Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Phoebe Tonkin ► Méfiance/ Amie/ Cobaye Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 615

MessageSujet: Phoebe Tonkin ► Méfiance/ Amie/ Cobaye    Mer 2 Oct - 20:35


Mahina Cherokee Hawks
Free


Passeport
Nom : Hawks
Prénoms : Mahina Cherokee
Date de naissance : 5 juillet 1994
Age : 19 ans
Lieu de naissance : Kailua-Kona à Hawai
Race : Métamorphe
Situation amoureuse : Célibataire
Avatar : Phoebe Tonkin

Caractère et annecdote
• Impulsive •Sensible plus qu'on ne pourrait le croire au premier abord • Séductrice •Colérique •Rancunière •Observatrice •Intelligente •Rebelle •Cinglante •Franche (trop) •Sympas quand on la connait bien •Ne se laisse pas faire •A une sainte horreur des jugements faciles •Parle peu •Indépendante •Adore les animaux •Possède un collier que lui a offert son grand-père •Adore danser le hula • Sait jouer de la batterie •Aime faire du sport •Adore faire les magasins •Est une féru de films d'actions, de combat et d'horreur  •Fait du surf et de la plongée •Énergique ayant besoin de bouger constamment •Sait se battre malgré les apparences

Histoire
Kailua-Kona. Minuit. Alors que la nuit se faisait belle sous la couverture de la lune qui avec tendresse observait ses enfants accompagnée de sa cour étoilé qui par bonté se faisait plus brillante encore à chaque seconde qui passait. L'astre d'argent, on pouvait presque la voir sourire alors qu'un cri de bébé se fit entendre à la maternité. Une petite fille venait de naître, belle comme le jour dont un sang bien pimenté et chaud parcours ses veines. Amérindien de sa mère et hawaïen de son père. Autant vous dire que c'est un mélange et particulier empli d'une tradition ancestral à la fois proche et lointaine.

Mahina a tout pour être heureuse, la liberté et la vue paradisiaque de l'île de Hawaï où les musiques et les danses berce son enfance. Ses parents ne voulant pas l'éloigner de sa culture autant amérindienne que hawaïenne, la petite fille apprit très tôt le hula ainsi que les danses des indiens d'Amérique. Cheyenne est la tribu de ses ancêtres, la petite fille s'est toujours montré fière de ses cultures s'approfondissant dans l'histoire de ces deux peuples déchirés, mais fiers.

Une vie toute rose et de rêve n'est-ce pas ? Faut pas rêver, il y a toujours un point noir à l'horizon. Un ami de son père osa faire l'irréparable, quelque chose qui ne devrait pas exister dans la tête de l'homme. Cet ami dont le nom ne doit pas être énoncé eu des attouchements sexuels envers la petite fille d'à peine 8 ans. L'âge où le rêve doit encore exister, là où toutes les petites filles se croient des princesses comme dans les films Disney.

Lorsque le secret fut révélé par Mahina qui était passé d'enfant joyeuse à triste ayant peur de tout. Son père éclata et tabassa celui qu'il avait appelé meilleur ami devant la police. Bien heureusement, ce dernier ne fut pas arrêté grâce à une pétition lancée par la ville considérant que le père de Mahina avait eu raison d'agir de la sorte envers cet homme qui aujourd'hui se trouvait derrière les barreaux.

Suivie psychologique durant un moment et surtout avec l'aide de son grand-père maternelle qu'elle adorait, Mahina passa son temps avec lui qui était gardien de sécurité dans un zoo. Autant vous dire que le physique du grand-père était impressionnant malgré son âge avancé, après dans sa jeunesse, il fut surfer professionnel. A son contact, Mahina redevint cette enfant pleine d'énergie et souriante. Lorsque l'on dit que le contact avec les animaux aidait les autres à s'ouvrir, ce n'est pas des paroles en l'air. Au contraire, les animaux possèdent une force sans pareil pour assagir le cœur des hommes.

Donc, lorsque Mahina n'était pas à son cour de hula, elle allait retrouver son grand-père afin de regarder le spectacle des dauphins et aussi afin d'apprendre un secret contenu dans sa famille depuis des générations.

Métamorphe. Mahina a toujours su qu'il y aurait une possibilité que cette dernière en soi une comme le fut la plupart de ses ancêtres. Son père lui, les appelait les change-peaux, un pouvoir qu'on eut certains guerriers selon les histoires qu'il lui racontait avant de s'endormir.

Le rêve de la petite fille était de devenir une métamorphe afin de prendre l'apparence de l'animal de son choix à commencer par le dauphin, ce mammifère majestueux nageant et chantant avec les siens. Mahina se perdait durant des heures dans ses rêves en s'imaginant prendre l'apparence l'ami des hommes en mer.

En grandissant, les choses évoluèrent et changèrent. A commencer par le caractère de la jeune fille qui s'endurcit aussi fort qu'un roc, cinglante et franche, elle ne voulait se faire détruire par personne. Bien qu'elle se montre froide envers les autres, envers les siens, Mahina était un morceau de pain respectant ces aînés et ses parents. Une rebelle au cœur d'or pourrons-nous dire. Ce n'est pas parce que l'on se montre dur que l'on est forcément méchant à tout bout de champs. Mahina souhaitait simplement pouvoir se défendre seule lorsque la situation se montrait, elle ne voulait plus être cette petite fille peureuse qui avait peur de son ombre à cause de ce souvenir qui la hantait par moment. Malgré le temps, on ne peut oublier ce traumatisme qui l'a forgé peu à peu.

Mais outre ce passage à l'adolescence, les humeurs de Mahina devenaient incontrôlable, tout comme elle pouvait rire et s'amuser, elle pouvait être de mauvaise humeur et froide. L'inquiétude de ses parents se firent de plus en plus important. Le grand-père lui, pressentait que sa petite fille allait voir là son rêve devenir réalité.

Une nuit, lors de ses 17 ans, Mahina était avec son grand-père à faire un tour dans le parc zoologique. Comme à son habitude, Mahina passa voir les dauphins dont un nouvel arrivant qui s'est blessé en mer et dont les vétérinaires prenaient soin. La jeune fille sentit tout d'abord que l'air lui manquait, elle pensa en premier à une crise de tétanie comme elle en faisait souvent. Le souffle lui manquant, le cœur battant à un rythme irrégulier, il fallait simplement qu'elle calme son esprit. Mais plus les secondes défilaient plus cela semblait douloureux pour Mahina puis plus rien...

Lorsqu'elle reprit le fil de son esprit, Mahina se trouvait dans l'eau. Apeurée, elle tenta de gagner la surface de peur de manquer d'air, mais alors qu'elle voulait revenir au bord du bassin, elle sentit qu'elle n'était plus tout à fait humaine. Une nageoire ? Elle veut appeler son grand père, mais elle se met à émettre des sifflements, elle commençait à chanter comme le mammifère qu'elle a toujours admiré. Mais au lieu d'attirer son aïeule, la jeune fille attira le dauphin ici depuis peu, il semblait inquiet par la détresse de Mahina qu'il prenait pour une dauphine. Collé à elle, Skyper, c'est ainsi qu'on l'avait nommé, la câlinait pour la rassurer. Mahina n'en revenait toujours pas, bien qu'elle se plaisait sous cette forme, il lui fallait redevenir humaine. Malheureusement, elle avait beau déployer tous les efforts possibles et inimaginables, mais rien. Dépité, elle se dit que seul le temps pourra l'aider, mais à force d'attendre comme ça l'énervait et Skyper qui lui faisait la cour n'arrangeait pas grand chose.

*Bordel, ça n'arrive qu'à moi ça !*

Ce n'était pas le fait d'être un dauphin aussi longtemps qui la gênait, mais c'était de ne pas savoir comment faire pour reprendre apparence humaine et comment elle en était arrivé là en faite ? Toute la journée, elle a été de mauvaise humeur, exécrable avec ses parents sans le vouloir et d'un coup, une fois ici, une fois dans le bassin des dauphins, une sorte de plénitude s'empara d'elle et plop dans l'eau. Calvaire de l'incompréhension.

Quelques heures plus tard, Mahina redevint humaine avec un dauphin qui la collait toujours malgré ce changement. Sortant de l'eau, la demoiselle se rhabilla et caresse la tête de Skyper le remerciant de sa présence. Ce dernier sembla lui répondre et sauta hors de l'eau comme pour lui plaire puis se calma.

Mahina alla donc rejoindre son grand-père lui racontant ce qui venait de lui arriver, alors que lui saisissait à peine ce qu'elle racontait alors qu'il s'était inquiété à son sujet. Cette dernière ne remarqua même pas ses parents derrière elle qui l'écoutait tout aussi perdu que le grand-père. Mais au fur et à mesure des minutes qui s'écoulèrent dans un grand silence, la famille au complet comprenait ce qui se passait.

Mahina était une métamorphe. Elle était devenue ce que certains de ces ancêtres ont été avant elle. Une aventure palpitante s'ouvrait pour la demoiselle, mais il était hors de question pour le moment de quitter sa famille.

2 ans passèrent depuis cette fameuse nuit. Mahina avait encore dû mal à maîtriser ses transformations et il faut dire qu'elle s'en amusait, de plus au zoo, elle avait de bon exemple sur lesquels s'inspirer pour prendre une apparence. Autant dire qu'elle avait une palette de choix.

Aujourd'hui, elle se trouve à Shadow Falls, cette école pour être spéciaux, mélange de race, de personnalité et de caractères tout aussi différent et varié. Une école qui lui apprendra à maîtriser sa nature métamorphe et à connaître des gens qui sont uniques tout comme elle. Encore faut-il que sa nature la laisse tranquille par moment, elle qui devient une peste aussi rapidement que Lucky Luke.

Mais Mahina est confiante, elle sait qu'elle pourra parvenir à se maîtriser ayant déjà des petites astuces pour se calmer. Ce qui l'inquiète, c'est de pouvoir gérer ce cauchemars incessant qui la relance encore et encore et qui lui font faire des crises de panique. Bien qu'elle soit habituée et qu'elle se dit que tout ira bien. Rien ne pourra effacer ce moment de son existence. Après à 19 ans... Il y a tant de chose à apprendre.


Jaime Casterfield
Il ment c'est indéniable. Et moi, les personnes qui mentent, je les sens à un kilomètre à la ronde. J'ai appris à observer les hommes de ce monde, à savoir quand est-ce qu'ils osent mentir. Lui, il ne peut me cacher ses mensonges et parfois je le lui fais savoir et ça le rend mal à l'aise qu'une personne perse son jeu à jour.

Alexander N. White
On ne cesse de se donner des défis par envie de pimenter les choses. Il n'y a pas de meilleur entre nous, on cherche juste à s'occuper et à flirter avec les ennuis.

Alysse C. Newton
On peut dire qu'elle est mon contraire. Toujours chaleureuse même au premier contact contrairement à moi qui suis plus réservé. Pourtant, malgré nos différences, on s'end super bien. Elle est mon contraire, comme des jumelles qui ne se ressemblent ni physiquement ni mentalement, mais ensemble elles se complètent. C'est ce qu'il y a encore alysse et moi. Par moment, j'accepte d'être son cobaye en magie. Il faut bien qu'elle s'entraîne un peu non ?


_________________
-I'm very particular with my words-

Fear the Old Blood.By the gods, fear it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Phoebe Tonkin ► Méfiance/ Amie/ Cobaye Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» (F/LIBRE) PHOEBE TONKIN
» A-D CHARLIE KOVALEVSKI ► phoebe tonkin.
» MOLLY hastings ♔ phoebe tonkin
» CAMELLIA LEANDRES - PHOEBE TONKIN
» Phoebe Tonkin - avatars 200*320 pixels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-