Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Three thousand six hundred seconds ~ [Keith]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 31

MessageSujet: Three thousand six hundred seconds ~ [Keith]   Sam 17 Mai - 11:58




Keith L. Roman ♣ Dakota J. Richardson

♣ THREE THOUSAND SIX HUNDRED SECONDS ♣


Je vous en prie, je vous en prie, faites que je ne sois pas en retard ! Récitant inlassablement ces paroles à l'intérieur de son crâne, Dakota se précipita vers la porte du réfectoire, déclenchant une vague d'exclamations surprises lorsqu'elle se faufila entre deux élèves. « Ah ouais, zut... », marmonna-t-elle quand elle se souvenue que, pour tous ceux qui n'étaient pas de sa propre race, elle ressemblait plus à un courant d'air froid qu'à une vraie personne. Dédaignant les regards réprobateurs des jeunes gens qu'elle avait accidentellement bousculé, la jolie vampire traversa la pièce pour aller s'installer sur une table au bout de la salle, les genoux remontés contre sa poitrine.

Elle avait traîné au lit plus tard que d'habitude ce matin-là, mais ça ne l'avait pas empêchée d'aller explorer les limites du parc. Alysse, une de ses colocataires, lui avait bien rappelé qu'elle devait être à 11h avec les autres pour une espèce de rencontre bizarre dont elle n'avait pas vraiment compris l’enjeu, mais elle avait fini par oublier. La jeune fille avait couru le long de la clôture, sans se préoccuper des élèves qui prenaient tous la même direction. Le rendez-vous lui était revenu alors qu'elle s'apprêtait à entrer dans la forêt. Un instant, elle s'était dit qu'elle allait faire l'impasse et continuer à explorer, mais un coup d’œil à sa montre et la pensée qu'elle n'était à Shadow Falls que depuis quatre jours lui avaient fait rebrousser chemin. En vitesse.

Tout le monde semblait étrangement excité dans le réfectoire, et à vrai dire, je me demandais bien pourquoi. Une espèce de vampire est monté sur une table avec un chapeau et a regardé l'assemblée avec un grand sourire. Waouh. Personne ne lui avait jamais dit qu'avec cette tête il ressemblait à un psychopathe ? Apparemment non, puisqu'il a sortit deux papiers du chapeau et a énoncé deux noms qui m'étaient inconnus. Deux personnes sont sortis des rangs, un loup-garou et une sorcière. Et ils sont partis. La lumière s'est faite dans mon esprit. « Oh ! Mais c'est une sorte de speed-dating local, votre machin ! » Mes voisins se sont tournés vers moi, l'air guère amusés. J'ai tiré ma langue dans le vide, puis je me suis concentrée sur le mec qui tirait les noms.

Dakota regardait les gens partir les uns après les autres, saisissant finalement l'intérêt de la matinée. Rebecca, la seule vampire lui ayant adressé la parole depuis son arrivée, était déjà parti, tout comme les deux jeunes femmes avec qui elle partageait son chalet. Elle allait donc rencontrer quelqu'un d'autre. Génial. La plupart des élèves se connaissaient déjà un peu, mais il avait fallu qu'elle-même arrive en plein mois d'octobre. Arrêtant de ronchonner, elle se leva et épousseta son pull bordeaux. Ses rangers en cuir brun, dans lesquelles était glissé un slim clair, gardaient encore quelques traces de son expédition du parc.

« Eh ! Dakota Richardson ! Tu es avec Keith Roman ! » l'appela le vampire au sourire digne d'une pub pour dentifrice. Devant la table se tenait une élève et, la jeune fille, rejetant ses cheveux caramel doré derrière son épaule, se dirigea vers eux. Merde... J'aurais peut-être mieux fait de donner mon orientation sexuelle...

Keith était sans doute un petit peu plus âgée qu'elle, très belle, avec de longs cheveux blonds et des yeux clairs. Un instant, la vampire resta choquée devant sa ressemblance avec quelqu'un qu'elle connaissait. Il lui fallut quelques secondes pour retrouver à qui elle lui faisait penser. Hayden, sa colocataire. Leurs traits étaient singulièrement semblables, malgré quelques détails différents. Elle fronça les sourcils. Fae. Comme Hayden. « C'est marrant, je ne pensais pas qu'il y avait des clones chez les surnaturels... », lâcha-t-elle, pensive. Elle n'aurait pas du tout apprécié que quelqu'un lui ressemble à ce point.

Puis Dakota se souvint qu'elles étaient là pour faire connaissance et elle adressa un sourire amical à sa compagne. « Euh, tu avais prévu de faire quelque chose de particulier ou pas ? », demanda-t-elle avant qu'une idée ne germe dans son esprit. « Sinon, ça te dirait qu'on aille faire un tour dans la forêt ? J'ai pas encore eut l'occasion d'aller là-bas. » Une lueur malicieuse brilla dans ses yeux bleus. « Et t’inquiète, je vais pas te manger, j'ai déjeuné ce matin ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 615

MessageSujet: Re: Three thousand six hundred seconds ~ [Keith]   Dim 18 Mai - 18:20



3600 secondes

Je rêvais que je grimpais.
Branche par branche, je grimpais tel un singe dans un arbre immense. Plus je pensai me rapprocher de la cime, plus le sol s’effaçait. Plus je m’enfonçais dans les hauteurs, plus l’air se faisait rare. C’était comme si l’arbre n’avait pas de fin. Comme s’il avait tellement grandi, que pourvoir espérer atteindre son sommet un jour était impossible. Je grimpais encore et encore, sous ma forme de singe, tel un métamorphe. L’agilité naturelle du singe me permettant de sauter de branche en branche, comme si ce n’était rien d’autre qu’un jeu d’enfant. Rien d’autre qu’une chose tout à fait naturelle. Je montais toujours plus haut avec grâce vers le sommet du monde.
Mais mes membres commençaient à s’alourdir. Ma grâce et mon agilité à me quitter ? Pourquoi donc ? Tout simplement car la réalité que je n’étais pas un métamorphe mais une Fae vint me frapper de plein fouet.  Je ne pouvais pas me transformer en animal. Je ne pouvais grimper aux arbres sous la forme de singe. Je n’étais rien d’autre qu’une fae.. Et mon seul pouvoir était de me dédoubler.. Je repris petit à petit forme humaine. J’étais beaucoup plus lourde. Bien moins agile. Mes membres avaient du mal à me hisser. Je n’étais pourtant pas très lourde. Mais je perdais petit à petit prise.  Je n’arrivais plus à m’agripper. Une branche craqua sous mon poids, je la sentais s’incliner, j’entendais le bois ce briser.
Un regard vers le ciel m’indiqua que je l’avais pourtant atteint. J’étais presque à la cime. Je parvenais à apercevoir une parcelle de ciel dépourvue de branche quelques mettre plus haut, j’avais été si près du but. Alors que je croyais qu’il n’y en avait pas quelques secondes auparavant.
Mais je ne pouvais plus monter. Je n’en avais plus la force, plus les capacités. Et cette branche sous mes pieds qui s’inclinait toujours plus.  Et ce qui devait arriver arriva. Elle céda et je me mis à chuter.
Transforme-toi ! Transforme-toi en oiseau. Je le pensais encore et toujours plus fort. Mais je n’étais pas un métamorphe . Je pus donc assister à ma chute sous ma seule et unique forme possible.. Humaine. Les branches qui m’avaient pourtant semblées si nombreuses lors de ma monté semblaient si rare. Je n’en trouvais aucune pour m’agripper. Et lorsqu’il me semblait possible d’en attraper une, elle donnait l’impression de s’éloigner en une fraction de seconde. Supprimant chacune de mes chances de stopper ou ralentir ma chute. Je ne pouvais que faire face. Voir le sol se rapprocher inéluctablement. Et accepter ma mort imminente.
Mais alors que j’allais entré en contact avec le sol, qu’elle ne fut pas ma surprise de me sentir vraiment tomber. Je revins à la réalité, et il ne fallut qu’une fraction de seconde pour que je m’écrase sur le parquet de mon chalet. Je me le pris de plein fouet, et le choc fût plutôt douloureux.
Ce n’était pas la première fois que je faisais un rêve comme ça. Ce n’était pas la première fois que je tombais du lit par la suite. Mais c’était bien a première fois que mon visage était la première chose à toucher le sol. Je me redressais rapidement et portais ma main au coup que je venais de recevoir au niveau de la tempe. Ca faisait vraiment mal et en plus un liquide chaud et visqueux commençait à recouvrir ma main. Je n’avais même pas besoin de la retirer pour savoir ce que c’était mais je voulais en être sure.
Ma main revint sous mes yeux couverte d’un liquide écarlate.

-Et merde..

Je regardais l’heure. 10h57.

-Oh bah ça vas j’ai le temps de ..

De ne rien faire. Il était beaucoup trop tard pour que j’ai le temps de me soigner, et beaucoup trop tard pour que j’ai le temps de me préparer et pour assister au tirage au sort pour l’heure que j’allais devoir passer avec un autre élève.  J’étais fichu. Et je détestais ma colocataire. Elle adorait m’attirer des ennuis en ne me réveillant pas. Elle savait pourtant que je n’entendais jamais mon réveil, et pourtant jamais elle ne me réveillait. J’étais de ce fait toujours en retard. Et surtout pour ce genre de tirage au sort. Le précédent que j’avais passé, c’était mon compagnon d’une heure qui avait dû venir me chercher lui-même à mon chalet. Au souvenir de cette heure, un frisson me parcouru l’échine. Je courrais à la salle de bain examiner les dégâts.

-Oh ! Beurk ! Il va me falloir une bonne dizaine de minute pour soigner ça et me préparer. Je vais encore être en retard, et je vais encore me faire défoncer par la directrice.. La dernière fois était censé être la dernière ou j’arrivais en retard à ce fichu tirage.. Je vais me faire coller. Tout ça à cause de cette ..

Un tapotement sur mon épaule me fit sursauter.  

-Hé ! On n’insulte pas sa compagne de chambrée.

Je me retournais en m’attendant à me retrouver face à ma colocataire, mais non. C’était seulement mon double. Plus le temps passait et moins je le sentais se séparer de mon corps. J’étais actuellement en stress. Il était donc normal qu’il soit apparu.

-Tu sais.. Elle est gentille avec moi elle au moins ! Et elle n’est jamais mécontente de me voir ELLE.

Mon double me fait des reproches ? C’était la débile. J’avais plusieurs versions de doubles, et aujourd’hui c’était la version de moi la plus pourrie qui était apparue. DeeDee comme je l’appelais. D.D. Double Débile. Elles avaient toutes leurs personnalités bien à elles. Je me dédoublais. C’était mon sosie parfait. Physiquement. Mais niveau personnalité.. Je ne savais jamais sur quelle version de moi je pouvais tomber.

-Ferme la et aide moi à me débarbouiller tu veux !

Comme à mon habitude, quand elle n’était là alors que je ne lui avais rien demander, j’étais désagréable. Mais elle était tellement irritante en même temps.

-Oh ! Comme si madame m’avait appelé pour que je l’aide à la débarbouiller ! Tu voulais plutôt que j’aille au tirage pour toi non ? Toute façons c’est toujours comme ça.. J’apparais, tu m‘utilise, et ensuite ploup ! Je disparais jusqu’à ce que madame ai à nouveau besoin de moi ! Et d’ailleurs.. C’est quoi cette tête que t’as ce matin ? Tu t’es battu avec quelqu’un ou quoi ? T’as une tronche horrible.. Sérieusement ! Des fois j’ai honte d’être ton double..

-Qu’est-ce que tu as dit ? Je lui demandais.

-Que des fois en voyant ta tête j’avais honte d’être ton double ?

-Non avant ça ! Tu as parlé d’aller au tirage à ma place !

Même si le plus souvent elle était débile et irritante. Il lui arrivait d’avoir de bonnes idées. Et son visage était intact qui plus est.

-J’ai jamais.. Non c’est toi qui m’as fait venir pour ça ! .. Quoi.. A voir ta tête on croirais que.. Et merde.. Je t’ai encore donné une idée merveilleuse que c’est moi qui vais devoir réaliser n’est-ce pas ?

Un large sourire s’étendit sur mon visage. Je la poussais dans ma chambre. Lui lançait des vêtements qu’elle enfilât en quatrième vitesse, et la poussait en dehors de mon chalet.

-Et ramène la moi en un seul morceau DeeDee!

Puis je claquais la porte derrière elle.

C’était toujours la même chose. J’apparaissais et je faisais ce qu’elle voulait que je fasse.
Mais je n’étais pas la vraie Keith en même temps. Je n’étais qu’une partie d’elle qui se détachait d’elle de temps en temps. Et ce n’était même pas moi qui me séparais d’elle à chaque fois. Chacun des côté de sa personnalité avait eu le droit d’être son double au moins une fois dans sa vie. Le premier côté d’elle qui avait eu le droit de faire son apparition était d’ailleurs son côté violent. Je l’avais vu dans ses souvenirs. Mais ce qui était étrange c’est que je n’arrivais pas à lire dans ses pensées lequel de ses double j’étais. Bon .. Qu’importe.
Je passais la porte du réfectoire et allait me placer presque tout devant. Jamais Keith ne l’aurait fait, mais j’avais bien envie. En bousculant quelques personnes sur mon passage je reçus quelques regards méchants. Que bien sur, je rendis. Je n’aurais jamais été une bonne Keith si je n’avais pas aimé rendre les regards méchants. Voir même les donner la première. Des duos commençaient à être formés. Et le prénom de Keith n’avait pas encore été tiré. Il y avait tellement de personnes dans cette école en même temps. C’était tant mieux pour Keith. Ça lui permettrait d’avoir plus de temps pour se remettre en état. Quelques minutes plus tard son prénom fût enfin tiré. Elle allait devoir passer une heure avec une certaine Dakota. Ce prénom ne me disait rien. Je n’en avais jamais entendu parler. Elle ne devait donc pas la compter dans la liste de ses ennemis. Je me retournais donc pour voir qui était cette Dakota. Hum .. Non .. Elle ne me disait vraiment rien.

-C'est marrant, je ne pensais pas qu'il y avait des clones chez les surnaturels...

Comment .. Comment savait-elle que j’étais un Clone ? Personne en dehors de Keith, et même Keith elle-même des fois ne savait pas que nous existions. Elle connaissait donc Keith et son pouvoir ? Ou alors c’était un parfait hasard. De toute façon avant que je ne puisse répliquer quoi que ce soit elle me posât une question.

- Euh, tu avais prévu de faire quelque chose de particulier ou pas ?  Sinon, ça te dirait qu'on aille faire un tour dans la forêt ? J'ai pas encore eut l'occasion d'aller là-bas. Et t’inquiète, je ne vais pas te manger, j'ai déjeuné ce matin !

La forêt ! Génial ! J’étais.. Enfin Keith allait être ravi ! C’était l’endroit ou elle passait le plus de temps quand elle n’était pas en cours. Même la bibliothèque et  son chalet réunis ne recevait pas autant d’amour de sa part que la forêt de Shadow Falls.

-Eh bien, non je n’ai rien à faire en particulier mais si ça ne te dérange pas, nous allons faire un petit passage dans mon chalet avant d’aller dans la forêt ? Il y a eu un petit accident ce matin et j’aimerai régler ça avant que l’on y aille.

Et sans attendre sa réponse je sortais du réfectoire, et me dirigeait vers le chalet de Keith sans même vérifier derrière moi si elle suivait bien. Mais de bruits de pas rapides me permirent de savoir qu’elle suivait bel et bien. Arrivé au chalet, je poussais directement la porte et me dirigeait vers la chambre de Keith.

-Keith ! Je suis la avec une certaine Dakota. Tu vas passer ton heure avec elle, elle souhaite aller dans la forêt, et .. Elle à déjà déjeuner donc elle ne vas pas te manger.. Je ne crois pas avoir tout compris mais c’est pas grave.

Je me dirigeait alors vers Keith en écartant les bras pour lui faire une étreinte et ..


Mon double avait disparu.
Tout était à nouveau en ordre. J’étais la seule Keith à la surface de la terre. Tous les souvenirs qu’avait pu emmagasiné mon double depuis qu’il m’avait quitté se gravèrent dans mon esprit. J’étais fière de lui. Il s’était directement rendu au réfectoire et avait rendu les regards méchants en se dirigeant tout.. DEVANT ?!
Mais Dakota m’intriguait. Comment avait-elle deviné pour mon double ? Ou alors comme l’avait pensé mon double .. C’était le hasard. Par contre, que DeeDee ne comprenne pas l’allusion de Dakota sur le fait qu’elle était un vampire.
Bah .. Après tout DeeDee était mon double débile..
Dakota était face à moi et avait assisté à toute la scène avec mon double depuis le pallier de ma chambre. Elle ne disait rien. Surement trop surprise. En même temps c’était la première fois que quelqu’un découvrait une partie de mon don avant de me découvrir moi-même. Ça devait être plutôt brutal comme rencontre. Mais bon, les vampires sont solides, elle survivra.

-Keith Roman. Mais tu dois déjà le savoir. Et toi c’est Dakota Richardson ? Cool de te voir ici. Alors comme ça c’est toi mon coup d’une heure ? Et tu veux faire ça dans la forêt ? Okay ..

Je lui souris, et ris légèrement. Histoire de lui faire bien comprendre que ce n’était que de l’humour. Mais son choix de la forêt me plaisait. C’était l’endroit de Shadow ou je me plaisais le plus et ou je me sentais le plus chez moi ! Et elle n’était jamais rentrée dedans ! En même temps il me semblait qu’elle était nouvelle. Même un très jolie nouvelle. Des yeux bleus, un teint légèrement halé, des cheveux caramel. Elle allait faire fureur ici !






fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

_________________
-I'm very particular with my words-

Fear the Old Blood.By the gods, fear it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Three thousand six hundred seconds ~ [Keith]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Randal Keith Orton.
» Thousand Sons
» KEITH PARKINSON
» The 100 (the hundred)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-