Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Mer 14 Aoû - 20:51

"Bad Boy"






&
© Never-Utopia

La journée commence bien… Le réveil sonne, comme tous les matins. 8h25. Quand les yeux de Chad se pose sur son téléphone portable, il constate qu’il a plusieurs textos et surtout, qu’il est en retard. Il se lève d’un bond et cherche ses vêtements. Pas le temps de se débarbouiller ce matin. Il enfile le pantalon de la veille, un polo noir. Il cherche ses chaussures et se cogne l’orteil dans le pied du lit.


    Putain c'est pas vrai !



Il serre la mâchoire, attrape son sac et se précipite dehors. Sur la route, d’un pas rapide, il lit ses messages. Alysse. Elle s’inquiétait de ne pas le voir. Il soupire et lui écrit une réponse rapide.

« Désolé. Pas levé. On se voit au déjeuner. »

Il envoie le message et bouscule quelqu’un au passage. Ca devrait à être à lui de s’excuser. C’est lui qui ne regardait pas. Mais l’Ecosse n’est pas de bonne humeur. Il n’aime pas être en retard. En arrivant en retard, il se fait remarquer et c’est bien quelque chose dont il a horreur. Il grogne une insulte qu’on lui retourne et prend sur lui, continuant de marcher rapidement. C’est déjà trop tard pour le premier cours, mais il arrive à temps pour le second.

Les heures suivantes se sont bien passées. C’est l’heure du déjeuner. D’un pas bien plus calme à présent, il sort du bâtiment pour pouvoir fumer. Il ouvre son sac. Il cherche. Il devient pâle. Pas de paquet. Pas de nicotine après une mauvaise matinée. Il inspire profondément, se demandant s’il a le temps de rentrer chez lui. Il soupire. Il n’en a pas envie. Par chance, il demande une cigarette à un autre élève. Rassuré, il le remercie du bout des lèvres et l’allume. La première taffe est tellement apaisante, qu’il s’appuie contre le mur, en soupirant d’aise.

_ Rends le moi bordel. Tu vas en faire quoi en plus… Tu es vraiment un gamin quand tu t’y mets Jordan !

Il pose les yeux sur ceux qui se querellent. Un garçon et une fille, un peu plus jeunes que lui. Il soupire, la clope au bec et s’approche. Ca ne le regarde pas, mais il n’aime pas qu’on embête les filles. Il inspire profondément et se mêle de cette histoire. Mais à peine il approche, qu’on l’agresse.

_ Dégage ! On t’a pas sonné.

Le jeune le pousse. Chad échappe sa clope non terminée. Il serre les poings. La journée n’a pas très bien commencé et elle ne semble pas vouloir s’améliorer. Il inspire profondément et ne réfléchit pas d’avantage. Il brandit le poing qui vient trouver la mâchoire du jeune homme. Ce dernier se recule un peu mais revient rapidement à la charge, frappant Chad dans l’estomac. Il tousse. Se plie. Il parvient à éviter un second coup et les deux jeunes gens s’agrippent l’un à l’autre, aveuglés par la colère. Les coups s’échangent rapidement, ils veulent faire mal. Les os craquent. Ils échappent des râles de douleur. Mais rapidement, ils sont séparés. Le visage et les poings ensanglantés, ils se dévisagent. La bagarre a commencé pour rien, mais c’était pire lorsqu’il travaillait dans les bars malfamés de Londres. Un rictus carmin sur les lèvres, il est conduit dans le bureau de la directrice.

La journée n’a vraiment pas bien commencé. Assis devant le bureau, dans le couloir, il attend. A l’aide d’un mouchoir humide, il essuie les quelques gouttes au coin de ses lèvres et sur son arcade. Il tamponne, grimaçant de temps en temps. Heureusement qu’il tape comme une fillette ce con, pense-t-il. Puis des pas se font entendre dans le couloir. Il lève les yeux et croise une élève qu’il a déjà croisé auparavant. Il ne sourit pas, mais ne détourne pas les yeux non plus.


    Salut, dit-il quand elle est enfin assise.


Il tente un faible sourire, mal à l’aise. Il n’est vraiment pas habitué à côtoyer autant de monde autour de lui. Les élèves passent non loin, si bien qu’il entend leur conversation. Des conversations d’adolescents. Il grimace.


Dernière édition par Chad Emerson le Jeu 15 Mai - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Jeu 15 Aoû - 21:08




Hayden & Chad

« BAD BOY»


Je ne comprenais vraiment rien à cette école. Quand je me pointais dans le bâtiment des cours, je me retrouvais à l’administration, ou inversement. J’étais ridicule à tourner dans tous les sens.
Quelle cruche ! Je pensais.
En faisant demi-tour, je tombais nez à nez avec un distributeur de boissons chaudes. Super, je mourrais de soif. Ça ne pourrait pas me faire de mal ! Je plongeais la main dans mon sac à la recherche d’un peu de monnaie. C’était tellement désordonné là-dedans ! Mais je finis tout de même par en sortir une petite pièce de deux euros. Je l’introduisais doucement dans la fente et sélectionnais « Chocolat au lait ». De toute manière je ne prendrai que ça. Le goût du café est tellement amer… Au bas de la machine, un petit gobelet en plastique tomba et atterrit parfaitement droit sur l’emplacement qui lui était prévu. Le chocolat coula doucement, laissant s’échapper une petite fumée sucrée qui vint caresser mes narines. Mais soudain, la machine fit un bruit bizarre à répétition et le chocolat ne s’écoula plus. Les sourcils froncés, je lançais quelques injures avant de la secouer sèchement.

- Merde !

Je regardais mon gobelet à moitié rempli et l’imaginais plein. Alors, l’engin se remit subitement en marche, comme si rien ne s’était passé. J’avais senti cette connexion, comme lorsque j’arrive à actionner mes pouvoirs. Je ne sais pas si ça avait été le cas et si j’avais pu solutionner le problème, mais pour une fois, ça m’avait été utile. Enfin mon gobelet entre les mains, je soufflais doucement pour en faire descendre la température qui me brulait presque les doigts. Je commençais à me diriger vers la sortie lorsque je heurtais un torse inconnu. Surprise, je relevais la tête pour voir à qui j’avais à faire. Je ne connaissais pas ce vieil homme mais il n’avait pas l’air content. Ses yeux ridés me regardaient avec insistance et menace. Désolée, je m’excusais sans cesse en remuant sur place avant de voir que mon breuvage étendu sur sa chemise bleu pâle.

- Oh mon dieu c’est pas vrai ! Excusez-moi !

Je ne pus dire un mot de plus qu’il se mit à me hurler dessus. Son teint vira au rouge tellement sa colère était grande. Il pointa du doigt le couloir qui se trouvait derrière moi et m’ordonna :

- Allez m’attendre devant le bureau de la directrice TOUT DE SUITE ! Je vous y rejoins dans deux minutes le temps de me changer. On a à parler tous les trois.

Puis il tourna les talons. Je le trouvais gonflé. Certes je n’avais pas été très maligne sur le coup mais il était inutile de s’énerver pour autant. Grâce à ça, j’allais me faire remarquer dès le début de l’année. Pff… Je ne l’aimais pas du tout ce vieillard. Je suivis le chemin qu’il m’avait dit de prendre en jetant mon verre en plastique à la poubelle sur le passage. Et dire que je n’y avais même pas goûté.
J’arrivais enfin devant une porte où l’écriteau « Directrice » présidait en son centre. Sur le côté, un jeune homme brun était assis sur une chaise et attendait patiemment. Il devait s’être battu parce que son arcade droite et sa lèvre saignaient. Il prenait d’ailleurs soin d’essuyer tout ça avec un mouchoir humide, tout en me dévisageant alors que je passais devant lui pour m’asseoir à mon tour.

- Salut. Me lança-t-il.

Je lui souris en guise de réponse. Il grimaça alors qu’il se tapotait la lèvre. Ça n’est pas toujours évident d’être rebelle.

- Ça fait mal ? Je demandais timidement.

Question con. Evidemment. Il n’allait pas me répondre non. Je détournais le regard, appréhendant une répartie sanglante. Mais il n’eut pas le temps de répondre que la porte s’ouvrit sur un élève qui sortait. Il semblait jeune et arborait un style particulier. Ca tendait entre le gothique amateur et le côté mangaka. Totalement ridicule. La tête baissée de honte, il passa devant nous mais trébucha en se prenant les pieds dans la lanière de mon sac. Il manqua de peu de s’étendre de tout son long devant nous. Mais il ne réagit pas et continua sa route, comme si de rien était.
Une fois eut-il tourné dans le recoin du couloir que j’éclatais de rire.  A côté de moi, le jeune homme riait doucement aussi, tout en grimaçant de douleur. Je le regardais et ma crise de rire reprit. C’était contagieux ! Quelques bonnes minutes passèrent sans que je ne puisse m'arrêter. La scène de la presque chute  repassait en boucle dans mon esprit à m’en tordre les abdos. Lorsque cette folie redescendit, je regardais toujours ce jeune homme qui continuait de tripoter son mouchoir.

- Putain ça fait mal !

Je ne pus m’empêcher de rigoler doucement à nouveau.

- En même temps, il était… Tordant ! Rétorquais-je pour prétexter sa douleur.



(c) fiche Century Sex.


Dernière édition par Hayden L. Gale le Ven 16 Aoû - 6:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Ven 16 Aoû - 19:21

La nouvelle arrivante s’est assise aux côtés de l’Ecossais. Ce dernier la salue naturellement. Moins d’une semaine qu’il est dans cette école et il devient social. Il sourit discrètement à cette idée. Cela ne lui ressemble pas. Il ne va certainement pas devenir comme Alexander, aussi enjoué, avenant. Mais il s’ouvrira plus facilement. Il répondra aux questions sans qu’on le prie. A condition que la question lui plaise évidemment.

Elle lui répond d’un simple sourire. Il la regarde du coin de l’œil. Il est curieux. Intrigué. Il se demande de quelle race elle est. Race… Il n’aime pas ce mot. Il a la sensation de revenir à l’époque coloniale où l’on pensait que les Noirs n’avaient pas les mêmes organes. Que la couleur de leur sang n’était pas la même. Il fronce les sourcils à cette idée et repose les yeux sur le mur devant lui. Il garde le tissu contre sa lèvre alors que la jeune femme lui pose une question.

Il se tourne vers elle à sa question. Pour une question conne, c’est une question conne. Pourtant il sourit. Un petit sourire en coin dissimulé derrière le mouchoir ensanglanté. Il répond un non peu assuré. Il ne joue pas les durs. Il a connu pire. Mais il ne va pas cacher que ça le picote un peu. La différence est que la réelle douleur est la lame froide plantée dans sa chair. Ce sont les points de suture faits sans anesthésie avec une fausse aiguille. C’est l’alcool qui sert à calmer la douleur mais qui en réalité l’accentue. Ce sont les coups qu’il a reçu au détour d’une ruelle sombre pour avoir regardé un homme de travers. La douleur, ce n’est pas une lèvre légèrement ouverte à cause d’un idiot pré-pubère.

Du coin de l’œil, il voit qu’elle a baissé la tête à cause de sa bêtise. Il sourit toujours. Cette sincère honte l’amuse. Il a évité les êtres humains pendant si longtemps qu’il en a presque perdu l’habitude. Il a oublié les larmes, les blagues, les éclats de rire. Ce n’est pas pour autant qu’il va devenir le bout entrain du pensionnat du jour au lendemain. Il se contente d’observer. D’apprécier.

Perdu dans ses pensées, il est vite rattrapé par la porte qui s’ouvre. Du bureau de la directrice sort un garçon au look étrange. Sans gêne, il le regarde. Le dévisage même. C’est bien un look d’adolescent, se dit-il. Il traîne des pieds. Il a l’air de s’être fait remonter les bretelles. Mais Chad ne fait pas le malin, il sait qu’il est le prochain. Pourtant, il oublie rapidement les remontrances qui l’attendent. Le jeune manque de trébucher. Il se rattrape d’une façon assez incroyable, si bien qu’il ne tombe pas la face la première. Il se redresse et avance comme si de rien était. A peine tourne-t-il le coin du couloir que les deux étudiants se prennent d’un fou rire. Chad avec un peu plus de retenue que sa voisine, il rigole au point d’en avoir mal aux abdos. Mais il grimace. La blessure se rouvre sous les mouvements de sa lèvre qui s’agite d’hilarité.


    Putain, ça fait mal !, échappe-t-il en se tenant la lèvre qui saigne de nouveau.


Cette simple phrase déclencha de nouveau l’hilarité de sa voisine. Il sourit, se rendant compte qu’il l’avait dit à voix haute. Il se sent un peu idiot, mais ce petit fou rire lui a fait du bien. Il a oublié la journée qui avait mal commencé. Il espère maintenant que la roue a tourné et qu’elle se terminera d’une meilleure façon. Elle lui répond que c’était inévitable et il acquiesce.


    Oui… Je m’appelle Chad.


Il le dit sans préambule. Cela l’étonne mais il sait qu’il sera amené à la revoir. Il fréquente la même école et elle n’est pas si grande que cela. Au réfectoire, au parc, en cours. Les occasions ne manquent pas. Il se tourne légèrement vers elle, le sourire aux lèvres alors qu’elle se présente à son tour.

Mais les présentations se terminent là. La porte de la directrice s’ouvre de nouveau et l’étudiant sait que c’est pour lui. D’un soupir pour l’encourager, il se lève.

Monsieur Emerson, je vous en prie.

Il tente un sourire charmeur qui ne semble pas fonctionner. Le regard de la directrice est froid bien qu’hypnotisant. Il en frissonne mais pénètre dans le bureau et s’assoit en face du meuble imposant. Le sac posé à ses pied, les jambes légèrement écartés, le dos contre le dossier, il attend.

Ceci n’est qu’une formalité pour le moment. Vous allez devoir revenir en fin de journée pour vous excusez de ce que vous avez fait…

Il ne laisse pas le temps à la grande blonde de finir sa phrase. Il la coupe, oubliant sa position par rapport à elle.


    Je ne vais pas m’excuser d’avoir voulu jouer les héros.


Il joue les fiers, mais il n’est pas en position. La directrice se rapproche, les mains croisées sur son bureau. Son regard pousse le métamorphe à s’enfoncer d’avantage dans son siège. Elle est effrayante, admet-il.

Ne jouez pas les malins avec moi Monsieur Emerson. Nous nous revoyons ce soir après les cours. En attendant, tâchez de vous tenir à carreaux.

Il se fait tout petit, honteux. Il acquiesce, prend son sac et quitte le bureau. Contrairement à son prédécesseur, il sort la tête haute. Il n’a pas honte de ce qu’il a fait. Il se dit simplement qu’il réfléchira d’avantage la prochaine fois. S’il doit en avoir une autre. Il retrouve sa nouvelle connaissance à qui il sourit.

    Je suis sûr que ce ne sera pas ma dernière visite, admet-il fièrement.


Son côté mauvais garçon refait surface. L’ivresse grisante qu’il a ressenti en frappant ce garçon avant d’être envoyé la directrice lui rappelle l’époque où il avait de mauvaises fréquentations. Cela l’amuse. Il commence à reconnaître qu’il a gardé certaines habitudes de cette époque. Les bagarres, l’alcool, la clope. Tout ça en fait partie. Une part de lui espère que ça s’arrête là. Une autre espère qu’il y a plus sous la couche de gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Sam 17 Aoû - 21:10




Hayden & Chad

« BAD BOY »





- Oui… Je m’appelle Chad.

Il regardait le vide, puis tourna la tête vers moi en m’adressant un regard qui se voulait amical. J’étais heureuse de pouvoir faire des rencontres dans cette école. Qui plus est, ce Chad paraissait sympathique sous ses airs de mauvais garçon. Il avait un style un peu je-m’en-foutiste qu’il portait plutôt bien et semblait être de ce genre de garçon amusant avec qui l’ennui n’est pas au programme.

- Moi c’est Hayden.

J’entendais le son de talons frapper contre le sol, venant vers la porte. Nous regardâmes tous deux dans sa direction puis une grande femme blonde surgit. Elle avait l’air très jeune pour être à la tête d’une école. Je ne lui aurai pas donné plus de trente ans.

- Monsieur Emerson, je vous prie.

Chad lui adressa un sourire mais son destinataire resta de glace, les bras croisés contre le torse. Il se leva alors dans un grand silence et entra dans le bureau. Ça n’avait pas l’air bon signe. Est-ce que tous les adultes de cette école étaient aussi sévère ?
Je me demandais ce qu’elle pouvait bien lui dire. Une envie folle d’écouter à la porte me dévora et je laissais cette curiosité l’emporter. Doucement, je me levais de ma chaise et m’approchai de la paroi en vérifiant que personne aux alentours ne me voit. Le son était faible et saccadé, mais j’arrivais à percevoir quelques mots de la discussion.


« -Avoir voulu jouer les héros. »
« -Malin avec moi Monsieur E- […] -Tâchez de vous tenir à carreaux. »


Je souris face à cet élan de prétention. Il avait du culot ! Et ça me faisait rire. J’entendis du mouvement de l’autre côté du mur. Sans réfléchir, je reculais rapidement et m’assis sur la chaise du couloir comme si de rien n’était. Lorsque Chad sortit, je lui lançais le regard le plus innocent.

- Je suis sûr que ce ne sera pas ma dernière visite.

Il souriait mais ce n’était surement pas approprié à la situation. Il avait beau faire le fier, je pouvais sentir son malaise.
Soudain, quelqu’un se racla la gorge derrière moi. Je me retournais dans un sursaut et vit le vieil homme que j’avais bousculé quelque minutes plutôt. Il avait enlevé sa petite chemise terne et portait un polo beige, assorti à ses chaussures en daim. Mais son expression n’avait pas changé. Ses sourcils ridés me menaçaient dangereusement. J’avalais ma salive en le dévisageant, n’osant pas parler.

- Attendez là ! J’ai besoin de parler à Madame Hollyster en privé.

Le ton de sa voix n'avait pas baissé d'un poil. Il avança vers la porte et entra en prenant bien soin de la claquer derrière lui. Chad me regarda avec interrogation.

- Je le déteste ! Lâchai-je. T’as vu sa tête de vieux pervers énervé ? Pff. Il s’est emballé alors que j’ai juste renversé mon verre sur sa chemise. J’ai pas fait exprès !

Je chuchotais pour ne pas qu’il m’entende. Qui sait ce qu’il aurait pu faire sinon… Chad riait. C’est certain que je n’avais pas l’air d’une rebelle comme lui. Mais les apparences sont bien trompeuses. Les gens devinent rarement que sous ma petite taille se cachent une grande bagarreuse. Ceci dit, je n’étais pas là pour un combat de trop. Le prétexte en était plus ridicule. Je soufflais d’impatience et d’ennui. Je ne voulais surtout pas rester là et affronter ce visage strict qu’arborait cette grande blonde.
Cap de partir en courant ? Me dis-je.



(c) fiche Century Sex.


Dernière édition par Hayden L. Gale le Ven 23 Aoû - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Lun 19 Aoû - 17:03

La maturité qu’il a gagné en fuyant son pays natal devrait lui suffire. Pourtant, cette période où il se promenait dans les rues et faisait peur aux passants lui manque. Cette période où il était plus facile de faire des conneries. Cette période bénite où il n’était pas encore soumis à ses émotions qui le poussaient à se transformer en un animal.

De retour dans le couloir où Hayden attend, il lui sourit. Il fait de son mieux pour paraître le plus sûr de lui possible. Pourtant il sait qu’il n’a pas de quoi faire son malin, comme le lui a fait remarquer la directrice. Rien que de penser à son regard posé sur lui, il frissonne. Il plaisante, mal à l’aise.

Puis un raclement de gorge les rappelle à l’ordre. Chad reprend contact avec la réalité et lève les yeux sur l’homme qui se tient derrière sa camarade. Il le regarde longuement, sans gêne. Vu la façon dont il a répondu à la directrice, il estime qu’il peut tout se permettre maintenant. L’homme le regarde à peine, méprisant. Il déteste ce genre de personnage. Sous prétexte qu’il représente l’autorité dans le pensionnat, il se croit au-dessus de tout et de tout le monde. Hayden déglutit. Chad observe. L’homme aboie. L’écossais attend que celui-ci rejoigne la directrice avant de se rapprocher de la jeune femme, interrogateur.

Elle s’explique. Il écoute. Son visage s’est étendu, ayant déjà oublié sa discussion avec l’effrayante blonde. Le sac vissé sur son épaule, il se  met à rire. Elle a raison, il a une tête de pervers, pense-t-il en se rappelant le visage bouffi du professeur. Il est heureux de ne pas l’avoir parmi ses enseignants. Mais il n'est sûr de rien. Il n'a pas encore été à tous ses cours. La semaine ne fait que commencer.

Sa lèvre le picote légèrement, il la tamponne de nouveau. Par chance, ça ne saigne plus. D’un coup de langue, il la passe sur sa blessure. Il grimace un peu. Mais ce sera vite guéri. Et puis il a connu bien pire. Par réflexe, il pose sa main droite sur son torse, à l'endroit de sa plus grande cicatrice. Un souvenir aussi douloureux que revigorant. C'est lorsque l'on affronte la mort de près que l'on est le plus vivant. Et puis cela lui a permis de rencontrer Duncan.

Posant ses yeux sur la jeune femme, il décèle une lueur de malice qui l’intrigue et l’intéresse. Il range le mouchoir dans sa poche. Un rictus sournois se dessine alors sur son visage, ne le rendant pas moins attirant pour autant. Au contraire.


    On s’échappe d’ici ?


Il tend la main vers elle. Sa voix est calme. Il se veut presque charmeur. Il la regarde droit dans les yeux. Il attend une réponse. Il a comme l’impression qu’elle en a envie. Il ne sait pas encore où il l’emmènera. Il ne sait pas pourquoi, il a envie de lui épargner cette mauvaise rencontre. Cela ne l’empêche pas de rester méfiant envers tous ses contemporains.

Puis elle attrape sa main. Il l’attire à lui, le sourire s’élargissant. Il lâche sa main pour ne pas que les ragots aillent bon train alors qu’ils croisent de nombreux étudiants dans les couloirs. Une nouvelle heure de cours va commencer. Ils pressent le pas pour ne pas qu’on les voit. Il se fiche bien de ce que l'on peut penser de lui mais il veut aussi éviter de porter préjudice à la jeune femme.


    L’école buissonnière, ça te dit ? On ne peut pas quitter l’enceinte de l’université, mais je connais un coin sympa…


A peine a-t-il prononcé ces quelques paroles qu’il se demande ce qu’il fait. Il s’est toujours mieux entendu avec les femmes, mais jamais il ne les a entraîné dans ses travers. Il sait que les conséquences ne seront pas des plus agréables, pourtant, il n’a pas la moindre envie de rester ici cet après-midi.

Une pointe d’adrénaline lui monte dans le creux des reins. Il soupire intérieurement. Il lui en faut peu à présent. Il lui en faut plus habituellement pour ressentir l’excitation. Il est rouillé. Il n’aime pas ça. Malheureusement, ce n’est pas ici que les choses vont changer. Il n’est pas encore trop vieux pour ça, se rassure-t-il. Ils quittent enfin le bâtiment, se rapprochant du parc.

Rien ne le pousse à l’emmener avec lui et pourtant, la voilà à ses côtés. Il meurt d’envie d’une cigarette. Il soupire et demande :


    Tu fumes ?, lance-t-il sans préambule.


Il n’espère rien mais qui ne tente rien n’a rien. Il meurt d'envie d'une cigarette. Cela fait des années qu'il fume presque un paquet en deux jours. Il n'est pas prêt d'arrêter, il n'en a pas la moindre envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Jeu 22 Aoû - 9:35




Hayden & Chad

« BAD BOY »
                       

Mes mains tripotaient le bois de la chaise alors que je me sentais de plus en plus nerveuse. Je sentais quelque chose de mauvais monter en moi et respirais profondément pour l’empêcher de surgir et faire des dégâts. Mon esprit et mon corps ne rêvaient que de fuir ce couloir sombre, mais ma raison seule me faisait douter. De toute manière, j’étais nouvelle ici, personne ne me connaissait encore vraiment bien.

Je jetais un œil vers Chad qui se triturait encore la lèvre avec sa langue. C’est alors qu’il stoppa tout mouvement et me fixa intensément, comme s’il essayait de lire en moi. Est-ce que c’était ça son don ? Lire dans les pensées. Ceci dit, cette hypothèse me gênait. Je n’aimais pas l’idée que quelqu’un s’immisce dans ma tête.

C’est alors qu’il plongea la main dans sa poche pour y ranger son mouchoir humide, puis me la tendit en me proposant de franchir les limites qui jusqu’ici me retenaient assise sur cette chaise. Ma raison fut alors balayée d’un revers de main et partit en fumée. Je me pus retenir un petit sourire malicieux qui s’échappa du coin de mes lèvres. Décidément, ce Chad était plein de surprise ! Même sans le connaître, je ne me sentais pas menacée. J’attrapais vivement sa main et lui adressant un large sourire en guise de satisfaction. Il me le rendit, dévoilant ses dents parfaitement blanchies, dans un sourire enjôleur. Je me levais avec énergie. Il me fit un signe de tête vers la sortie, lâcha ma main et emboîta le pas.

- L’école buissonnière, ça te dit ? On ne peut pas quitter l’enceinte de l’université, mais je connais un coin sympa…

L’école buissonnière.  Comme un « tilt » dans ma tête, je me mis à doucement cogiter. Qu’est-ce que je fais là ? Depuis quand jouer les rebelles me ressemblait ? Cela n’avait jamais été moi. Hayden a toujours été la fille sage… Mais peut-être que désormais je me révélais vraiment. Peut-être étais-je autre chose que sage. Peu importe, je sentis mon cœur s’emballait et des frissons parcoururent mon dos. Une fois sortis de bâtiment, je riais, fort. Cette perspective de l’inconnu m’excitait. J’imaginais la réaction du vieux en ne voyant plus personne dans le couloir.

Chad s’arrêta dans le parc. Il marcha un peu jusqu’au pied d’un arbre immense, puis se retourna vers moi. Adossé au tronc, les mains dans les poches, il me fixa un moment puis demanda :

- Tu fumes ?

Son regard était plein d’espoir. Malgré moi.

- Non. Désolée.

Il soupira de déception mais finit par hausser les épaules, comme si, ma réponse n’avait finalement aucune importance. Mais je voyais bien que ça le gênait. Les bras croisés, il faisait tapoter ses doigts contre sa peau. J’avais l’impression de voir Jason, en manque de tabac.

Chad était un habitué de la clope. C’était évident. Sans même le voir fumer, on remarquait clairement que son attitude assez nerveuse révélait comme un besoin. Mais malgré les effets néfastes si connus que procure le tabac, je trouvais que le style fumeur lui allait bien. Il avait un côté nonchalant qui devait le rendre célèbre auprès de la gente féminine. Il dégageait quelque chose de classe et dangereux à la fois. Ses cheveux dressés sur son crâne de manière ébouriffés animaient chez lui un look de hors la loi. Je ne sais pour quelle raison mais j’avais très envie d’en connaître plus sur lui. Ceci dit, il ne semblait pas non plus très bavard. Il était de ceux qui privilégient le silence aux mots.

- C’est ton truc ça non ? Enfreindre les règles, jouer les rebelles ?

Je le scrutais attentivement. Apparemment, il ne devait pas s’attendre à ce que je lui pose ce genre de questions puisqu’il marqua un temps de pause avant de répondre.




(c) fiche Century Sex.
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Sam 24 Aoû - 17:42

Il est encore étonné de la facilité avec laquelle il entraîne la jeune femme dans ses conneries. Pourtant ce n’est pas son genre. C’est un jeune homme réservé, solitaire. Mais aujourd’hui, il veut que les choses soient différentes. La journée n’ayant pas très bien commencé, voilà un moyen de bien la terminer. Et puis il ne la force pas, elle aurait pu refuser. Ce qu’elle ne fait pas. Un faible sourire se dessine sur ses lèvres. Imperceptible.

Les voilà dans le parc. Chad s’arrête contre un arbre et avec nonchalance, s’adosse au mur. Les mains dans les poches, il demande à la jeune femme si elle fume. Quelle idée d’avoir oublié son paquet. Il pourrait arrêter… Non ! C’en était hors de question. Son regard est plein d’espoir. Il brille. Mais une ombre de tristresse s’abat rapidement sur son visage quand la jeune femme répond par la négative. Il expire lourdement et baisse les yeux au sol.


    Tant pis, lâche-t-il en haussant les épaules.


L’on pourrait avoir pitié de lui à le voir si pitoyable pour une sucette à cancer. Alors il se reprend rapidement. Il relève les yeux, les posant sur la demoiselle. Il a envie de bouger, de faire quelque chose pour l’empêcher de penser au manque qui s’immisce vicieusement dans ses veines. Il croise les jambes. Les décroise. Il croise les bras. Il tapote de ses doigts sur ses avant-bras. Il frisonne. Il décroise les bras. Ce petit cinéma l’agace mais il n’a pas d’autre choix pour le moment.

Soudain, il se sent observer. Il constate que la demoiselle le regarde longuement. Il plisse un sourcil, perplexe. Mais se met à en faire de même. La demoiselle n’a pas le look de celles qui suivent les inconnus sans sourciller. Elle a l’air de la petite fille sage, celle qui fait ses devoirs et qui aime aider les autres. Elle n’a rien à voir avec Chad. Lui a tout du rebelle. Il est solitaire, indépendant, n’en fait qu’à sa tête et ne défend que les principes qu’il estime justes. Il parait que faire justice soit même est mal. Il n’est pas de cet avis. Et il se fiche bien de ce que l’on peut penser de lui. Il est ce qu’il est et personne ne peut le changer. Même pas une femme. Certainement pas une femme d’ailleurs.

Soudain, elle prend la parole. Surpris, il hésite. Le silence s’installe, il cherche ses mots. Finalement, le sourire se dessine de nouveau sur son visage. Il calme sa nervosité et recroise les bras. Tout comme elle, il la fixe. Il s’humidifie les lèvres. Il se alors compte que la douleur n’existe plus et lui répond.


    Et toi, c’est ton « truc » de suivre les rebelles ?


Oui, il s’amuse. Il est rare de le voir faire d’ailleurs. Mais il sent que le courant passe bien entre eux. C’est rare. La seule femme avec qui c’est si facile est sa sœur de cœur. Depuis toujours ça a toujours été facile. Il faut croire qu’elle n’a plus ce privilège. Hayden est une curiosité qui l’intrigue.


    Mais je te rassure, je ne suis pas un psychopathe qui attire les filles dans les bois pour en faire de la chair à saucisse…


Il ne sait pas pourquoi. Il ressent le besoin de la rassurer. Pourtant le doute ne se lit pas sur son visage. Un petit rire lui échappe à son idiotie. La demoiselle en fait de même, lui faisant une réponse cinglante. Il sourit d’avantage, dévoilant de nouveau ses belles dents blanches. A l’aise, il finit par s’asseoir au sol, le dos toujours contre l’arbre. Il soupire et lève les yeux en l’air. Le vent fait légèrement frissonner les branches. Au-dessus de la cime des arbres, les nuages défilent rapidement. Sans préambule, l’Ecossais demande.


    Tu es quoi ? Il rebaisse les yeux vers la demoiselle. Je veux dire, pourquoi tu es dans cette école ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Mer 28 Aoû - 6:24




Hayden & Chad

« BAD BOY »
                         

Je me souvenais de cette époque où j’avais tenté de fumer, pour faire comme les autres. Je voulais me fondre dans le moule et je trouvais qu’avoir une clope à la main donnait un air cool. Je n’avais même pas douze ans lorsque je l’ai touché pour la première fois, lorsque je l’ai porté à la bouche pour inhaler cette fumée âcre, forte qui me rappait la gorge. J’avais trouvé ça atroce et, après avoir toussé jusqu’à m’en décrocher les poumons, je n’y ai jamais retouché. Je voyais les gens autour de moi accros à cette drogue et je me demandais comment faisaient-ils pour supporter ce goût immonde.  Et surtout, comment une merde pareille peut rendre des personnes aussi dépendantes ? Comme Chad.
Gesticulant, il semblait mal à l’aise. Son allure de bad boy perdait de sa crédibilité. Sans tabac il était vulnérable.
Il me dévisageait après que je lui ai demandé si jouer les rebelles lui plaisait vraiment. Il n’avait pas l’air d’avoir de réponse à me donner. Mais en tout cas, ses tocs de fumeurs en manques s’étaient calmés. Il était stable, immobile et pensif. Alors il me sourit, croisa les bras et passa doucement sa langue sur sa lèvre supérieur avant de rétorquer avec amusement par une question.

-Et toi, c’est ton « truc » de suivre les rebelles ?

Je souris. D’accord, je ne m’attendais pas à ce genre de répartie. C’était drôle ! A vrai dire, je réalisais que je n’avais pas de réponse pour ce genre d’interrogation moi non plus. J’avais simplement agi par impulsion, sur l’instant. Ceci dit, son absence de réponse signifiait bien que déjouer les règles, il aimait ça.

-Mais je te rassure, je ne suis pas un psychopathe qui attire les filles dans les bois pour en faire de la chair à saucisse…

Encore heureux ! Pensais-je.
Je ne pus réprimer un rire face à cette réplique. Il fit de même.

-Peut-être que c’est moi la psychopathe ! Et que je vais te découper en rondelles sous peu !

Je lui lançai un clin d’œil face auquel il décrocha un sourire amusé, affichant sa dentition étincelante. Il est clair que je n’avais pas l’allure d’une psychopathe. Certes je savais me défendre, mais qui aurait peur d’une petite créature comme moi ?
Le silence retomba et Chad finit par s’asseoir contre l’arbre. Je le copiais. Ma peau goûta alors le duvet mousseux sur lequel j’étais posée. Il était frais et légèrement humide. Sa douceur me fit du bien et je freinais mon envie soudaine de me rouler dans l’herbe. Mon  interlocuteur scrutait le ciel avec un air apaisé. La brise matinale remuait ses cheveux au rythme mélodieux du feuillage. Je levais les yeux dans la direction des siens et fixais à mon tour les nuages qui fuyaient le ciel, découvrant un bleu vif. J’avais oublié ce genre d’environnement reposant et réalisais que c’était la première fois depuis mon arrivée ici que je me sentais réellement tranquille. Pendant une fraction de seconde, j’oubliais Shadow Falls et ce pouvoir. Et je soufflais.
Mais mon nouvel ami ouvrit la bouche. Le son de sa voix me percuta comme un rappel à l’ordre. Il hésitait sur ses mots.

-Tu es quoi ?  Je veux dire, pourquoi tu es dans cette école ?

Son regard insistant sur moi me perturbait. Personne n’avait été au courant pour mon pouvoir, appart Jason et la directrice de cette école. Je n’ai aucune fierté à en parler. Jusqu’ici, il ne m’avait attiré que des ennuis. J’appréhendais un peu sa réaction.

-Je crois qu’on appelle les gens comme moi des Faes…

Je parlais sans grande conviction. Mais malgré ça, il m’écoutait. Son visage n’avait aucune expression, simplement de l’attention à mon égard. Je lisais dans ses yeux qu’il voulait en savoir plus. Alors je dis d’une voix timide et indécise :

-Parfois, les objets se déplacent sans que je n’aie à les toucher. Enfin… Je ne sais pas encore bien comment je fais ça. Souvent c’est dû à mon humeur.

J’évitais son regard, gênée.

-J’essaie de contrôler ça mais c’est trop compliqué. Je ne comprends vraiment pas… Alors je suis là pour apprendre. Je ne cache pas que je ne suis pas vraiment enchantée de retourner au lycée…

Ma phrase resta en suspend quelques secondes. Je n’avais rien à dire de plus, pas parce que je ne voulais pas mais parce que je ne savais pas. Je ne prenais pas cette chose pour un don mais plutôt un fardeau. J’avais fini par l’accepter contre mon gré, mais encore me fallait-il apprendre à m’en servir. Parfois, je me sens tel un danger ambulant, presque une menace pour autrui. Rien qui ne puisse m’enchanter.
Je chassais rapidement cette mauvaise pensée de mon esprit et lui demandais à son tour :

-Et dans ton cas ? Qu’est-ce qui t’amène ici ?

A son tour, il fuit mon regard.


(c) fiche Century Sex.
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Lun 2 Sep - 15:37

Il est taquin. Il a ses vieilles habitudes de bon copain qu’il avait quand il était adolescent. Finalement, il commence à se dire que ce petit séjour dans cette école ne lui fera pas de mal. Il n’a plus de raison de se renfermer sur lui-même, de fuir, de cacher ce qu’il est réellement. Toutefois, il a toujours été ainsi, silencieux, solitaire. Néanmoins, il n’en reste pas moins amical. Du moins il essaie. Il tente même un trait d’humour.

Elle répond qu’elle pourrait être la psychopathe. Il sourit. Les femmes assassins se font rares mais elles existent. Il plisse légèrement les yeux, s’assurant qu’elle ne s’apprête pas à lui sauter à la gorge. Le doute demeure autour de ce qu’elle est. Après tout, il ne sait pas quelles créatures en dehors des sorcières et des métamorphes existent. Il aime bien les films d’horreur et depuis qu’il sait ce qu’il est, il se pose des questions.

Finalement, il finit par s’asseoir sur l’herbe. Les yeux levés vers le ciel. Il ne pense à rien, même pas à la nicotine qui se fait faible dans ses veines. L’esprit est apaisé, il ne pense même plus que la journée s’annonçait mal.

Sans crier gare, il demande à Hayden ce qu’elle est, en reposant les yeux sur elle. Il est curieux, il ne s’en cache pas. Certes, il manque un peu de tact, mais se rattrape comme il peut. Elle est assise en face de lui. Malheureusement, en voyant sa réaction, il se dit qu’il aurait du se taire. Il est pourtant bien placé pour savoir que les dons sont délicats. La raison pour laquelle ils sont ici, c’est bien parce qu’ils ne les contrôlent pas, parce que leur entourage en a peur lorsqu’ils le savent.

Il se mord la lèvre inférieur, prêt à retirer ses paroles mais elle décide de répondre. Il admire son courage. Il sait que ce n’est pas évident. Elle dit un mot qu’elle ne connait pas. Fae… Il n’en a jamais entendu parler. Mais il écoute sagement, comme il l’a fait pour Alysse. Il ne demande rien, attendant qu’elle s’explique d’elle-même, ce qu’elle ne tarde pas à faire. Il ne montre rien sur son visage, mais il est impressionné par ce qu’elle lui avoue. Elle baisse les yeux, gênée. Chad la regarde toujours, captant chacune de ses réactions, expressions. A sa façon de faire, il comprend qu’elle ne considère pas cela comme un don. Il la comprend. Il sourit. Il est prêt à la rassurer, du moins essayer, mais voilà qu’à son tour, il est pris au dépourvu. Il détourne le regard, balayant le paysage rapidement.


    Je suis un métamorphe. Mais comme toi, je ne le maîtrise pas… Mais c’est aussi pour ça qu’on est ici n’est-ce pas ?


Il lui fait un clin d’œil et lui fait un demi-sourire. Il ne semble pas croire ses propres paroles mais pourtant, il y croit. Il veut y croire. Il en a besoin. Socialement, leurs dons sont un véritable calvaire. Ils doivent se cacher, dissimuler ce qu’ils sont vraiment.


    En tout cas, c’est rassurant de se dire que nous ne sommes plus seuls. Tu n’es pas d’accord.


Se sentant vraiment à l’aise, il détend les jambes et passe ses bras derrière sa tête. Il relève les yeux vers le ciel. Il jubile de fuir les cours ainsi. Pourtant, ils ne viennent que de commencer. Il va falloir que l’Ecossais fasse de gros efforts pour aller à tous les cours et ne pas reprendre ses travers d’adolescent à problème. Après cette matinée, il fallait qu’il se tienne à carreaux maintenant. La directrice l’a dans le collimateur et il sait pertinemment qu’elle ne le loupera pas s’il a le malheur de faire un pas de travers.


    On est pas bien là…, échappe-t-il dans un soupir empli de contentement.


Il finit par se laisser tomber sur le sol, mettant son sac sous sa tête. Il reprend son observation du ciel. Les nuages défilent, le vent souffle. Le silence s’est installé de nouveau entre les jeunes gens. Il n’est pas très doué pour faire la conversation, il est meilleur pour écouter. Il prête volontiers son oreille à ceux qui en ont besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Sam 14 Sep - 0:16




Hayden & Chad

« BAD BOY »


Cette ambiance me mettait mal à l’aise. Autant moi que lui d’ailleurs. Je le sens dans son silence. Il n’avait pas l’habitude de ça, et ça se voyait. Mais ça me confortait dans l’idée de pouvoir m’ouvrir. Ce que je traînais derrière moi devenait trop lourd et épuisant. Partager ce secret était un soulagement. Car même en sachant que je n’avais rien à craindre ici, je ne pouvais m’empêcher de garder ça pour moi. Question d’habitude.

J’appréhendais sa réaction après ma révélation. Il me sourit et je fus alors libérée. Jusqu’ici, j’avais toujours au peur de l’opinion d’autrui. En effet, comment les autres pourraient-ils m’accepter alors que je ne m’acceptais même pas moi-même ? Son sourire me redonna confiance et foi. Je le lui rendis, timide.

Courageuse, je demandais à mon tour quel était sa nature. Et les rôles s’inversèrent. J’étais l’oreille qui se prêtait à lui, et il était celui au cœur lourd. Son regard chercha quelque chose à quoi se raccrocher, mais il finit par parler. J’étais fascinée. Découvrir que quelqu’un d’autres que moi était « anormal ». Une pointe d’excitation vibra dans le bas de mon ventre et je ne pus réprimer un sourire en coin. Je me demandais comment un corps humain pouvait se changer en une autre forme. Génétiquement, tout cela semblait dingue. Mais malgré le supplice que nous vivions au quotidien, ma curiosité me brûlait étrangement de l’intérieur.

- En tout cas, c’est rassurant de se dire que nous ne sommes plus seuls. Tu n’es pas d’accord.

Je riais de constater que nous partagions le même avis. En effet, j’étais rassurée. Et enthousiaste malgré l’appréhension. Drôle de paradoxe…
Chad décroisa ses jambes et s’étendit de tout son long dans l’herbe, le regard une nouvelle fois jonché vers les nuages. Il faut croire que c’était un grand rêveur, malgré son côté rebelle et nonchalant. C’était le genre de garçon comblé par la simplicité. C’est rare de nos jours…

Il se tue à nouveau. Son principal trait de caractère. Me laissant sur ma faim… J’étais trop intriguée ce qu’il venait de me dire pour faire comme si de rien était. J’hésitais un moment avant me rapprocher de lui, le scrutant dans les moindres détails. Il sentit ma présence proche de la sienne et me regarda avec incompréhension. Prudent, il eut un moment de recul. J’eus envie de rire.

- En quoi t’es-tu déjà métamorphosé ? Finis-je par lâcher, saisie de curiosité.

Plus les choses allaient de l’avant, plus je mourrais d’envie de creuser plus loin dans son histoire. Il est vrai que d’ordinaire, ce n’était pas dans mes habitudes. Mais rien depuis que j’étais ici ne m’était familier. Il était la seule chose qui me stimulait récemment.  


(c) fiche Century Sex.
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Mar 29 Oct - 8:44

Il partage un peu ses sentiments, confiant à Hayden que la solitude serait terminée ici. Ils n'auraient plus à se cacher, à avoir honte de ce qu'ils sont. Pourtant il sait que le passé de chacun serait un poids à leur apprentissage. Il sait que s'ils veulent avancer et faire d'énormes progrès, il faudrait qu'ils apprennent à se pardonner leurs erreurs, à s'assumer tels qu'ils sont. Car bien que Chad a appris à vivre avec, il ne considère toujours pas cette faculté comme un don. Cela restera un fardeau jusqu'à ce qu'il apprenne à le maîtriser. Et pour le maîtriser, il faut qu'il se fasse confiance. C'est un cercle vicieux.

La jeune femme échappe un petit rire à sa confidence. Il la regarde, le sourire aux lèvres. Puis le silence s'installe de nouveau. L'écossais continue sa contemplation du ciel. Il se sent apaisé. Il avait eu un certaine appréhension au sujet de cette école, mais maintenant qu'il est là, il ne regrette rien. Il a retrouvé sa sœur de cœur et le peu de cours qu'il a suivi pour le moment sont intéressants. Puis il se sent observé. Il la regarde, perplexe et sans le vouloir, par instinct, recule un peu la tête. Que lui veut-elle ? Il a quelque chose sur le visage ? Elle sourit, ses yeux pétillent, comme prête à se moquer de lui. Mais elle n'en fait rien et se contente de lui poser une question.

Cette dernière est intéressante. Personne n'avait pensé à le lui demander auparavant. Si l'on y réfléchit d'avantage, presque personne ne connaissait sa véritable nature. Il tourne légèrement la tête pour regarder la demoiselle à ses côtés. Un sourire semble se dessiner sur ses lèvres.


    Il semblerait que j'ai une préférence pour le chien et l'oiseau.


Il lui épargne les détails bien qu'il pense qu'elle aimerait les connaître. Quel genre de chien ? Quel oiseau ? A-t-il déjà essayé de se transformer en autre chose ? Maintenant que la question est soulevée, il se rend compte que son champs d'action est limité. Il contient un soupir. Il n'y peut rien pour le moment. Il ne contrôle pas ce qu'il fait et ne peut donc pas contrôler ce en quoi il se transforme. Il suppose que son inconscient se dirige vers l'animal qu'il préfère. Ou bien vers l'animal qui l'inspire le plus. Il ignore comment cela se passe vraiment mais aimerait pouvoir en faire d'avantage. Il aimerait se changer en énorme félin ou en ours. Cela collerait bien plus à l'image de mauvais garçon qu'il affectionne plutôt que l'hyperactif jack russel. Toutefois, il sait que la sensation que l'on ressent lorsque l'on survole les plaines verdoyantes d’Écosse n'a pas de prix. Ce n'est comparable à rien. Ca dépasse les mots. La vue depuis le ciel donne une nouvelle perspective aux paysages que l'on croit connaître depuis toujours. Elle les embellit, leur confère une dimension divine presque.

Le sourire sur ses lèvres s'élargit. Il se rappelle toutes ces sensations. Il aimerait aussi pouvoir se transformer ici et maintenant, pour montrer à la jeune femme. Mais il ne peut pas. Il ne sait pas comment ça marche.

Sans s'en rendre compte, son pied droit remue. Sans aucun doute, le manque de nicotine se fait à nouveau ressentir. Quelle idée il a eu d'oublier sa drogue ! Il faut qu'il se change de nouveau les idées et garde ses yeux posés sur la demoiselle qui semble toujours aussi fascinée par lui. Le sourire ne quitte pas ses lèvres et il ose demander.


    Tu ne fais que déplacer les objets ? Tu n'as pas un autre pouvoir caché ?


Il ne sait pas vraiment ce que sont les Faes. Il ne connaît que ce qu'elle lui a dit quelques minutes plus tôt. Il ne demande pourtant qu'à savoir. Il scrute le visage de la demoiselle, s'assurant qu'il ne met pas encore les pieds dans le plat.


    Ca fait longtemps que tu as ce pouvoir ? Enfin, tu t'en es rendu compte il y a combien de temps?


Il sait qu'il manque encore de tact mais il estime que s'il n'essaie pas, il ne saura pas si ça marche ou non. Il décide de répondre, il en sera ravi. Autrement, il ne lui courra pas après pour la forcer à assouvir sa curiosité.

[HRP : Désolé pour le temps, j'espère que ça ira :/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Mer 13 Nov - 19:57

Les yeux rivés sur Chad, j'essayais de concevoir la façon dont son corps pouvait se changer en oiseau. Ma foi, cela semblait impossible. J'imaginais des plumes lui pousser sur la longueur du bras pendant que lui rétrécissait en quatrième vitesse, ses lèvres s'étendre bizarrement et durcir jusqu'à devenir un bec. Tout ça était beaucoup trop compliqué à concevoir. Je me surpris à froncer des sourcils et pencher la tête sur le côté, comme si j'allais mieux comprendre... Il s'arrêta dans sa réflexion et me dévisagea. Je ne savais pas vraiment lequel de nous deux était le plus perplexe.
J'avais envie de rire. Il était direct dans ses questions, c'était plutôt inhabituel. Les gens m'avaient toujours prise par des pinces, par peur de me vexer ou je ne sais trop quoi. Étais-je si dangereuse au fond ?

- Oui, je crois que je ne sais faire que ça... Enfin, j'ai jamais rien fait d'autre. Et heureusement d'ailleurs.

Son silence signifiait son désir d'en savoir plus. Je m'en serai douté.

- J'ai failli mourir au printemps dernier, dans un accident de voiture. Elle fonçait directement sur moi et d'un instant à l'autre, elle a glissé sur le chaussée dans un crissement de pneu... Manquant de tuer les gens sur le trottoir. C'est la première fois que j'ai réussi à faire... ça.

C'est la première fois que je lui parlais en le regardant dans les yeux. Ma voix avait tremblée et me rendait vulnérable tout à coup. J'avais envie de le fuir du regard... Mais quelle lâcheté ! Un sourire timide apparut sur ma bouche. Je ne sais pour quelle raison mais je lui faisais assez confiance pour savoir qu'il ne me jugerait pas. Et aussi étrange que cela puisse paraître, je me fichais bien qu'il le fasse.
Je le regardais avec beaucoup d'admiration. Il était... Simple. Et ça me faisait vraiment plaisir de pour voir parler sans retenu. Personne n'avait jamais su ce détail de ma vie -à l'exception de mon père-.

- Hayden, tu...

Ses yeux s'écarquillèrent d'un seul coup et il s'agitait. Il semblait totalement paniqué. Pendant une seconde, je crus que je prenais feu... Pour une telle réaction ! Je tournais la tête...

- Oh putain !

Un gros caillou lévitait au dessus de ma tête. Lorsque je m'en aperçus, il fusa à mon opposé et alla se planter dans un tronc d'arbre, creusant un trou béant. Une fois de plus, j'avais agi dans m'en rendre compte. Même calme, perdue dans mes pensées je devenais dangereuse. J'étais mal à l'aise, essoufflée et désolée. Tout deux restions silencieux. Je me tournais vers lui en priant pour qu'il n'ait pas peur de ce qu'il venait de voir.
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Jeu 20 Mar - 15:55

Dans un silence presque total, Chad fixe la jeune femme. Un fin sourire semble se dessiner sur ses lèvres. Il l'écoute religieusement. Elle répond, peu sûre d'elle. Il sait qu'elle n'est pas à l'aise avec son « don ». Moins à l'aise que lui en tous cas. Mais il la comprend. Il sait que ce n'est pas évident. Il ne sait pas exactement ce qu'elle peut vivre, mais il sait qu'il a déjà ressenti quelque chose de similaire. Dans cette école il se sent à sa place, il est un peu plus confiant. Il espère qu'il en sera de même pour la jeune femme. Apprendre à contrôler un tel pouvoir doit être merveilleux. Bien plus que le sien en tous cas.

Ses yeux plantés dans ceux de l'Ecossais, elle vient d'avouer quelque chose d'assez personnel. Bien que touché, le jeune homme ne dit pas un mot, se contentant de se redresser, en appui sur ses coudes. Il ne sait pas quoi faire dans cette situation, ni que dire. Il n'a jamais été doué dans ce genre de situation. Alors il se contente du silence. Hayden tente un sourire, mais le métamorphe voit bien qu'il n'est pas spontané. Mais il serait le plus mal placé pour la blâmer. Alors il continue de l'observer, sans un mot. Les deux jeunes gens s'observent, comme cherchant à s'apprivoiser l'un l'autre, bien que naturellement, une certaine confiance s'est créé.

Il ne sait pas à quoi elle peut bien penser en cet instant, mais ses pupilles tremblaient sous le poids de différentes émotions. D'ailleurs ce poids doit être extrêmement lourd. Sûrement aussi lourd que cette pierre.

    Hayden, tu...


Les yeux écarquillés, Chad s'agite, essayant de montrer à sa vis-à-vis ce qu'il se passe. Un énorme rocher plane au dessus de sa tête. Il est inutile d'être Einstein pour connaître l'instigateur de ceci. Se rendant compte de ce qu'il se passe, la jeune femme réagit rapidement. La pierre fuse à vive allure et rencontre un arbre, y laissant un trou béant en son centre. Chad a suivi l'action dans le plus grand silence.

Finalement, il se retourne vers Hayden. Elle est essoufflée et il voit parfaitement qu'elle s'en veut. Même les oiseaux au dessus d'eux ne semblent plus vouloir voler. Pourtant, sans crier gare et sans aucune raison, Chad se met à rire, vite rejoint par la Fae.

    Désolé... C'est nerveux... Mais... Tu as eu chaud quand même.


Loin de lui l'envie de se moquer d'elle, la situation ne prête pas du tout à rire. Tous deux peuvent être des dangers pour les autres à des degrés différents. Elle, avec son pouvoir qu'elle ne contrôle pas. Et lui, sous sa forme animale, pourrait blesser s'il en vient à prendre la forme d'un prédateur. Pour le moment, le jack russel et l'aigle ne sont qu'une menace pour les pelouses et les rongeurs, mais si par malheur la tendance s'inversait, il risquerait de faire pas mal de dégâts. Sous sa forme animale, il devient l'esclave de ses instincts.

Quand enfin il se calme, il s'assoit en tailleur face à la jeune femme.

    Tu sais, je suis persuadé que ça ira mieux à partir de maintenant. Tu as juste besoin d'apprendre à contrôler tes émotions, comme moi.


Il lui fait un clin d'oeil avant de se lever. Il s'étire de tout son long.

    J'aimerais te montrer ce que je sais faire mais malheureusement, ça ne marche pas sur commande.


Il a une idée. Certainement pas la meilleure qu'il ait eut. Il se rappelle la première transformations. Il se rappelle la raison pour laquelle il s'est changé. Il se rappelle la colère, la tristesse qu'il l'a envahit. Une une fraction de seconde et dans une poussière crise, les vêtements de Chad s'effondrent. Soudain, une petite tête apparaît. De grands yeux se mettent à scruter la demoiselle. D'un battement d'aile, il repousse les vêtements qu'il vient jucher fièrement. Il en fait un tas confortable et s'installe comme si de rien n'était. Il ne sait pas combien de temps il lui faudra avant de reprendre sa forme humaine, mais la sensation de liberté qu'il ressent dans la peau d'un aigle est sans pareil.

Hayden semble fascinée et tente une approche. Par instinct, l'aigle se redresse et recule. Il n'est pas animal qui se laisse approcher facilement. Pourtant, il lutte contre ses instincts primaires, essayant d'écouter la petite voix au fond de lui. Celle de l'humain. Celle qui lui rappelle qu'il n'est pas vraiment un animal. Alors voilà qu'il se rapproche prudemment. Ses immenses ailes noires plaquées contre son flanc tressaillent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Sam 22 Mar - 15:58



Les palpitations de mon cœur s’atténuèrent doucement mais les yeux de Chad vacillant entre moi et l’arbre amoché me mettaient mal à l’aise. Je détestais quand ce genre de situation arrivait, encore plus face à quelqu’un. Intérieurement, je cédais à la panique. La peur de l’effrayer, de le voir fuir, de le voir m’insulter ou qu’il l’ait mal pris.

-Mille fois pardon ! J’ai eu tellement peur qu’elle te fonce dessus.

Chad partit dans un fou rire, subitement. Il ne riait pas de moi –je crois- mais bien de la situation. C’était arrivé de manière tellement anodine ! D’un coup ! Je me mis à éclater de rire à mon tour. J’avais beau me sentir et conne et désolée, il y avait ce petit quelque chose qui rendait la scène anormalement drôle. Comme si on était au-dessus de tout ça et que les craintes que j’avais pu avoir n’étaient que poussière qui en un coup de vent n’aurait plus lieu d’être. Quel soulagement qu’il ne l’ait pas mal pris. Si cela avait creusé un fossé entre nous, je me serai sentis tellement coupable… Et Dieu seul sait à quel point je haïssais la culpabilité. Elle me rongeait déjà assez comme ça.

-Désolé... C'est nerveux... Mais... Tu as eu chaud quand même.

Qui aurait cru que porter le statut de Fae était si lourd. Cette nature me semblait être tellement loin de moi au fond. Tous ces dangers et ce à quoi elle aspirait, n’avait rien à voir avec que j’étais. Et la simple idée de me dire que je devrais vivre avec ça tout le reste de ma vie me déstabilisait. J’avais vraiment ce besoin urgent de savoir comment contrôler ce pouvoir ; ce genre d’évènement ne pouvait se reproduire une nouvelle fois.

-ON a eu chaud surtout ! Je déclarai entre deux rires.

Chad s’assit en tailleur face à moi. Son regard planté dans le mien, je pouvais lire cette compassion mutuelle. Il était un peu comme moi après tout. Et il essayait de me rassurer sur ce point. Ça me touchait.

- Tu sais, je suis persuadé que ça ira mieux à partir de maintenant. Tu as juste besoin d'apprendre à contrôler tes émotions, comme moi.

J’avais vraiment envie d’y croire. Savoir qu’on était dans le même panier et que maintenant, on allait pouvoir se serrer les coudes pour avancer. Un soutien comme ça, c’était bien ce qui me manquait. Cette idée fit naître un sourire sincère et heureux sur mes lèvres. Je le regardais se remettre sur ses pieds et étirer tout son corps et déclarant :

-J'aimerais te montrer ce que je sais faire mais malheureusement, ça ne marche pas sur commande.

Je lâchais un petit rire discret. Si je lui avais montré, moi, ce n’était pas par volonté non plus. Peut-être que lui, ça arriverait au moment où il ne s’y attendrait pas… Comme maintenant.
En un battement de cils, je vis Chad disparaitre et ses fringues retomber en un tas au sol. Surprise, je rebondis dans un sursaut et dévisageait cette bosse de tissus avec de gros yeux globuleux. C’est alors d’une tête de volatile émergea de sous ces vêtements. Puis dans un battement d’ailes sortit le corps entier d’un magnifique aigle brun. J’avais chaud soudainement. Ces évènements me dépassaient. J’étais tellement fascinée par la créature en face de moi. Chad avait disparu je crois bien, mais cet aigle…

-Chad…

Lentement, je tentais une approche, la main tendue vers l’oiseau. Mais celui-ci se recula par réflexe. Alors je m’immobilisais en silence et il finit par venir de lui-même mettre sa tête dans la paume de ma main.

-Tu es splendide !

Son plumage était tellement doux. Je riais doucement. Disait-il ne pas pouvoir se transformer sur commande pourtant dans la seconde d’après ce n’était plus ce garçon rebelle que j’avais en face de moi mais bel et bien un aigle.

-C’est la première fois de ma vie que je vois un aigle. Et d’aussi près.

Je n’osais pas trop me rapprocher et le prendre totalement dans mes bras. Il paraissait tellement fragile tout à coup, mais à la fois si fort. Nous étions loin d’un lancer de caillou dans un arbre. Ça, c’était quelque chose de beaucoup plus fou, et majestueux. Ma fascination était sans limite.

Revenir en haut Aller en bas

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Lun 14 Avr - 12:58

Elle dit son nom mais l'animal ne peut répondre. Bien que réticent au début, il finit par poser sa tête contre la paume de la jeune femme. Son plumage frissonne sous les caresses. Au compliment, il pose ses grands yeux jaunes dans ceux de la demoiselle. Il se doute que ça peut être impressionnant de se trouver face à un tel oiseau. Rares sont ceux qui peuvent se vanter de les avoir approchés, surtout aussi facilement. Les rapaces sont méfiants, distants, rapides, dangereux même.

Soudain, voilà qu'il déploie ses ailes. Majestueusement, il prend son envol, offrant ainsi à Hayden un spectacle qu'elle n'avait sans doute jamais vu. Il plane, virevolte dans le ciel. Ses yeux transpercent les feuilles sans grande difficulté. Bien qu'à plusieurs mètres du sol, il voit à merveille les yeux pétillants de la Fae. Elle ressemble à une enfant devant la magie d'un enchanteur. Comme si elle avait à nouveau 6 ans. C'est touchant.

Puis ses instincts reprennent le dessus. Il aperçoit une proie. Vulnérable, sans défense, ne se doutant pas qu'il vit ses derniers instants, le lapin gambade, insouciant entre les fourrées. Les serres acérées se déploient et voilà qu'il plonge, silencieux vers l'animal. Toutefois, l'homme ne désire pas se régime forcé. Dans son plongeon, le rapace finit par laisser place au métamorphe qui chute sans la possibilité de faire quoi que ce soit. Par chance, il n'était plus qu'à quelques mètres du sol, les dégâts seront moindres. Non loin, il entend Hayden crier son nom. Il touche le sol, nu comme un ver. Echorché, il roule sur le dos en échappant un énorme gémissement de douleur. Pourtant un sourire illumine son visage. Il a réussi à se transformer presque sur demande. C'est un grand pas en avant pour lui. La poitrine gonflée par la fierté, il en oublie sa tenue jusqu'à ce qu'il aperçoit, du coin de l'oeil, l'adolescente qui se rapproche. D'un bond, il se relève. Il se rue derrière un arbre. Il boîte légèrement mais ça lui importe peu pour le moment.

Tu vas bien ?

    Oui oui, t'en fais pas, la rassure-t-il en étouffant un petit rire.


J'ai pensé à récupérer tes vêtements, ajoute-t-elle en rigolant à son tour.

Il la remercie en tendant le bras de derrière sa cachette. Il récupère ses vêtements et se rhabille en vitesse. Le vent souffle toujours doucement entre les branches et le ciel s'obscurcissant, leur rappelle qu'il commence à se faire tard.

L'Ecossais s'étire de tout son long en échappant un long râle. Il a du se casser une côte dans la chute. Il n'est plus à ça près de toutes façons. Une blessure de plus à ajouter sur le dos de ses transformations. Il ne les compte plus maintenant.

    On devrait peut-être rentrer. Tu dois avoir d'autres choses à faire.


« Et moi il me faut des clopes ! » C'est superflu, il sait qu'il pourrait arrêter s'il le veut, mais clairement, il ne veut pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   Dim 11 Mai - 17:32






Dans un battement d'aile, l'aigle s'éleva dans les airs, cachant une partie de ce bas soleil éblouissant. Je crois bien que ce fut l'un des spectacles les plus majestueux que la nature m'offrit. Finalement, il n'y avait pas que des aspects négatifs à mon arrivée ici. Assise en tailleur, la tête dressée vers le ciel, j'admirai cet oiseau dansant dans les airs. J'avais tellement de mal à me dire que c'était Chad. Il était tellement différent… Ça dépassait toute logique. Et je me demandais ce qu'il pouvait bien se passer dans sa tête à cet instant présent. Avait-il encore conscience qu'il virevoltait dans les airs, à sa guise ? Avait-il perdu le contrôle de son corps, de sa conscience ? Était-ce simplement l'animal en lui qui était présent ? Les questions n'en finissaient plus. Je ne savais plus où donner de la tête. Je sentais, malgré moi, ce sourire niais sur mes lèvres qui, quoi que je fasse, persistait.
Jusqu'à ce que Chad fonce droit comme un piquet, à travers cette forêt dense, et que je le perde de vue. Dans un silence muet, je tendais l'oreille, essayant de capter un son pour m'indiquer où le trouver. J'entendis un son lourd. Trop bruyant pour que ce soit un simple aigle qui ai pu faire cela. Je m'inquiétais, criant son nom à droite à gauche. Debout, je fuyais dans la direction du seul bruit qui m'avait alerté, avant de faire demi-tour pour récupérer les vêtements de Chad qui jonchait toujours le sol. Ils lui seraient sûrement utile une foi qu'il aurait reprit sa forme. Se balader à poil dans la forêt n'était certainement pas recommander, surtout si par malheur il croisait quelqu'un.
Je finis pas le retrouver, cacher derrière un arbre et, comme je l'avais supposé, nu.

- Tu vas bien ?

Il m'assurait que oui, d'une petite voix gênée, fixant ses fringues dans mes bras, avec la seule envie de les enfiler. C'était amusant de le voir ainsi ! Il semblait si sûr de lui précédemment, avec ses allures de bad boy, nonchalant. J'esquissai un sourire en coin, lui tendant ses affaires, qu'il mit avec hâte.
Je le regardais s'étirer, pendant que la brise soufflait et que l'obscurité commençait à cacher petit à petit le sentier qui nous menait à la cours. Mes bras découverts, je commençais à avoir un peu froid, et je crois bien que Chad aussi. Enfin, je ne savais plus vraiment. Ce mec était une énigme à lui tout seul. J'espérais en apprendre plus à l'avenir.

- On devrait peut-être rentrer. Tu dois avoir d'autres choses à faire. Il proposa.

Comme prendre une bonne douche chaude, et avaler un énorme plat de pâtes à la sauce carbonara. Mon ventre finirait par me dicter ma conduite si je restais comme tel. Je hochais la tête en le regardant, puis lui suivis sur le petit chemin de terre.

- En tout cas, tu es un aigle d'exception, sache le ! C'était sublime.

Je le complimentais une dernière fois. Je l'appréciais assez pour me le permettre. Sous ses airs de mauvais gars, il y avait tellement plus, j'en étais certaine. Et même si son silence le rendait mystérieux et indifférent, j'étais persuadée qu'il y avait beaucoup plus à l'intérieur. Du coin de l’œil, je le regardais déambuler. J'avais ce pressentiment que cette école allait révéler beaucoup plus de chose sur ses élèves que ce que l'on pourrait croire.



SUJET CLOS.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]   

Revenir en haut Aller en bas
 [Terminé]Bad boy [PV : Hayden]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» [terminé] La belle et... le bête. [PV : Hayden Mayuli]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-