Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Chapitre quatre : Une tempête dévastatriceVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Directrice

avatar

Messages : 5

MessageSujet: Chapitre quatre : Une tempête dévastatrice   Mar 1 Oct - 7:38

Chapitre quatre
Dans l'avion


Je vous rappelle l'intrigue principal

Citation :
Une semaine de vacance, une semaine de rêve sur une île, une semaine sans devoir, sans travail... Désolé vous rêvez un peu trop mes chers élèves. Oui vous serez sur une île au soleil mais ce n'est pas pour cela que vous allez rester sur la plage à bronzer et à manger des chouchous toute la journée. La directrice vous prépare quelques surprises tout le long de votre séjour. Une semaine aux Philippines n'est ce pas le plus beau jour de votre vie?

PS : Je vous prévois quelques intrigues durant cette semaine de vacance. Dans le rpg ça se passera 30 au 6 octobre. Mais je vous laisserais plus d'un mois pour ouvrir des sujets ICI. Il y a quelques sujets communs avec des intrigues donc n'oubliez pas de regarder de temps en temps dans cette partie, sinon vous pouvez rp librement.
Tous les étudiants, professeurs et personnels seront sur une île où vit un couple : un vampire et une sorcière. La sorcière a lancé un sort pour que les rayons du soleil ne touche pas nos buveurs de sang. Attention, ce n'est que sur cette île privé. Si vous voulez aller en ville, il faudra prendre un bateau et les vampires ne seront plus protégés. Pensez à tout cela. Si vous avez des questions, envoyez un mp à Alexander.

Un truc important, vous ne pourrez pas créer de sujet dans l'école et à Fallen jusqu'au 29 septembre 23h59 pour garder une certaine cohérence où alors faites attention aux dates Smile
Cela fait maintenant deux jours que l'avion a attéri. Les élèves et leurs professeurs ont pu se reposer ou alors faire les magasins en ville. Chacun aimerait rester ici au lieu de retourner à Shadow falls. Mais une nouvelle alarmante arrive à la radio, une immense tempête arrive sur les Philippines, aucunes îles ne sera épargné, elle est prévu au environ de 23h. Tous les habitants sont priés de rester chez eux et de ne sortir sous aucun prétexte.

PS : Vivez le moment où on vous annonce la tempête, sans oublier le moment de la tempête, que je vous rappelle est dévastatrice, des arbres peuvent tomber, la mer se déchaînent... etc. La nuit va être longue.

Ⓒ Texte et code par le staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 615

MessageSujet: Re: Chapitre quatre : Une tempête dévastatrice   Lun 7 Avr - 0:56



Une tempête dévastatrice

J'avais espérer profiter de cette île.

Sa nature luxuriante, offrant de nouvelles découvertes a chaque nouveau coups d’œils, ou battements de cils. Sa plage de sable blancs, les lagons, le snorkecling, la vie sous marine qu'offrait les récifs coralliens englobants l'île. La forêt tropicale, la vie grouillante que ce soit sur le sol, les arbres ou le ciel. J'aurais voulu en profiter plus encore, mais cella allait être impossible.
Une heure plus tôt à la radio, une annonce alarmante avait été faite.
Tard dans la soirée, une heure avant qu'un nouveau jour commence, une tempête devait faire son apparition.
Je m'étais dis, "une simple tempête", mais quelques secondes plus tard, la personne faisant l'annonce demandait à tout le monde de rester chez soi. De ne sortir sous aucun prétexte. Le présentateur laissa le micro à un météorologue qui se mit à parler de la vitesse du vent prévu, des précipitations, de la hauteur des vagues, et de tas d'autres choses inquiétantes.
Mais une chose était sure, la tempête allait être très violente.

La vie semblait avoir arrêter son cours sur l'île, les professeurs, les propriétaires, tous semblaient trop occupés pour s'occuper de nous. En même temps, ils devaient sans arrêt vérifier que personne ne manquait, que tout était bien protégé, et des tas d'autres choses liés à la sécurité, la protection et ainsi de suite.
Les élèves quand à eux formaient tous de petits groupes et parlaient de la tempête.
Certains était contents.
"Chouette un peu d'action !" J'avais entendu dire d'un côté.
D'autres étaient effrayés.
"Vous croyez que l'on ne risque rien ? Je sais pas moi .. Si d'un coup une grosse vague recouvre l'île" j'avais entendu d'un autre côté.
D'autres s'en fichaient.
"De toute façons, moi, pendant que la tempête fera mumuse dehors, je serais en train de dormir comme si de rien était !"
Un autre disait d'encore un autre côté.
Et il y en avais d'autres qui fabulaient.
"Moi j'ai déjà vu une tempête comme ça ! J'étais partie en vacance je sais plus ou et on avais eu une grosse tempête ! Elle était 100 fois pire que ce qu'ils ont annoncés à la radio ! J'ai pas peur moi du coup !"

Pour ma part, je faisait partie de deux de ces groupes d'élèves.
J'étais un mélange des "Je m'en fiche", et un mélange des "J'ai un peu peur".
On ne pouvais pas totalement s'en désintéresser de toute manière.
Les prévisions qu'ils avaient fait à la radio paraissaient tellement monstrueuses qu'elles ne pouvaient laisser indifférentes face à ce qui allait arriver.
Je profitais des derniers instants de calmes sur l'île pour faire un tour sur la plage.
Petit à petits, de gros nuages noirs s'avançaient. Le vent se levait. Ce qui était une légère brise au départ, se transforma vite en grosses bourrasques, puis les bourrasques se métamorphosèrent encore plus rapidement que la brise, en un flux continu de vent.
Les nuages se rapprochèrent donc encore plus vite.
Lorsque les premières gouttes de pluie firent leur apparition au large, je rentrais.

Le repas fût bruyant, non à cause, des élèves, même s'ils était en quelque sorte responsable d'un certain niveau de décibel, mais surtout à cause du vent qui criait à l'extérieur, de la pluie qui tambourinais sur les vitres et le toit, mais aussi et surtout, à cause de l'orage, le tonnerre qui retentissait.
La tempête était juste au dessus de nous, et pourtant, il était moins de 23 heures.

Une fois le repas terminé, je décidais de retourner directement dans ma chambre et de m'allonger dans mon lit désigné.
J'y restait sans fermer l'oeil ce qu'il me semblait être une éternité.
Mais le sommeil étant totalement absent de mon esprit à ce moment ci, je décidais de quitter mon lit, puis regardais la larve allongé dans le lit voisin. Elle au moins, avait réussi à dormir malgré tout.
Je regardais l'heure, deux heure du matin.
Je sortis alors de la chambre et marchait dans le couloir, tous les deux mètres il y avait une fenêtre.
Et tous les deux mètres j'étais à chaque fois plus époustouflé par le spectacle qui se déroulait devant mes yeux.
Le vents faisait se tordre les arbres. On pouvais même les entendre se briser.
Les vagues s'écrasaient sur la plage avec une extrême violence. Le ciel paraissait extrêmement bas, c'était comme s'il nous tombais sur la tête.
La nature était déchaînée.

Au bout d'un moment, je tombais sur un banc au milieu du couloir. Il était placé pile face à une fenêtre.
Je décidais donc de m'y asseoir et de regarder le merveilleux mais d'une certaine manière effrayant spectacle qui se déroulait sous mes yeux.



fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite

_________________
-I'm very particular with my words-

Fear the Old Blood.By the gods, fear it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Chapitre quatre : Une tempête dévastatriceVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» Mission Chapitre Quatre : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-