Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Sam 3 Mai - 21:42

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Le ciel était gris, de gros nuages sombres recouvraient l'ensemble de l'école. De grosses gouttes de pluie tombaient à la vitesse de l'éclair qui zébra la voûte céleste, provoquant un bruit sourd. Tout comme ce jour, où ma vie avait basculé, où j'avais pris conscience que jamais plus je pourrais revoir ma mère. Je me souvins encore ce lourd regard de dégoût mélangé à ce qui ressemblait de la peur et une pointe de jalousie. Elle m'avait blessée, car ne dit-on pas -ou plutôt- ne fait-on pas un serment d'aimer et de chérir son enfant peut importe ce qu'il fait ou ce qu'il est ? Visiblement, la femme qui m'avait donné la vie, avait dû oublier cette partie du contrat. Détournant mon regard de ce triste ce spectacle, j'enfilais des vêtements à la hâte: une robe grise en dentelle avec un effet bustier et un col en V avec un leggings de la même couleur. J'attachais mes cheveux blonds vite fait, un simple chignon fouillis et je sautais dans mes bottines noires avec des ailes en strass. J'attrapais mon sac, glissais mon téléphone dedans et attrapai un manteau long, noir que j'enfilais rapidement. J'étais fin prête pour me rendre à la salle de musique, bien qu'à ce moment de la journée, il n'y avait personne, du moins le supposais-je, puisque mon club de musique se réunissait qu'une seule fois par semaine.

En sortant du chalet, je laissais mes pensées vagabonder au rythme de mes pas, mon pas était pressé et léger, car la pluie qui tombait n'était malheureusement pas pour me ravir. Seulement quelques minutes après, je me retrouvais enfin au sec. Je croisais quelques rares personnes qui sortaient du réfectoire. Il était encore tôt, seulement huit heures et demi. Je m'installais à table et je fus presque aussitôt rejointe par une fille à qui j'avais eu le malheur d'adresser la parole le jour de mon arrivée. Depuis, elle ne me lâchait pas d'une semelle et en plus, c'était un vrai moulin à paroles. Je venais de me servir un verre de jus d'orange quand elle entama son monologue:
 « - Devine qui j'ai vu ce matin ? Cley ! Il était tellement craquant dans son jean noir et sa chemise blanche. Et puis tu sais, il portait la cravate que je lui ai offerte la semaine dernière ! Je suis si contente si tu savais. Tu penses qu'il va m'inviter à sortir un de ces jours ? » Piaillait-elle, tandis que j'acquiesçai presque mécaniquement la tête en prenant un croissant que je trempais dans mon bol de café au lait. Tandis qu'elle continuait ses potins, je me perdis dans mes pensées. *L'avantage au moins avec cette fille, c'est que tu as juste à faire un signe de la tête de temps de temps et c'est tout. Elle ne parle que d'elle, elle et encore elle* songeais-je en mordant dans ma viennoiserie. Une tape sur mon épaule me sortis de ma rêverie:

« - Tu m'écoutes ? » entendis-je brusquement la voix de la pipelette. Je secouais la tête, me raclais la gorge avant de murmurer: « - Désolée, tu disais ? ». Celle-ci haussa les épaules, les sourcils froncés et réitéra sa requête: « - Je te demandais si tu trouvais mon décolleté assez sexy pour Cley ? ». Je jetais vaguement un oeil en buvant mon jus d'orange avant de souffler: « - Sans doute, oui. » Elle leva les yeux au ciel, pour se perdre à nouveau dans son bavardage incessant. Je terminais rapidement mon petit-déjeuner pour sortir de cette pièce et ne plus entendre ces jacassements. Je quittais la salle, faisant un simple signe de la main en guise d'au revoir et je pris la direction du club de musique. Dans le couloir, il y avait encore très peu de gens, et c'était tant mieux, je préférais de loin le calme du matin, au brouhaha du midi. Arrivée sur place, je repérais de suite le piano, je m'y installais. Je frôlais une touche et aussitôt je fus emportée par la frénésie de la mélodie. Je sentis les paroles venir toutes seules alors je me mis à fredonner. « - Tu es partie, du jour au lendemain. De ma vie tu es sortie, j'ai espéré en vain. Que tu me reviennes..

Mes doigts parcouraient le piano, des souvenirs de ce jour passèrent dans ma tête, tandis que j'exprimais par des paroles ce que je ressentais. « - Ton regard avait changé, tu n'étais plus la même. Moi je t'aime, mais tu es partie sans te retourner. Seule mes souvenirs, me permettent de sourire. » Une larme roula le long de mes joues, mais je poursuivis la musique. « - Explique-toi, je t'en prie reviens moi ! N'étais-tu pas censée m'aimer ? Pour le meilleur comme pour le pire ? Ne devais-tu pas me protéger ? Chasser ma tristesse par un rire ? ». Un bruit se fit entendre, je stoppai ma chanson, fixant l'encadrement de la porte pour voir qui m'avait dérangé à une heure aussi matinale.
Fiche crée par © Summers


Dernière édition par Maëlya S. Scott le Mar 27 Mai - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Mar 6 Mai - 14:40

Je portai longuement mes bras vers le haut avant de finalement commencer à m’habiller. En me levant aussi tôt, j’avais en tête de passé par le club de musique pour pofiner une composition. Je l’avais commencé il y a des années et je voulais travailler dessus. Je jetai un coup d’œil à l’extérieur avant de sortir de ma chambre. Il fessait gris et la pluie se fessais bien entendre. La pluie, j’aimais la pluie, elle n’aurait pas du avoir un tel effet sur moi. Enfin, les gens réagissent différemment à une même situation. Il pleuvait comme ce matin lors qu’on avait trouvé Yusuke étendu sur le sol, sans vie. Sa aurais du me dégouté de ce phénomène, mais non. Elle nettoyait, elle nettoyait l’âme. C’est comme ça que je le voyais et je voyais mon ami en elle. Contrairement a beaucoup, la pluie me fessais sourire. Elle me rappelait son souvenir, il l’avait toujours aimé. C’est donc en sourient que je m’aventurai sou elle direction le bâtiment et sa classe de musique, l’étui de mon violon a la main.

Lorsque j’étais arrivé a Shadow Falls, jouer du violon ne me disais rien. Son son me rappelait trop Yusuke. Il étais donc resté dans l’obscurité jusqu’au jour ou je décidai que s’en étais assez, que je devais avancer, accepté et arrêté de resté dans le passé.  Des lors j’avais repris tranquillement a en rejouer. Au début loin de tout auditoire, la forêt étais venu à moi tout naturellement. C’était relativement nouveau que je me présente à la classe de musique, je ne fessais même pas parti de leur club. Pas encore. Une fois arriver sous le toit de l’entré je retirai le plus d’eau possible, secouent la tête comme un chien. Replacent mes cheveux une fois devant une fenêtre qui me renvoyait mon reflet. Je m’engageai vers la classe lors que mon ventre me rappela que je n’avais pas pris de petit déjeuné. Je pris donc le chemin du réfectoire pour y prendre une pomme, que je mangeai tout en marchant. Je ralenti mon allure lors que j’entendis une mélodie, quelqu’un jouais du piano. C’étais triste, puis des paroles si ajoutèrent. J’écoutai chaque parole, un frison me parcourra. Perdre un proche étais insupportable, mais voir un être cher s’éloigner comme ça s’en expliquassions. Il est vivant sauf qu’il ne veut plus te voir, ça devais faire encore plus mal. ‘’N’était-tu pas censée m’aimer ? Pour le meilleur et pour le pire ? Ne devais-tu pas me protéger ? Chasser ma tristesse par un rire? ’ Je fermai les yeux, prennent une inspiration, je comprenais sa douleur. Je devais me reprendre et ne pas montré ma peine, elle avait assez souffert. Je pouvais lui offrir se sourire se rire. Je n’aimais pas voir les autres avoir de la peine. Je recommençai a avancer, me plaçant dans l’encadrement de la porte pour ne pas m’imposer, ne pas l’interrompre. Il s’agissait de Maëlya, une Métamorphe. Je fis un pas en avant par réflexe en voyant qu’elle avait pleuré, je du accrocher quelque chose parce qu’elle s’arrêta. Une timbale trop près la porte. Je m’agrippai au cadre de porte mal à laisse. Je levai les yeux croisent le sien. Je me redressai et lui offris un regard désolé.

-Gomen

Je fermai les yeux, c’étais sorti tout seul.

-Désolé, je n’avais pas l’intention de t’interrompre.

Je fis quelque pas a l’intérieur, ne la lâchent pas des yeux. Adoucissent mon expression, plus je me rapprochais d’elle. Je pris place sur le large rebord d’une fenêtre, pencha la tête un moment, mon attention sur l’étui de mon violon.

-C’étais très beau, mélancolique, mais très beau.

Lui dis-je tout en relèvent la tête étirent mes lèvres en un sourire. Il étais sincère.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Mer 7 Mai - 21:36

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Alors que je chantais ma peine, ma souffrance et toute l'amertume que m'inspirais mes souvenirs douloureux de ma mère, j'entendis un bruit provenant de la porte de la salle. Je m'arrêtais nette, inquiète de qui cela pouvait être. Après tout, je venais tout juste d'arriver dans cette école, je ne connaissais pas toutes les règles. Peut-être n'avais-je pas le droit d'être ici, à cette heure-là ? Levant la tête, je pus apercevoir un jeune homme -d'origine asiatique à ce qui semblait- se tenir mal à l'aise dans l'embrasure. Il me jeta un regard désolé et sorti un mot que je ne compris pas. Je relevai un sourcil, en signe d'interrogation à ce qu'il venait de prononcer.

Intimidée par le garçon, car de nature timide, je n'étais pas du genre à engager la conversation, mais surtout, je n'aimais pas trop qu'on m'entende chanter. Cela me rendais assez gênée et par-dessus tout, j'avais peur qu'on se moque de moi, comme les autres enfants le faisaient à l'époque de la maternelle ou de la primaire. Il ferma les yeux, tandis que moi, je n'osais pas dire un mot. M'avais-t-il écouté? Est-ce qu'il avait compris ? Je soufflais légèrement, essayant de me détendre un peu, car son arrivée m'angoissais un peu.


«-Je suis désolée, mais le mot que tu as prononcé, je ne le connais pas...» soufflais-je, espérant qu'il n'avait pas entendu ma voix tremblante, ni l'émotion contenue que je retenais à grande peine de me submerger. Je l'entendis par la suite, s'excuser de m'avoir interrompu. Je lui offris un léger sourire timide, presque imperceptible. Je me voyais mal lui dire que le fait qu'il soit là, qu'il avait peut-être entendu mes paroles me rendaient mal à l'aise. En plus, il venait de s'excuser. Il fit quelques pas à l'intérieur, tout en gardant les yeux fixés sur moi, ce qui me fit rougir. Je n'aimais pas être le centre d'attention des gens. Tout en s'approchant de plus en plus près de moi, son visage s'adoucissait.

Moi je me ratatinais sur le banc. Je baissais mon visage, ma chevelure tombant de chaque côté de mon visage, comme pour me cacher de son regard. Il s'installa sur le rebord de la fenêtre, fixant son étui. Visiblement, c'était un musicien aussi. C'était le premier que je rencontrais, en dehors du club. Il semblait gentil, mais peut-être un peu trop intelligent. S'il avait deviné la signification de mes paroles -dont le sens n'était pas compliqué à comprendre- alors peut-être voudrait-il en savoir plus ? Mais moi, étais-je prête à en parler ? La réponse me semblait claire, non, je ne dirais rien. Pour l'instant du moins, car je n'en avais ni la force et je ne savais quasiment rien de ce garçon. Ni son prénom d'ailleurs.


«- Au fait, comment t'appelles-tu ?» fis-je doucement, on aurait dit le murmure du vent dans les feuilles, comme les soirs d'été, où une légère brise vient faire bruisser les feuilles. Il me complimenta ensuite sur ma musique. Ainsi, il avait entendu la mélodie et je me doutais aussi qu'il m'avait entendu chantonner. Cela augmenta encore plus la rougeur de mes joues. Sans compter son compliment. Je lui fis un sourire gêné avant de balbutier un remerciement banal. «- Mer...ci...»Il releva sa tête tandis que ses lèvres se fendaient en un sourire.

Est-ce qu'il était sincère ? Où disait-il ça uniquement pour m'amadouer ? Je l'ignorais, mais je comptais bien apprendre à le connaître pour juger de ces propos. Même si, j'étais une fille réservée et très timide au premier abord, il n'en restait pas moins que j'étais extrêmement curieuse, ce qui incluait le comportement des gens alentour. Mon regard dévia sur l'étui près de lui. Et la question qui me brûlait les lèvres, franchis la barrière
«- Tu es musicien, toi aussi ? Tu chantes aussi ?» l'interrogeais-je calmement, ma voix tremblant légèrement, en montrant d'un signe de tête l'instrument vers lui.
Fiche crée par © Summers


Dernière édition par Maëlya S. Scott le Jeu 8 Mai - 16:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Jeu 8 Mai - 2:20


Évidement qu’elle n’avait pas compris, j’aurais été surpris du contraire. Sa voix tremblait un peu à chaque fois qu’elle parlait. Je la sentais mal alaise. J’eu un petit soupir. Elle Me demanda comment je m’appelais. Puis me remercia du compliment. Ce ne fut que lors que je relevai la tête que je remarquai le rouge sur ses joues. Elle eut un sourire gêné, ce qui me fit sourire de nouveau. J’allais me présenté lors qu’elle me demanda si j’étais musicien et si je chantais ? Cette question me stoppa net. Si je chantais ? Oui je chantais, enfin au Japon, je n’avais pas vraiment repris le chant depuis que j’avais déménagé. Je fixai l’étui de mon instrument. J’entrepris de l’ouvrir tout en cherchant ce que j’allais dire.

-Oui, du violon. Je chante, mais pas souvent.

Dis-je en baissent la voix, un peu gêné moi-même. Je lui montrai violon, l’archet dans l’autre main.

-Wataru, Wataru Harada.

Dis-je mon visage toujours sourient. Je m’étais dit que la laisser se présenter serais mieux que de dire que je connaissais déjà le sien. Elle aurait été encore plus gêné, ce n’étais pas  mon but. J’installai mon violon.

-Ce n’était pas volontaire, mais j’ai pu entendre ce que tu ressentais. C’est à mon tour.

Dis-je juste avant de commencer de pincé a trois reprise les cordes puis commença à glisser l’archet sur elles. La mélodie étais lente et fessais rappeler une pluie fine, l’eau qui ruisselais. Elle aurait pu être triste, mais la joie y tintait comme un rire d’enfant jouant sous cette pluie. Gambadent, sautillent, tournent sur lui-même et surtout sourirent. J’avais moi-même un doux sourire aux lèvres. Je la fis durer un certain temps puis l’arrêta en douceur, comme il se doit. Je portai mon attention sur elle. Je ni avais pas mis de parole et j’ignorais ce que ça aurais donné d’y en avoir mis. Je préférais pratiquer avant de mis risquer devant quelqu’un.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Jeu 8 Mai - 11:42

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Je lui avais demandé ce qu'il avait dit comme mot, car je ne connaissais pas cette langue. Je n'avais jamais voyagé dans les pays asiatiques, je ne savais pas quelles étaient leurs coutumes, leurs langues, ce qu'ils faisaient, rien. Je n'étais qu'une simple américaine, dans un pays américain. Ce garçon devant moi, lui n'avait rien de banal, il était différent de par son physique, mais aussi par son caractère. Pour l'instant, depuis le début que nous étions là, dans cette pièce, il avait été très gentil. Je n'avais pas trop l'habitude de la gentillesse à part avec mon père. Si ma mère ne s'était pas enfui, peut-être le serait-elle toujours avec moi ? Mais c'était du passé maintenant, même si cela me faisait mal de l'admettre, de savoir que je ne le reverrais probablement jamais.

Je le vis relever son visage, un visage aux traits doux, des cheveux roux tombant dans ses yeux marron chocolats et un sourire se dessina sur ses lèvres, tandis que moi, le rouge aux joues, mon sourire semblait plus gêné qu'autre chose. Je l'entendis répondre à ma question, s'il était musicien et si lui aussi chantait. Sa réplique me fit sourire, mais pas un gêné ou timide, non, un véritable sourire sincère. Sa voix avait perdu légèrement en intensité et visiblement il semblait gêné par son explication. Il me montra son violon et une sorte de baguette dans l'autre main. Je n'avais jamais appris à jouer de cet instrument, aussi, j'ignorais tout de son fonctionnement, même si je me doutais que la baguette servirait à faire sortir le son de l'objet.


«- C'est un bel instrument.» affirmais-je avec un sourire. Au loin, on entendait encore le bruit de la pluie, dense, qui venait s'écraser contre les fenêtres du bâtiment. Je jetais un oeil à l'extérieur, il n'y avait personne, ce qui n'avait rien d'étonnant, aucun être censé ne sortirait dehors par un temps pareil, surtout avec l'orage qui grondait tel un volcan. «- Je n'ai jamais appris à en jouer...mais ça m'aurait bien plus.» avouais-je tout bas, plus pour moi-même que pour ce garçon dont je ne savais toujours pas son nom. Mais je ne tardais pas à l'apprendre puisqu'après l'avoir questionné, il me confia son nom. Wataru Harada. C'était joli. En tout cas ça lui allait bien mieux à lui qu'à moi. En plus, c'était un prénom de garçon, je me voyais mal porté un prénom de garçon. Il avait toujours son sourire, mais je semblais légèrement moins timide et bien moins mal à l'aise qu'au début de notre rencontre.

«- Moi c'est Maëlya...Scott.»Me présentais-je à mon tour. Pourquoi ? Il avait une façon, assez particulière de mettre les gens à l'aise et même les plus réticents puisque j'en étais une. Il installa son bel outil de musique, allait-il jouer ? Je l'espérais un peu, car même si moi je n'aimais pas qu'on m'écoute, en revanche, j'adorais entendre les autres faire. C'était un étrange sentiment qui s'emparait de moi dès que je réalisai que c'était de la musique. Pour moi, ça avait toujours été une échappatoire à mes problèmes, à ma tristesse, dès que j'avais besoin de réfléchir. Cela m'apaisait. J'ignorais comment décrire ce que je ressentais, mais c'était ainsi, la musique m'avait aidé à ne pas sombrer. C'est grâce à elle si aujourd'hui, j'étais ici, dans cette école, au lieu d'être chez moi, ravagé par mes larmes et ma peine.

La voix de Wataru me sortis de mes pensées en m'expliquant que cela n'avait pas été volontaire de sa part, mais qu'il m'avait entendue. Retour à la gêne, mes joues virèrent au rouge tomate et instinctivement, je baissais les yeux sur le piano qui avait été le premier témoin de ma performance. Je ne savais pas quoi lui dire, mais il poursuivit en disant que c'était à son tour maintenant. Je relevais lentement la tête pour le fixer. Il ne plaisantait pas, armé de son violon d'une main et de l'autre une baguette en bois, il entama une douce mélodie, elle me faisait penser à une pluie fine qui tombait au sol, mais elle ne me faisait pas l'effet d'être triste. Non, il y avait autre chose, comme un rire.

Oui, un rire d'enfant, comme ces jours de pluie en été, où les bambins s'amusent à courir sous cette caresse de gouttelettes. C'était magique comme musique. Il ne chantait pas, mais sa mélodie en elle-même faisait le travail pour deux. Il semblait heureux, cela se voyait, un sourire léger, gaie, flottait sur ses lèvres et c'était contagieux, puisque moi aussi je souriais. En voyant défilé cette musique, des paroles me vinrent en tête, alors je chantais en silence, dans ma tête, pour ne pas perturber cette douce mélodie. Et cela ne m'avait semblé duré que quelques secondes lorsqu'elle prit fin, aussi doucement qu'elle avait commencé. J'étais impressionnée par sa technique, sa musique, par son aisance et sa douceur avec son violon, il avait une parfaite maîtrise de son instrument.


«- Wahou ! C'était...excellent ! Vraiment...»révélais-je avec un sourire sincère et admiratif. Je me levais du banc et m'approchais un peu de lui, observant son outil de musique. «- Tu es doué. Avec des paroles, ça pourrait être du tonnerre. » Poursuivis-je toujours en souriant, tandis que la foudre frappa à nouveau le ciel, illuminant d'un flash très vif la salle de classe. Visiblement, le mot que je venais d'employé avait été d'accord avec ce que je venais d'annoncer. L'orage ne me faisait pas peur, petite, je m'asseyais sur le rebord de ma fenêtre, en observant la colère du ciel se déverser sur notre quartier et l'ensemble de la ville. C'était un spectacle unique, car chacune de ces fantaisies étaient différentes.
Fiche crée par © Summers


Dernière édition par Maëlya S. Scott le Jeu 8 Mai - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Jeu 8 Mai - 14:47


Juste avant que je ne commence à jouer elle avait eu un beau sourire, suite à ma réponse sur le chant et si j’étais musicien. Maëlya avais aussi dit que c’était un belle instrument, qu’elle n’avait jamais appris à en jouer, mais que ça lui aurais plus. Par la suite je m’étais présenté. Wataru Harada, au Japon ça aurais été le contraire, Harada Wataru. Le nom de famille avant le prénom. C’était comme ça, un genre de politesse. Puis elle s’était présentée, Maëlya Scott. Je sentais que l’atmosphère avais changé, elle se sentait plus a laissé. Et finalement j’avais commencé à jouer de cet instrument qui me fessait vibré. On pouvait tout exprimer avec un violon et une bonne maitrise. Cette fois c’était de la joie tout en douceur, m’inspirent de la pluie, d’un enfant qui joue sous elle en cabriolant et rient. Je pouvais facilement me laisser aller et éterniser une mélodie, mais cette fois je su arrêté. Les yeux sur elle j’attendis une réaction. Son expression à elle seul me confirmait qu’elle avait aimé.

- Wahou ! C'était...excellent ! Vraiment...  

Son exclamation me fit sourire. Maël ce rapprocha, observent mon instrument.   

- Tu es doué. Avec des paroles, ça pourrait être du tonnerre.

Le rose me monta aux joues. Oui des paroles, du tonnerre. Comme prévu au programme la foudre s’abattu sur le ciel, éclairent la classe par la même occasion. J’eu un petit rire.

-Oui, le ciel s’emble d’accord avec toi. Peut-être que tu pourrais m’aider à trouver les mots juste pour l’accompagner.

Lui dis-je en regardent à mon tour le spectacle qu’il nous offrait. Cela me rappelais une nuit ou Asuna venais d’arriver dans nos vies. Encore très renfermer et nerveuse, la foudre lui avais fait une peur bleu toute tremblante. Se rapprochant de moi pour me prendre la main, cherchent la sécurisé à mon contacte. Désormais c’était une autre histoire, elle c’était repris, montrent de plus en plus d’assurance et d’audace.

-J’en connais qui ne sortiront pas de la journée.

Commentais-je, ce qui n’allait pas être mon cas. Courir d’un coin sec à un autre, au couvert des arbres, je l’avais souvent fait au Japon tout comme ici. Et les rare fois en été, accompagner de Tara qui s’exclamais de son rire cristallin.  Après la pluie venais le beau temps, un superbe arc-en-ciel et les flaques d’eau! Qu’es qu’on s’amusait dans c’est flaques d’eau étant jeune.     



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Sam 10 Mai - 18:17

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Tout le temps qu'avait duré sa chanson, j'avais sourie, cela semblait si léger comme la pluie et comme le rire d'un enfant s'amusant sous la bruine. C'était tellement beau, plaisant et il y avait cette petite chose qui faisait qu'elle sortait du lot. C'est comme si elle devait sortir à ce moment précis, pour une raison tout aussi concrète. J'aurais aimé qu'il la fasse traîner en longueur, mais à sa maîtrise, je savais et lui aussi que la prolonger n'aurait pas convenu. La beauté des mélodies c'est justement le fait qu'elles se finissent, comme les bonnes histoires. Il y a toujours une fin, sinon, on ne pourrait l'apprécier à sa juste valeur. Je le complimentais donc sur sa performance qui m'avait aussi bien impressionnée que touchée.

Je lui expliquais ensuite qu'avec des paroles ça pourrait faire un vrai carton et à ce moment précis, le tonnerre se manifesta à grand bruit, ce qui me fit sourire. Le jeune asiatique semblait gênée de mes louanges puisque ses joues semblaient plus rose qu'avant. Un flash aveuglant illumina la salle et Wataru ria doucement avant de me répondre que le ciel semblait en accord avec mes paroles. Mon sourire s'agrandit devant sa constatation. Il poursuivit en me proposant de l'aider à trouver des mots juste pour accompagner son morceau. Retour de timidité en force, je me sentis à nouveau intimidée. Chanter toute seule ça ne me posais pas trop de problèmes, mais devant un public aussi minime soit-il me gênais.


«- C'est une proposition pour que...je chante sur ce morceau ? » lui soufflais-je, tandis qu'il avait la tête tournée vers le spectacle que nous offrait l'orage par la fenêtre. Je triturais mes doigts en attendant sa réponse, parce que je n'étais pas très sûr de moi vis-à-vis de mes capacités de chant. Je faisais un tas de trucs, sans le dire ou le montrer à personne et à vrai dire cela me convenais très bien. Pour moi, le regard des autres m'importait beaucoup. J'avais une mauvaise opinion de moi, en règle générale, du coup, être confronter à une personne qui pourrait jauger ma performance m'angoissait beaucoup.

Je stressais pour beaucoup de choses, un contrôle, parler avec des personnes, lorsque je ne trouvais pas une solution à un de mes problèmes. Je suis comme ça, une fille stressée de nature. Et cela me jouait beaucoup de tours, surtout dans la musique. Mon partenaire me ramena à la réalité en commentant le temps et en affirmant qu'il en connaissait qui ne sortiraient pas de la journée. Cela me décrispa légèrement, tandis que je hochais la tête pour confirmer ses dires. Cherchant des yeux une feuille de papier et un crayon pour y noter les paroles qui m'étaient venu lorsqu'il m'avait fait écouter sa musique, j'en aperçue plus loin vers la porte, posé sur une table. Je me levais donc afin d'aller les chercher. Cela me permettait en même temps d'évacuer cette angoisse qui parcourait mes veines tel un poison.

Je revins m'asseoir, mais sur le banc du piano, car je me disais que le mélange des deux pouvait être intéressant. J'en profitais pour lui faire la remarque et voir ce qu'il en pensait.
« - Je pensais à quelque chose: que penses-tu que je t'accompagne au piano avec ton violon ? Voir ce que ça donne le mélange des deux ? C'est peut-être intéressant à voir, non ? » proposais-je avec un sourire timide, tandis que je griffonnais les quelques paroles qui m'étaient venus à l'esprit. C'était assez brouillon, mais l'excellence vient qu'avec la pratique et l'exercice. Je raturais certains mots, modifiait d'autres, cela commençait prendre forme. Il fallait dire que les paroles, avec la musique que je venais d'entendre, c'était une cascade de mots qui bouillonnaient dans ma tête. Il me fallait les coucher sur papier afin de ne pas me perdre.
Fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Mar 13 Mai - 19:37


Je me tournai vers elle, Maëlya replongea dans sa gêne. Je ne voyais pas son visage, mais je supposais quelle avais rougi. Ma proposition, s’en doute. Je hochai la tête lors qu’elle me demanda s’il s’agissait bien d’une proposition pour chanter sur ma composition.

-Oui, bien entendu.

Maëlya avais une très belle voix, elle si accorderais très bien. Elle s’éloigna quelque peu et reviens s’assoir sur le banc, devant de piano.    

- Je pensais à quelque chose: que penses-tu que je t'accompagne au piano avec ton violon ? Voir ce que ça donne le mélange des deux ? C'est peut-être intéressant à voir, non ?

Je me figeais, mélanger le violon et le piano. Les notes du piano s’accordent avec ma composition. Je me tournai vers elle. Oui je supposais que ça pourrais être une bonne idée. Je regardai mon violon que je tenais toujours. Je m’approchai d’elle en me demandent ce qu’elle était en train d’écrire. La composition piano ou des paroles qui pourrais aller avec ma composition. Comme réponse je me penchai pour jeter un coup d’œil à ce qu’elle avait écrit. Puis rectifia mon geste,  me passassent une main dans les cheveux tout en prenant place à côté d’elle sur le banc.

-Oui, je suppose que ça pourrais bien sonner ensemble.

Je ne mis connaissais pas très bien en piano, mais après l’avoir entendu je n’avais pas de doute. Qu’elle m’accompagne au piano alors que je jouais la mélodie au violon. Je me remis sur mes pieds et m’installa, j’attendis son regard et commença a pincé les cordes et a promener mon archet sur celle-ci. Me disent que je devrais la coucher sur papier. Oui elle était sortie comme ça et si je devais travailler dessus avec elle, il faudrait que je l’écrive pour mis retrouver entre les deux instruments. Je fermai les yeux lors qu’elle appuya sur les premières touches. Accordent mon attention sur les premier jets de l’accompagnement qu’elle avait imaginé.         




 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Mer 14 Mai - 17:24

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Wataru me proposa de l'aider à trouver les mots pour accompagner son morceau, je lui demandais s'il entendait par là que je chante et il confirma. J'étais gênée, oui, parce que chanter seule n'était pas la même chose que lorsque l'on était devant quelqu'un. Surtout que ce quelqu'un était une personne que je venais tout juste de rencontrer et que j'étais de nature à me méfier. Je n'y pouvais rien, c'était comme ça, j'avais beaucoup souffert du départ de ma mère qui avait rejeté mon "don", depuis, je ne faisais plus confiance tant que la personne ne m'avait pas apporté la preuve qu'elle était digne de confiance. Je jetais un œil à mon partenaire qui était absorbé dans la contemplation de l'extérieur. Je quittais ma place afin d'aller chercher de quoi écrire les paroles qui m'étaient venu en tête durant sa prestation. Je n'eus pas à chercher très loin, quelques tables plus loin, vers la porte de la salle, se trouvait un bloc et un crayon certainement oublié là par un élève. J'irais le déposer à l'accueil après notre séance. Alors que je notais des mots sur le papier, j'exposais au garçon l'idée que j'avais eu en écoutant sa mélodie.

Je le vis se figer, comme s'il ne s'attendait pas à se genre de chose, ou d'initiative de ma part. En temps normal, je n'aurais pas dis cela, je me serais tus, mais, il avait une technique remarquable et moi-même je maîtrisais très bien le piano, cela pouvait donné quelque chose qui sorte de l'ordinaire. Je l'aperçu regarder son violon, qu'il tenait encore entre ses mains, puis il s'approcha de moi, je me replongeais aussitôt dans mes paroles. Je voulais masquer la gêne qui était apparu sur mes joues. Je sentis son regard, derrière moi, fixant le papier sur lequel j'avais inscris des jets de paroles. Mes joues déjà bien rouges, ne firent que se colorer davantage quand ce dernier prit place à mes côtés. J'étais mal à l'aise parce que premièrement, je le connaissais à peine, deuxièmement bien qu'il semblait gentil au premier abord, il restait un garçon. Son timbre de voix bien que doux et pas du tout agressif me fit sursauter lorsqu'il me confia qu'il supposait que nos deux instruments ensemble avec ma voix pourrait être intéressant. Il s'installa confortablement afin de pouvoir jouer de son violon et me fixa, attendant sans doute que je lui donne le signal pour commencer -lorsque je me sentirais prête. Je soufflais afin de me détendre, puis lui lançai un regard pour qu'il commence la mélodie. Lorsque les premières notes se firent entendre, j'attendis quelques secondes avant de lancer mes doigts sur les touches ivoires de l'instrument.

Cela ne dura que quelques secondes, mais cela semblait plutôt pas mal. Bien sûr, il faudrait travailler, mais c'était prometteur. J'inscrivis en dessous des paroles, les accords que je faisais afin de m'en souvenir et surtout de pouvoir les travailler seule lorsque Wataru ne serait pas avec moi. La mélodie me plaisais, mais il y avait quelque chose qui manquait. J'essayais donc plusieurs accords, jouant et rejouant le début et je me mis même à chanter deux trois vers que j'avais écris pour voir ce qui allais bien.
«-I no longer need you, Today, I finally turned the page. Although sometimes I still think of you,
This is to push you to the edge. »
chantonnais-je en pianotant sur le clavier. Ma voix tremblait légèrement, mais elle semblait légère comme la mélodie et aussi on sentait une pointe d'émotion semblable au rire d'un enfant. Je baissais le regard sur mes mains, attendant la réaction de mon partenaire. J'étais toujours aussi anxieuse quand il s'agissait d'attendre le jugement d'une personne qui m'écoutait. Cependant, un bruit de porte qui s'ouvre me fis lever les yeux pour fixer l'entrée de la salle. Une jeune femme certainement de notre âge, nous fixais, gênée. Ne sachant que faire, elle restait planté là. Je fis un léger sourire, afin de la rassurer et de l'interroger.

«- Salut. Tu avais besoin de la salle ? » la questionnais-je doucement. Celle-ci fit non de la tête, fixant ses pieds, mal à l'aise. Elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un visiblement. Durant quelques secondes, elle se tritura les doigts, signe de gêne visiblement puis elle bégaya un vague «- Je voulais juste...récupérer mon bloc-note...je reviendrais...» avant de tourner les talons prête à s'enfuir. Je tentais de lui répondre assez fortement afin qu'elle entende «- Je le déposerais à l'accueil, tu pourras le récupérer là-bas. » mais elle avait disparut dans le couloir, laissant la porte légèrement entrouverte. Je soupirais, j'ignorais si elle avait entendu ce que j'avais dis et bien que j'avais entraperçu son visage, j'ignorais si je pourrais la reconnaître. En plus, je ne savais même pas son nom. Pas facile de la retrouver.
Fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Ven 16 Mai - 16:24


Elle devait être vraiment concentrée car Maëlya sursauta lors que je lui dis que, oui, nos deux instruments pourraient bien aller ensemble. Je m’installai, attendit son signal puis commença. Je fermai les yeux lors que les premières notes joué par l’instrument d’ébène et d’ivoire se firent entendre. Ça ne dura que quelque seconde, mais sonnais bien. J’arrêtai lorsqu’elle commença à écrire quelque chose sur la feuille. Maëlya joua et rejoua le passage, puis des paroles sortirent.  

-I no longer need you, Today, I finally turned the page. Although sometimes I still think of you,
This is to push you to the edge.


Ses mots me firent  sen qu’elle l’est voulu, replonger dans mes souvenir. Je repensais a quand on cherchait ce qu’il avait bien pu lui arriver. Qui auraient bien pu lui vouloir du mal à un telle-point, pour l’assassiner? Ça fessais des années qu’il se tenait avec nous, tout le quartier connaissais notre famille aussi diversifier soit-elle. Oui, il était parti, je devais le laisser s’en aller, continuer à vivre. Je reviens à la réalité lorsque la porte de la classe s’ouvrit. Une jeune femme y étais et semblais trop gêné pour entrer. Maëlya lui demanda si elle avait besoin de la salle? L’autre tout en regardent ses pieds, fit non de la tête, un signe évident de gêne. Puis elle parla.

- Je voulais juste...récupérer mon bloc-notes...je reviendrais...

Bégaya-t-elle avant de tourner les talons pour s’enfuir. Maëlya lui répondis de façon plus forte qu’elle allait le déposé à l’accueille, qu’elle pourrait le récupéré là-bas. Elle était déçu, ma partenaire n’avais s’en doute pas vue très bien sa visage, en plus elle ne connaissait pas son nom. Je fouillai ma mémoire, il s’agissait d’une Fae, Émila.

-Je pourrais lui rapporté si tu veux.

Dis-je en cherchent le bloc-notes des yeux. Je le vis un peu plus loin, couverture bleu foncé et plus clair, un E majuscule écrit au crayon au bas du coin droit de couleur rose. Lorsque je me retournai Maëlya me regardais. Je senti le besoin de lui expliquer.

-J’ai une bonne mémoire des noms et des visages. Elle s’appelle Émila, elle est Fae.

Lui dis-je en me passent une main dans les cheveux, affichent un sourire gêné. Je changeai d’air.

-C’était bien, le passage que tu à jouer au piano et chanté. J’ai bien aimé.  

Dis-je pour nous ramener au sujet principal. De nouveau, un sourire pris place sur mon visage. Un sourire vrai, sincère.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Dim 18 Mai - 15:04

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Lorsque je me mis à jouer , je lançais un coup d'œil en coin à mon partenaire qui semblait concentré dans mes notes. Il avait fermé les yeux, sans doute pour mieux ressentir les émotions que je tentais de faire passer par ma musique. Peu de temps après, la porte s'ouvrit sur une jeune femme qui souhaitait récupérer son bloc-note. Gênée et mal à l'aise, la jeune femme bégaya et tourna les talons pour s'enfuir. Déçue de ne pas savoir si elle m'avait entendue, j'entendis Wataru me proposer de le ramener si je le voulais. Curieuse et intrigué, je le regardais, prête à lui demander s'il la connaissait, lorsque celui-ci se tourna vers moi et m'expliqua qu'il avait une bonne mémoire. Je souris légèrement lorsqui'il poursuivit son explication en me disant qu'il se souvenait des noms et des visages et par conséquent il savait qu'elle s'appelait Émila et que c'était une Fae. Nouvelle, je ne connaissais pas toutes les races qu'accueillait l'école. Aussi, je le regardais d'un oeil interrogateur tandis qu'il passait une main dans ses cheveux, un sourire gênée sur les lèvres.

«- Qu'est-ce que sont les Fae ? Qu'ont-ils de surnaturel ? » fis-je en le regardant. J'espérais qu'il puisse m'en apprendre davantage sur toutes les races de l'école, pourquoi nous cohabitions tous dans cette même école ? Quel était le but de tout ça ? Pourquoi nous étions différent des autres ? Pourquoi est-ce que certains êtres pas comme nous, finissait par nous rejeter ? Pensaient-ils que nous l'avions choisi ? De devenir ce que nous sommes ? Certains pensaient que nous étions des monstres, moi-même, je l'avais pensé lorsque j'avais appris ce que j'étais. Pourtant mon père m'avait dit un jour que je ne devais pas avoir honte de ce que j'étais. Cela faisait partie de moi, de mon héritage, comme du sang qui coulait dans mes veines. C'était une partie de moi, qui faisait ce que j'étais. Mon acolyte me ramena au présent en me complimentant sur le passage que j'avais joué au piano. Rougissante, je plongeai ma tête vers le bas, pour me dérober à la gêne de ce compliment. Après que mes rougeurs aient légèrement disparut, je relevai lentement la tête, croisant le visage illuminé de l'asiatique. Il semblait sincère.

«- Merci...» murmurais-je à l'adresse du jeune homme. Puis j'ajoutais: «- Mais ce n'est qu'une ébauche. Il va falloir que je travaille dessus pour l'améliorer et en faire quelque chose d'élégant et de pure. » Je relus les paroles écrites sur mon papier, et me remit à jouer le premier morceau, avant d'enchaîner sur le prochain morceau. Mêlant la musique aux paroles, bien entendu. «-Finally I can live, You can't hurt me. I love being alive. I finally know what I want to be.» chantonnais-je en essayant d'exprimer toutes les émotions que je ressentais par la musique et les paroles. J'aimais composer, chanter, c'était deux choses qui m'avait beaucoup aidé lorsque je fus abandonnée par ma mère. Seule la musique me permettait de m'évader, d'inventer et façonner mon histoire comme j'en avais envie, et non pas comme ce que le destin m'avait prévu. Si j'étais aussi en colère contre ma vie, mon don, c'est parce que je pensais depuis plusieurs années que c'était à cause de ça que celle qui m'avait mis au monde m'avait laissé tomber. Mais en y réfléchissant et en grandissant, je sus qu'il n'y avait pas que ça. Que quelque chose de beaucoup plus profond était tapis là, dans l'ombre et que c'était ça qui avait fait que cette femme avait quitté sa petite fille et son mari.

Après avoir enchaîner le premier couplet de la chanson, je m'arrêtais, fixant mon partenaire qui m'avais écouter. Je voulais entendre ces remarques, car, je savais que même si j'avais beaucoup de talent, il n'en restait pas moins qu'il fallait encore beaucoup de travail pour arriver au bout de cette musique et en faire quelque chose d'unique. Une mélodie qui toucherait le coeur et l'âme des personnes qui l'écouterait. Je voulais faire de ce morceau, une onde d'espoir pour toutes les personnes qui comme moi s'était fait rejeter, ou avait perdu une personne très chère à leurs yeux. Leur faire comprendre que dans ce monde, il y aura toujours des personnes qui nous aimeront sincèrement et d'autres qui se sont jouer de nous. Mais que ce n'était pas une raison pour abandonner. Nous devions tenir avec honneur pour toutes les personnes qui nous aiment vraiment.
Fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow falls
Messages : 134

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Jeu 22 Mai - 17:25

Je me retournai lors qu’elle me posa la question. Le bloc-notes d’Émila dans les mains je me rapprochai d’elle et m’assis de sorte à être face à elle. J’avais passé assez de temps ici pour pouvoir répondre à ses questions. Je posai le carnet sur le bureau à ma gauche.

-Ce n’est pas comme dans les comptes, les représentent de cette race ne possède pas d’aile. Sauf si ça vient de leur capacité surnaturelle. Ils peuvent avoir une quantité diverse de capacité, un ou plusieurs tous dépendent du Fae. La téléportation, l’infraction de rêve, la guérison, l’un des éléments naturel tel le feu, influencer les émotions au contacte et bien d’autres. Comme nous ils doivent apprendre à maitriser leurs émotions pour mieux contrôler leur capacité. En arrivent ici certain son septique, ils ne croient pas qu’ils pourront un jour maitriser leur capacité, toute race confondu. Ils l’appel malédiction, moi je l’appel force et unique. Il faut seulement y croire et s’accepté entent que Surnaturel.

J’effectuai une pause, plus pour voir sa réaction qu’autre chose. Le temps avançait et les cours allaient bientôt commencer. Je ne pourrais pas tout lui dire dans un lapse de temps aussi restreint.

-Tu veux savoir autre chose? Pas maintenant vu que les cours vont commencer bientôt. Pendant les pauses, on pourra reprendre durent les pauses.

Lui proposais-je. Par la suite je la complimentai sur ce qu’elle avait composé et jouer, c’était joli même si ça avait été court. Ça promettait pour la suite. Maëlya me remercia, gêné. Me dit que ce n’étais qu’une ébauche qu’elle allait devoir travailler dessus pour l’amélioré et en faire quelque chose d’élégant et pure. Puis elle se remit au piano fessent dance ses doigts sur les touche d’ivoire y mettent des paroles. Je me laissai bercer par elles. Après avoir enchainé le premier couplet elle s’arrêta et me regarda. Mon sourire voulais tout dire, jamais vraiment ce qu’elle en avait fait. Mais au moment où j’allais dire que j’aimais beaucoup, même si c’était un premier jais, le prof de musique entra dans sa classe suivi de quelque élève, nous indiquant que le premier cours de la journée allait bientôt commencer.  Je me levai rangea mon violon dans son étui, attrapa le bloc-notes d’Émila et sorti pour leur laisser la place.

- Retrouve-moi à l’heure du diner dans le hall de l’entrée principale.

Lui dis-je une fois dans le couloir. Je lui fis un beau sourire avant de partir de mon côté. Au passage j’aperçu Émila et lui remis son carnet. J’avais déjà hâte au dinée pour lui en apprendre plus sur les Surnaturelles.           
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 82

MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   Mar 27 Mai - 19:31

Maëlya S. Scott & Wataru Harada
Une rencontre musicale ?
Après qu'il eut récupéré le carnet de la jeune femme, Émila si je me souvenais bien, il m'expliqua qu'il la connaissait et que c'était une Fae. Étant encore peu habitué à cotoyer autant de races différentes dans cette école, je n'étais jamais tombée sur un représentant de cette race-là et j'ignorais également presque tout de cette race. Je lui demandais donc ce que c'était exactement et quelles aptitudes surnaturelles ils avaient, afin de me faire une idée. Il posa le bloc sur le bureau et il m'expliqua que ce n'était pas comme dans les contes que l'on avait pu nous raconter. Cette race n'avait pas d'ailes, sauf si ça vient de leur capacité surnaturelle. Cependant ils pouvaient avoir une quantité diverse de capacité, un ou plusieurs dépendant du Fae en question. Ils peuvent se téléporter, s'autoguérir, contrôler un élément naturel comme le feu, influencer les émotions et bien d'autres encore. J'étais ébahie par ce qu'il me révélait, cette espèce: les Fae, me fascinaient. Ils avaient tellement de possibilités différentes, c'était hallucinant. Mon camarade poursuivit en m'avouant que comme nous, les Faes devaient apprendre à maîtriser leurs émotions pour mieux contrôler leurs capacités.
Je le fixais avec des yeux fascinés, parce que pour moi, c'était très intéressant et enrichissant d'en apprendre davantage sur les autres espèces.

Après tout, on vivait tous dans le même endroit, on était forcé à se voir, à se fréquenter à un moment donné. Et je ne voulais pas paraître ridicule en demandant à un fae ce qu'il était et quelles étaient ses aptitudes surnaturelles. Je savais très bien que si quelqu'un m'interrogeait de la sorte sur ce que j'étais, ça me rendrais terriblement mal à l'aise. Alors autant ne pas faire subir cela à quelqu'un d'autre. Il me confia ensuite que en arrivant ici, certains sont septiques, et je les comprenais tellement. Moi-même quand mon père m'avait parlé de cet endroit, je n'y croyais guère. Pourtant, peu de temps après, j'avais vu un véritable potentiel en cette école. Il m'informa que certains pensaient qu'ils ne pourraient pas maîtriser un jour leurs dons que ce soit n'importe quelle race et je baissais la tête gênée, car cela avait été aussi ma réaction.  Il acheva en disant qu'on l'appelait malédiction, alors que lui l'appelait force et unique. Mais qu'il fallait seulement y croire et s'accepter en tant qu'être surnaturel. Un léger sourire effleura mes lèvres. Moi aussi j'avais beaucoup de mal à m'accepter, surtout parce que je pensais que j'étais en partie responsable, ou plutôt mon don, du départ de ma mère. Alors qu'il effectuait une pause je lui dis doucement:


«- C'est incroyable. J'ignorais quasiment tout de cette race, les Faes. Tu sais, moi aussi je pense que mon don comme tu l'appelles est plutôt une malédiction...» je m'interrompis presque choquée de m'entendre dire cela à voix haute et surtout à un presque parfait inconnu. Rougissant, je tordis mes doigts, dans l'espoir de dissiper ma gêne. Peine perdue. Car il avait froncé les sourcils. Je décidais de lui dévoiler une chose, sans pour autant tout lui dire, après tout les détails il n'y avait que moi et mon père qui les connaissaient et c'était bien assez comme ça. Je fixais l'extérieur, où la pluie continuait de tomber, mais le tonnerre s'éloignait. «- Ce que je voulais dire c'est que, quand une personne qui est censé t'aimer et te protéger te laisses à cause de ce soi-disant don, tu as de quoi douter qu'il soit bénéfique non ?» fis-je tandis que ma voix trahissais mon émotion toujours aussi vive et douloureuse que ce jour-là. Je battis des yeux pour éviter qu'une larme ne ruine le maigre maquillage que j'avais mis sur mes yeux.

Il me demanda par la suite si je souhaitais savoir autre chose, mais visiblement pas maintenant car les cours étaient sur le point de commencer. Mais il m'expliqua que l'on pourrait reprendre cette conversation durant les pauses si je le souhaitais. Je hochais la tête pour lui confirmer que c'était d'accord et peu après il me complimenta sur ce que j'avais composé, ce qui provoqua une nouvelle montée de rougeur sur mes joues. Décidément, je n'avais pas été très épargnée par la gêne en ce début de matinée. Je le remerciais, avec un sourire gênée en lui expliquant que ce n'était qu'une ébauche et que je devais encore pas mal bosser dessus. Je me remis dessus une dernière fois, laissant échappé deux trois notes et deux trois paroles.
«- I'm not a soul in torment, Was reattached fragments. » Puis je rejouais le premier couplet sans les deux dernières phrases qui elles débutaient sur un autre couplet. À la fin de mon morceau, j'aperçu que Wataru avait fermé les yeux et qu'il se laissait bercer au rythme de la musique. Il me sourit à nouveau et il était sur le point de parler quand le professeur de musique entra dans la classe.

Quelques élèves le suivirent, indiquant que le premier cours de la journée allait commencer. Mon compagnon se leva prit son étui et le bloc note et sorti pour laisser la place à l'enseignant et ses élèves. Je récupérais moi aussi mes affaires et quittais la pièce à la suite du jeune homme. Il me donna rendez-vous à l'heure du dîner dans le hall de l'entrée principale. J'acquiesçais et il me fit un grand sourire avant de disparaître dans le virage du couloir. Moi je pris la direction opposée pour me rendre en Histoire des créatures surnaturelles. C'était un cours particulièrement intéressant d'après les dires de certains, moi c'était mon premier cours. J'espérais vraiment que ça me fascinerais comme beaucoup nous le laissaient entendre.
Fiche crée par © Summers


[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 Une rencontre musicale ? [PV Wataru Harada][Terminer]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» [Débat] Une comédie musicale ?
» je croyais que c'était terminer...
» les drogue musicale^^
» Parodie musicale ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-