je me sentais délirante, voire folle. Reniant cette idée que mon cas pouvait être pire que ce que je ne le pensais, je replaçais le bouquin en secouant la tête nerveusement. Raide comme un piquet, je voulus prendre la fuite lorsque le livre se retira tout seul de l'étagère pour atterrir sur le sol. De l’autre côté, mon double me dévisageait avec autant de stupeur que je ne pus en faire preuve.

Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 615

MessageSujet: Re: Looking at Myself. -Keith&Hayden-   Sam 5 Avr - 1:24




Looking at Myself





Hayden L. Gale & Keith L. Roman
A cette heure ci j'aurais du me trouver dans la forêt, adossé à mon arbre, dans ma petite clairière secrète, mais c'était impossible. La pluie battait son plein. La seule chose que je pouvais faire en cet instant c'était regarder en direction de la forêt tout en soupirant. J'aimais tellement cette forêt et son calme.
Le bruit du vent dans les feuillages, l'odeur de la mousse et de résine, le bruit d'un cours d'eau non loin de la clairière.

Cependant la bibliothèque était elle aussi un endroit très sympa. Surtout le petit coin que j'avais trouver dans ce même endroit.
Le fond de la bibliothèque, personne n'y était jamais. La majeure partie des élèves étaient des flemmards et ils ne marchaient donc pas jusque dans cet endroit reculé de la bibliothèque.
Mais de toute manière, le fond, ou l'entrée de la bibliothèque, tout était toujours silencieux grâce à ma bibliothécaire favorite. Elle devait être allergique au bruit celle la. Ou plutôt aux jeunes. Elle me gratifiait toujours de son sourire le plus charmeur des que je rentrait dans "son sanctuaire" comme je l'avais déjà entendue dire au prof de potion. Mais elle n'aimait pas la "pollution auditive" que provoquait certains jeunes. Par le mot certains j'étais persuadé qu'elle insinuaient tous.

Le clapotis des gouttes sur les carreaux me berçait, j'aurai presque pu m'endormir. Presque. Je n'était pas sur une surface plane, donc je ne pouvais dormir. Mais je me laissais vagabonder dans mes pensées. Les yeux fermées la respiration lente, on aurai pu croire que je dormais.
Mais pas le moins du monde.
Des tonnes d'idées et de pensées traversaient en ce moment même mon esprit. Cependant certaines restaient plus ou moins longtemps, comme cette chanson qui était maintenant en train de résonner dans ma tête.

"Nothings gonna harm you, not while i'm around.."

Je me levais du rebord de la fenêtre, il était temps pour moi de me bouger un peu, cella faisait un moment que je n'avais pas lu quelque chose. Il était donc temps pour moi de me choisir un livre, je n'avais même pas à marcher beaucoup ! J'étais justement dans la partie de la bibliothèque ou l'on trouvais les romans "normaux".
J'avais toujours aimer le fantastique, il était donc normal, malgré le fait que je bouffe du fantastique réel tous les jours, que je me dirige automatiquement vers la lettre L. Landy. Derek Landy.
Un de mes deux auteur favoris. Tous deux Irlandais, tous deux brillants, tous deux auteurs de fantastique. Je cherchais donc les "Skully Fourbery" pour passer un peu le temps. Je les avais déjà tous lu une bonne vingtaine de fois, mais comment se lasser d'un sorcier squelette avec un humour décalé et dingue de boules de feux ?

Je retirais le livre de l'étagère quand au même moment, la personne de l'autre côté retirait aussi le sien.
Par curiosité je regardais.
Et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir entre la légère interstice, mon double.
Quelque peu changer certes, mais mon double. C'était tellement étrange. Pourquoi était-il brun ? Pourquoi ses yeux étaient plus foncés ? Sa peau plus coloré ? Mais surtout .. Pourquoi était-il la ? Je n'étais ni en état de stress, ni en colère, ni dans quelque autre état qui aurai pu le faire apparaître !
Mon reflet fût aussi surpris que moi, il en lâchât même un petit cris.

"Chuuuuuuuut"

Saloperie de bibliothécaire.. Et saloperie de clone ! Il replaçât le livre comme si de rien était ! Non mais ! Je repoussait le revoir encore une fois. C'était tellement étrange. C'était la première fois que mon clone était .. Différent.
Je sortis donc de ma rangé pour aller dans celle ou se trouvait mon clone.
J'était maintenant face à face avec lui.
Je m'avançais lentement, il était le plus souvent imprévisible, et impulsif.
Il se retourna pour partir. Il avait l'air lui même tellement surpris ! Il m'avais regarder comme si j'étais une hallucination.
Voila que mon clone se mettait à se prendre pour le vrai moi. Il fit quelque pas vers la sortie de la rangée.
Quel manque de respect ce double !
Je fis quelques pas rapides vers lui, lui attrapais le bras, et le retournais vers moi.

-Hey !

Un nouveau "Chuuuuuuuuuut"
Je me mis donc à chuchoter.

-Oh ! Tu m'explique ce que tu fais la ? Je ne t'ai même pas senti venir ! Et pourquoi tu as cette tête la ! Tu n'es pas mon double pour rien normalement ! Tu es mon portrait craché ! T'as fait une crise de rébellion ? Je sais pas moi.. Des explications s'il te plait ?


© Méphi.



_________________
-I'm very particular with my words-

Fear the Old Blood.By the gods, fear it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: Looking at Myself. -Keith&Hayden-   Dim 11 Mai - 16:55

Looking at myself



Nombreuses furent les fois où je pensais devenir folle, sujette à des hallucinations. Sans savoir si j'en faisais des tonnes, si je rêvais ou si tout ça était réel et que l'arrivée soudaine de mon don m'en faisait voir des vertes et des pas mures. Mais cette fois fut la plus dingue de toutes les hallucinations que j'ai pu avoir auparavant. Me retrouver face à un presque double de moi même, jamais je n'aurai cru cela possible. Je la vis bouger, sortir du rayon dans lequel elle était pour venir me rejoindre. Je la détaillais de haut en bas, immobile et bouche-bée de voir qu'elle me ressemblait autant. C'était dingue de voir qu'on faisait la même taille, qu'on avait la même démarche... Pourtant il y avait quelque chose qui la plaçait à l'antipode de moi. Pour commencer, le style. Je ne sais pas, elle semblait plus noble que ce que je ne suis, plus sereine. Peut-être était-ce son pas assuré qui la rendait si impressionnante. Sa peau était si blanche aussi, comme si un froid glacial avait pénétré ses pores et avait gelé la moindre imperfection. Elle ressemblait à tous ses vampires qu'on pouvait croiser dans les couloirs de l'école. Détail qui d'ailleurs me ficha la chair de poule… Et bien sur ses cheveux. Impossible de passer à côté. C'était l'évidence même de notre différence. Ils étaient d'un blond presque blanc, ça ne semblait pas être naturel, mais pourtant tellement élégant. Ça m'allait plutôt bien d'ailleurs ! Je me disais que si un jour, pour une quelconque raison, il me fallait changer de vie, de physique, pourquoi ne pas adopter cette couleur.
Néanmoins, plus elle se rapprochait, plus je me sentais délirer face au réalisme de mes hallucinations. Je soupirais de fatigue. Car oui, ce devait sûrement être un manque de sommeil. J'ai tellement de mal à dormir paisiblement ces jours-ci. Je fais sans cesse des cauchemars dont je me retrouve prisonnière et qui font de moi un monstre que je hais. Impossible de fermer l’œil pour se reposer. Je finis par tourner les talons, persuadée de ma folie. Mais voilà qu'on me saisit par le poignet pour me forcer à faire demi-tour. C'est elle ! Mon double blond, qui ne veut pas me laisser partir.

« Hey ! »

Je sursautais, surprise par ses mots. Depuis quand mes hallucinations pouvaient elles parler ? A moins que je ne sois dans un rêve, profondément endormi. Je m'étonnais alors de la capacité de mon cerveau à rendre tout cela si réaliste. Un pincement aigu au coude et… Outch ! Tout cela était bien réel. Même la bibliothécaire l'avait entendu parler, puisqu'elle ronchonnait encore, depuis l'accueil.

« Oh ! Tu m'expliques ce que tu fais la ? Je ne t'ai même pas senti venir ! »

Et bien moi non plus figure-toi !

« Et pourquoi tu as cette tête la ! Tu n'es pas mon double pour rien normalement ! Tu es mon portrait craché ! T'as fait une crise de rébellion ? Je sais pas moi.. Des explications s'il te plaît ? »

Elle était sérieuse là ? Instinctivement, je fis un léger pas en arrière, la détaillant encore mieux. Je détestais ce ton autoritaire qu'elle prenait avec moi. Je ne crois pas qu'on se connaisse, malgré la ressemblance.

« Mais tu sors d'où toi ? Je n'crois pas qu'on se connaisse. »

J'essayais de ne pas hausser le ton pour éviter les fureurs de la vieille peau, tout en gardant ce ton sérieux avec mon interlocuteur.

« T'as du te tromper de personne désolée. »

J'hésitais à tourner les talons une deuxième fois. Tellement de questions me brûlaient les lèvres. Alors je la dévisageais, attendant une réaction, qui ne tardait pas à venir. Elle, ne semblait pas en avoir fini avec moi. Je me demandais ce qu'elle me voulait.

Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 615

MessageSujet: Re: Looking at Myself. -Keith&Hayden-   Dim 18 Mai - 19:58




Looking at Myself





Hayden L. Gale & Keith L. Roman
C’était la première fois que mon double semblait avoir peur de moi. C’était étrange. Je ne l’avais jamais vu celui là. J’avais un double avec une personnalité bien à lui. Ou plutôt plusieurs doubles et pour chacun un trait de ma personnalité. J’avais mon double Débile. Mon double perpétuellement en colère. Celui très intelligent. Celui qui ne fait que des bêtises. Le séducteur, le menteur, et ainsi de suite. Mais jamais je n’avais eu connaissance d’une partie de moi qui avait peur de moi-même !
Enfin si. J’avais déjà eu peur de moi-même. Au tout début, la première fois que j’ai découvert mon don. Mais ça devait être pareil pour chacun des élèves dans cette école non ? Tout le monde dans Shadow Falls, les élèves, la directrice, et même les profs ont dû passer par une phase « Qui je suis ? Qu’est-ce que je suis ? Suis-je un monstre ? Suis-je le seul ? Je suis différent ? Je suis un danger ? » Bla bla bla..
Mais le fait était là. J’avais un double qui avait peur de moi. Il faisait un nouveau pas en arrière à chaque fois que je me rapprochais. Il avait les yeux écarquillés .. Et quels yeux.. Ils étaient légèrement différents des miens. C’était quoi en fait ? Un double défectueux ?
Ses traits, ses formes, sa façons de se tenir étaient les mêmes que moi.. Mais il paraissait plus frêle, fragile, timide. Avait des cheveux bruns, une peau bien plus halé que la mienne. Moi qui pourtant.. N’allait jamais au soleil ! Il devait être vraiment défectueux.

« Mais tu sors d'où toi ? Je n'crois pas qu'on se connaisse. »

Il était sérieux ? Il me répondait comme ça et faisait comme s’il ne me connaissait pas ?! J’ouvris grand la bouche. J’étais tellement choqué c’était la première fois que ça m’arrivait. Un double qui ne savait même pas qu’il en était un et en plus.. Défectueux avec plein de .. Je ne dirais pas imperfections, car il était vrai que le teint halé m’allait plutôt pas mal avec des cheveux plus foncés.. Mais des différences. Un double défectueux avec plein de différence. C’était une première. Et en plus il me demande d’où je sors ? C’est lui qui est sorti de moi donc.. N’importe quoi ce double..

« T'as du te tromper de personne désolée. »

Heu pardon ? J’ai bien entendu ? C’est lui mon double et c’est moi qui me trompe de personne ? J’avais déjà plusieurs expériences bizarres avec mes doubles. Découvrir séparément chaque aspect de sa personnalité ça fait un choc. Mais là .. Heu .. Jamais je n’avais vécu un truc aussi bizarre depuis que DeeDee était allé révéler au prof de maitrise de soi des loups garous que je le trouvais canon et que j’en ferais bien mon quatre heure.. J’avais du redoubler d’ingéniosité pour lui faire gober que mon clone avait sa personnalité propre et que ce n’était pas du tout ce que je pensais !
Je regardais ce clone quelques instants. J’allais devoir faire ce que je faisais toujours lorsqu’un de mes doubles n’était pas à sa place. Tout ce que j’espérais c’était que je n’allais pas me retrouver brune un fois qu’il serait de nouveau à sa place. Sans crier gare, je m’approchais rapidement de mon clone et le serrait dans mes bras pour le faire retourner à sa juste place, en moi. Mais j’avais beau serrer. Et même serrer toujours et plus fort. Il restait dans mes bras sans rien faire.

-Mais c’est quoi ton problème ?! T’es moi ou t’es pas moi ? Tu débarque comme ça « Bonjour je suis ton double mais brune et bronzé » et même pas quand je fait ce qu’il faut pour te remettre à tu le fait sans résister ? Tu dois vraiment être défectueux !

J’haussais légèrement le ton sous le coup de la surprise et d’une germe de colère.

-Et depuis quand je suis maladroite ?! T’as fait tomber un livre ! J’ai jamais fait tomber quoi ce soit ! C’est pour ça que mes doubles sont mes doubles ! Ils sont une partie de moi ! Et aucune partie de moi n’est maladroite ! Ou alors .. Ca y est ! J’y suis ! Une évolution de mon don ! Je n’ai pas que des doubles .. J’ai aussi mon alter égo ! Ou ma totale opposé ? Mais il ne me semblais pas que les dons pouvaient évoluer.. Ou du moins pas à ce point ! Mais t’es bizarre ! Mais t’es bizarre !

-Shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhht !!

La vielle s’en mêlait encore.  En même temps j’avais parlé un peu fort. Mais elle commençait à me courir sur le haricot. On n’avait même pas le droit de renifler sans se recevoir un chut ! C’est donc sous le coup de l’impulsivité que je dis..

- Achète-toi des boules quies vielle peau ! Tu devrais savoir depuis le temps que les jeunes ça fait du bruit ! Et le bruit ça ne va pas abimer la reliure de tes livres ! Pff .. Non mais celle-là je vous jure..  Héhé .. Elle m’a toujours démangée celle-là.

Cette fois ce n’est pas la bibliothécaire qui répondit, mais des élèves en train de travailler.

-Shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhht ! Y en a qui bossent !

La vieille devait encore être trop choquée pour réagir. Mais je sentais que j’allais avoir des ennuis.

-Bah taisez-vous et travaillez dans ce cas ! Bandes de gros nazes ! Pfff ..

Je me tournais alors vers mon étrange double.. Il était encore là, et paraissait particulièrement surpris.


© Méphi.



_________________
-I'm very particular with my words-

Fear the Old Blood.By the gods, fear it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Looking at Myself. -Keith&Hayden-   

Revenir en haut Aller en bas
 Looking at Myself. -Keith&Hayden-Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» Randal Keith Orton.
» Matthew Gage's Friends? or not.. (ft. Hayden Christensen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-