Nous recherchons des personnes extérieurs à l'école, en particulier !
Le chapitre cinq a été ouvert ici

Partagez | 
  Do I Know You ? [PV : Alysse]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Lun 8 Juil - 18:37



"Alysse"
&
"Chad"
© Never-Utopia

17h32.

La première journée de cours est terminée. Soupir.

Comme à son habitude, Chad a fait de son mieux pour ne pas se faire remarquer. Les mains dans les poches, le dos droit, la tête haute, il n'a croisé le regard de personne. Il a écouté d'une oreille, prenant des notes quand il l'avait jugé nécessaire. Au fond, sans être au dernier rang, il n'avait pas participé. Il lui faudrait du temps pour savoir se mêler à tout ce monde. Dans les bars où il avait travaillé, les clients se fichaient qu'il fasse la conversation ou non. Il leur servait leurs verres et c'était tout ce qu'il comptait. A présent, il sait qu'il va falloir faire un minimum de conversation.

D'un pas lent, ne faisant pas attention à ceux qu'il croise, Chad rejoint son chalet. Il n'a pas encore rencontré son colocataire, mais il sait que ça ne saurait tardé. Il en profite pour prendre une bonne douche et se changer. Il enfile un jean sombre, un débardeur blanc et son éternelle veste en cuir noire. Les baskets au pied, il embarque sa guitare et décide de ressortir.

Il cherche un endroit un peu isolé et croise une jeune fille qui lui sourit. Par politesse, il le lui rends. Elle rougit, détourne le regard et se remet en route. C'est toujours flatteur. Le sourire toujours aux lèvres, il finit par s'asseoir sur l'herbe fraîche. Elle est un peu humaide mais Chad ne s'en soucie pas. D'un geste calme, il sort sa guitare de son étui. Ce dernier est imposant. On le devine noir sous une cascade d'autocollants de toutes sortes. Certains sont des marques de bière, d'autres des drapeaux dont celui, plus grand que les autres, d'Ecosse.

L'étui reste ouvert, le velour rouge jurant sur le sol verdâtre. Les cordes se mettent alors à résonner. L'instrument étant déjà accordé, Chad se lance dans une mélodie improvisée. Une mélodie qu'il a composé pendant son long périple jusqu'à cet endroit. Ses doigts s'agitent, agiles, sur les cordes en nilon. Puis il s'arrête. Les manches de sa veste le gênent alors il la retire et la lance nonchalemment dans l'étui.

Le soleil commence à se coucher et des bruissements se font entendre non loin de Chad. Il relève la tête et cherche du regard. La mélodie devient piano, presque inaudible à son oreille puis les doigts s'arrêtent. L'avant bras se repose sur les courbes sensuelles de son "bébé" comme il l'appelle. Il les caresse, doucement puis s'arrête, semblant reconnaître cette silhouette. Les cheveux sont blonds, flamboyants. Il se raidit.

    Est-ce que c'est bien elle ?, murmure-t-il.


Il ne bouge plus. Il ne sait pas quoi faire. Fuir une nouvelle fois ne serait pas la solution. Il était même possible que ce ne soit pas elle. Il fixe, attend. Dans certaine situation il sait garder son calme. Cela l'étonne. Surtout quand il peut se transformer juste en étant mécontent. Soupir.

Il en est sûr à présent. Il délaisse son instrument, la posant maladroitement contre l'étui. Les cordes résonnent, cri de douleur de son enfant. Il détourne le regard et le pose sur celle qui approche. Il frissonne. Six ans.

    Aly... ?


Elle est plus proche à présent. Le doute persiste, mais tapis dans le fin fond de son esprit. C'est son coeur et non ses yeux qui l'a reconnu. Il frissonne de nouveau. Ne sachant que dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Lun 8 Juil - 20:53




Do I know you ?
ft Chad Emerson


La journée était enfin terminée. Alysse se laissa péniblement tomber sur son lit, fermant les yeux, les jambes et les bras tendus tombant de chaque côté du lit. Sa camarade de chambre n'était pas encore là, elle devait probablement visiter les lieux ou alors avoir trouvé un endroit tranquille où se poser pour décompresser de cette journée éprouvante. Bien qu'Alysse était excitée de vivre ce premier jour, de rencontrer enfin des gens comme elle avec qui, elle pouvait être elle-même et ne pas se cacher, elle devait bien avouer qu'elle était fatiguée. De plus, elle avait rencontrée pas mal de gens elle essayait de se souvenir quelle tête s'assemblait à quel nom mais ça lui restait encore un peu flou pour l'instant. Fermant les rideaux du chalet, elle s'était douchée puis vêtue d'une robe légère qui lui arrivait a peu près aux genoux sortant ensuite de sa valise une petite veste en laine au cas où le début de la nuit s'annonçait frisqué bien qu'elle doutait que ça arrive compte tenu de la chaleur ambiante. Regardant sa valise remplie de vêtements bien pliés, elle avait hésité un instant a les deballer et a déjà tout ranger pour que cela soit fait une fois pour toute et qu'elle n'ait plus à s'en occuper durant les jours à venir mais son envie de se promener était plus fort. Elle ferma sa valise et la glissa près de son lit. Rouvrant les volets, elle éteint toutes les lumières puis sort du chalet, son gilet à la main, un peu rêveuse. Tout était si beau ici, si grand,... Elle n'avait tout simplement pas l'habitude. Normalement, lorsqu'on sort on doit toujours faire attention à où on traine, avec qui parce qu'on ne sait jamais sur qui on va tomber et evidemment comme dans toutes les villes, il y a des endroits a eviter parce qu'ils sont fréquentés par des gens peu.. disciplinés si on peut dire ça comme cela.

Alysse marchait tranquillement en direction de.. De où en fait ? Peu importe, en verité elle ne savait pas trop. Bien qu'on lui ait un peu montré les lieux pendant la journée, indiqué plusieurs chemins et raccourcis, elle n'avait écouté que d'une oreille distraite. Elle a toujours été comme ça, bonne élève à l'école, bosseuse mais parfois elle se laissait prendre par ses pensées et partait très loin, se posait milles questions, cherchait milles réponses pour finalement rater la quasi totalité de son cours l'obligeant ensuite à rattraper et à apprendre deux fois plus. Cette fois-ci, elle ne pensait pas à des questions, ni même à des réponses ; elle avait cette musique en tête depuis plusieurs jours déjà, musique qu'elle avait entendue à la radio en rentrant un jour chez elle et depuis, elle ne l'avait pas oubliée. Elle chantonnait même quelques airs dont elle se rappelait et lorsqu'elle arrivait à un bout qu'elle ne connaissait pas elle inventait ou sifflotait juste.. De toute manière il n'y avait personne ici alors pas de quoi foueter un chat et quand bien même il y aurait quelqu'un, elle chantait tellement bat qu'elle seule pouvait probablement s'entendre. « I got my ticket for the long way 'round ; two bottle 'a whiskey for the way... » tête en l'air, elle contemplait avec des yeux d'enfants le coucher de soleil qui donnait au ciel des couleurs magnifiques : un mélange d'orange et de rose.. Elle s'arrêta de chanter doucement, s'arrêtant par la même occasion et sourit en coin en laissant echapper du bout de ses lèvres : « Magique.. » Tout l'était ici, que ce soit Shadow ou même les chalets mis à disposition pour les élèves...

Continuant sa route, Alysse fut interpellée par des notes de guitare - très bien jouées par ailleurs - qu'elle apprecia en cherchant du regard la personne qui jouait malheureusement, à mesure qu'elle s'approchait, les notes devenaient plus basses puis inaudibles. Peut-être aussi que son imagination lui avait jouée un tour bien qu'elle en doutait elle se disait que fatiguée comme elle l'était, ce n'était pas une hypothèse à mettre de côté. Elle continua de marcher en regardant le sol lorsque tout d'un coup, elle entend quelque chose. Non, pas quelque chose. Quelqu'un. Un "Aly" maladroit.. Elle s'arrêta net, fixant le sol comme si sa vie en dépendait. Elle connaissait cette voix, cette voix si familière, cette voix avec qui elle avait échangée tant de mots, tant de rires dans son passé. Six ans mais elle était restée la même bien qu'un peu plus mûre, Alysse aurait pu la reconnaitre entre milles. Elle leva la tête et le vit, planté là juste devant elle. La même gueule d'ange, un style vestimentaire assez similaire à celui qu'il avait lorsqu'ils se sont quittés ou plutôt, qu'IL la quittée. Elle était bouleversée, partagée entre l'émotion de le revoir et la rage qu'elle lui vouait depuis qu'il était parti sans plus donner de nouvelles après un simple sms. Elle sentit un frisson longer le long de son dos jusqu'a sa nuque, la chaire de poule sur ses bras, ses jambes presque tremblantes..La blonde tenta de garder son calme, faisant comme si ces retrouvailles ne lui faisaient ni chaud ni froid et lui répondit surprise car bien qu'elle aurait voulu lui répondre plus froidement, elle n'y parvenait pas  : « Qu'est-ce que tu fais là ? »



Dernière édition par Alysse C. Newton le Mar 16 Juil - 14:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Ven 12 Juil - 11:21

Le silence s'installe. Le vent se lève. Chad reste calme. Il s'étonne encore mais l'accepte. En face de lui se tient la ravissante Alysse. Six ans sans entendre le son de sa voix. Six années sans avoir droit à son ravissant sourire, son rire chantant. Il sait qu'il était pour elle un grand frère comme elle est pour lui, une petite soeur. Quel mauvais grand frère ! Il n'a pas cherché à la joindre, à prendre de ses nouvelles. Il ne sait pas ce q'elle a traversé. Ses excuses seront maladroites mais il les fera. Il veut la retrouver. Il veut retrouver ce lien particulier qui existe entre un homme et une femme. Il n'a jamais été question d'amour entre eux et c'est si rare à cette époque.

_ Qu'est-ce que tu fais ici ?

La réponse paraît évidente. Mais il hésite à clairement le dire. La peur du jugement. Peur car il est différent. Cependant ici, il ne craint rien. Il est normal dans cette étrange normalité. Il est métamorpe parmi une multitude de créatures surnaturelles. Soudain il réalise. Il avait fui l'Ecosse pour en apprendre d'avantage sur ce qu'il est. Et pour ne pas avoir à mentir à Alysse. Aujourd'hui, il apprend qu'elle fait partie de cette normalité. Tout comme lui. Alors les questions se bousculent dans son esprit. Qu'est-elle ? Depuis quand le sait-elle ? Pourquoi n'a-t-elle rien dit ? A cette dernière question, il soupire. Quel idiot ! Il sort son paquet de cigarettes de la poche de son pantalon.


    Je pense que tu t'en doutes, finit-il par dire.


Il allume la cigarette et tire une première bouffée réconfortante. Ses yeux se reposent sur son amie. Peut-il encore l'appeler ainsi ? Six ans. Six années loin des yeux bien que près du coeur. Le souvenir de rires échangés. Des moments de joie et de tristesse partagés. Une partie de polochon étant enfants. Des promenades nocturnes, calmes, à l'adolescence. Il tire une nouvelle bouffée et baisse les yeux. Une vague de honte l'assaille.


    Si j'avais su qu'on finirait tous les deux ici, je serais pas parti comme un voleur...


Comme un lâche, pensa-t-il. La voix est faible, chevrotante. Bien qu'ils ne se sont pas vu depuis des années, Chad ne peut changer son comportement vis à vis d'elle. Ell est et restera sa confidente, la petite soeur qu'il a toujours rêvé d'avoir. Une petite soeur qu'il a abandonné. Il tire une nouvelle fois sur sa sucette à cancer. Il expire et se rassoit, lentement. Le calme. Il relève les yeux vers elle et espère. Il espère qu'elle lui pardonnera. Ca prendre du temps mais il serait patient. Il n'a pas le choix de toutes manières.

La brise se lève de nouveau. Un frisson parcourt le creux de ses reins. Il se rappelle qu'il a délaissé sa veste au profit de sa guitare. Mais elle a été délaissée elle aussi, pour la seule femme qui reste dans la vie de l'écossais. Qu'elle l'accepte ou non. L'image de la photo qu'il a gardé revient à lui. Elle est posé contre le réveil électrique, sur la table de chevet, à côté de son lit dans le chalet. Deux jeunes enfants, un large sourire illuminant leurs visages d'ange. Ils sont âgés d'à peine 10 ans. Ils sont assis côte à côte. Le garçon passe son bras sur les épaules de son amie, la tenant contre lui possessivement. Comme un grand frère protecteur.

Deux taffes de plus et il termine sa cigarette. Nonchalamment, il l'écrase dans l'herbe et lance le mégot dans l'étui de la guitare par respect pour ceux qui devront nettoyer le parc. Sous ses airs de mauvais garçon, il n'en reste pas moins respectueux.

Il attrape sa guitare qu'il pose avec précaution sur ses cuisses. Il a quitté la jeune femme des yeux, mais à toujours conscience de sa présence alors il se met à jouer pour elle. Une chanson sortie en 2002 qu'il aurait dû lui jouer avant de partir.

Les notes audacieuses s'envolent. Elles se perdent dans les airs. Elles se promènent à la recherche d'une oreille intéressée. Elles s'enchaînent, doucement, résonnent agréablement. Les doigts de Chad, experts, caressent les cordes avec agilité. Il n'a pas l'air de forcer. Cela paraît si facile. Puis naturellement, il se met à chanter. Sa voix, son timbre, n'ont rien d'exceptionnels. Il chante juste et c'est le principal.


    There's another world inside of me, that you may never see
    There're secrets in this life that I can't hide.
    Somewhere in this darkness, there's a light that I can't find
    Maybe it's too far away, maybe I'm just blind


La chanson a été écrite initialement pour les soldats partis à l'étranger. Mais d'une certaine manière, Chad l'associe à sa situation avec Aly. Il ne sait pas s'exprimer en dehors de la musique. Les chansons qu'il compose n'ont pas de paroles. Elles ne sont que des mélodies presque vides de sens pour qui ne sait pas les écouter. Alors une chanson déjà existante n'est pas une mauvaise idée, s'avoue-t-il.


    So hold me when I'm here
    Right me when I'm wrong
    Hold me when I'm scared
    And love me when I'm gone
    Everything I am
    And everything in me
    Wants to be the one
    You wanted me to be
    I'll never let you down
    Even if I could...


Malheureusement, il l'a laissé tomber. Mais il continue encore, jusqu'à ce que la chanson s'achève et que le silence s'installe.

When I'm gone - 3 Doors Down
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mar 16 Juil - 13:56

C'est vrai que cela semblait logique, il n'était certainement pas là en vacances pour se baigner et se dorer la pilule au soleil mais cette rencontre l'avait tellement déroutée qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait bien lui dire.. Ca faisait six ans. Six ans qu'il l'avait laissée tomber et pour quoi exactement ? Qu'ils se retrouvent ici après tant d'années perdues ? Le jour où il était parti, Alysse était complètement perdue. Elle était déjà très affectée par la mort de la mère de Chad qui était comme un membre de sa famille et même si il lui avait arrivé de comprendre la réaction de Chad en se disant qu'elle aurait pu faire la même chose si ça lui était aussi arrivé, elle n'était jamais parvenue a vraiment le pardonner. La sorcière ne répond pas et le regarde juste, s'allumer une cigarette et tirer en disant ensuite qu'il ne serait pas parti s'il avait su qu'ils se retrouveraient là. Ironie du sort, n'est-ce pas ? Elle aurait voulu lui rire au nez et lui répondre froidement mais aucun son ne voulait sortir de sa bouche, pourquoi est-ce qu'on lui faisait endurer ça ? Le revoir lui rappelait cette période abominable de sa vie qu'elle voulait oublier à tout prix, le début d'un chemin menant jusqu'en enfer. Il ne savait pas ce qu'elle avait vécue après qu'il ait disparu et il ne pouvait certainement pas s'en douter d'ailleurs : « Mais tu l'as fait. Rien ne sert de dire "si" , c'est comme ça que ça c'est passé et pas autrement. »

Elle sentait ses yeux commencer a lui piquer, sans doute l'émotion qui lui faisait monter les larmes aux yeux. Ce n'était même pas de la tristesse vraiment mais de la colère. Elle avait besoin de lui à cette époque, il était comme son frère et il l'avait lâchement abandonnée comme on laisse un animal sans défense au bord d'un autoroute.. Alysse décroise les bras, le contemplant prendre sa guitare et commencer doucement à gratter les cordes. C'était reposant, mélodieux, comme d'habitude. Il savait jouer de la guitare presque à la perfection ce qui agaçait la blonde sur le moment. Comment pouvait-elle lui en vouloir lorsqu'il faisait ça ? Sous son air de mauvais garçon, il avait un grand cœur et une certaine sensibilité qu'il ne laissait transparaitre que lorsqu'il jouait de la musique, sa passion, pas la seule mais celle qui prenait certainement le plus de place dans sa vie. Alysse ne connaissait pas cette chanson mais elle en comprenait les paroles et inconsciemment elle parvenait à la comparer à sa vie. La chanson parlait d'un homme qui avait des secrets qu'il ne pouvait pas cacher, qui demandait à quelqu'un de le serrer dans ses bras, de le rassurer, de le corriger lorsqu'il a tord. Il disait aussi qu'il voulait être celui que l'autre personne voulait qu'il soit et qu'il ne la laisserait jamais tomber. Toutes ces paroles, c'était comme ce qu'ils se disaient étant plus jeunes, qu'ils seraient toujours ensembles quoi qu'il arrive, l'un pour l'autre pour toujours. A l'époque ça paraissait tellement beau et vrai, maintenant ça ne semblait être qu'un vieux mensonge de gamins. Un silence pesant s'installa et Alysse se disait que c'était maintenant à elle de parler parce que c'est tout juste ce que Chad venait de faire àa sa manière. « Pourquoi tu fais
ça ?  »
elle regarda l'herbe un instant sentant qu'elle risquait de craquer à tout moment « Tu m'as laissée tomber... Du jour au lendemain... » Elle leva les yeux vers lui, essuyant une première larme de sa joue.

Ils étaient éloignés et, honnêtement elle n'avait même pas envie de lui crier dessus, ce qu'elle aurait pu faire par ailleurs. Elle n'en avait tout simplement pas la force, pas le cœur. Elle s'approcha de quelques pas en continuant son récit :
« J'espère au moins que tu t'es amusé, pendant que moi je sombrais petit à petit dans un gouffre. » Malheureusement pour lui, Alysse était rancunière et pas qu'un peu, elle l'avait toujours été même en étant enfant. Il suffisait de se rappeler de ce qui c'était passé lorsqu'elle était à l'école en Ecosse. Elle était encore bien jeune, elle ne devait avoir que cinq ou six ans et se trimbalait toujours avec sa peluche porte bonheur, une espèce de fée que lui avait cousue sa grand-mère pour l'anniversaire de ses quatre ans bien qu'elle ne s'en souvenait pas. Une petite fille appelée Nowell lui avait piquée et jetée par terre et c'est en toute innocence qu'après avoir lavée sa peluche, elle l'avait poussée dans une grosse flaque de boue dans la cours de l'école... Bien sur, elle s'était faite remonter les bretelles et s'était excusée à Nowell, mais elle n'en pensait pas un piètre mot. Dans cette situation, Alysse se sentait un peu comme sa peluche, sauf qu'elle personne n'était venue la laver après ça et ça avait duré bien plus de quelques semaines.
« Je ne sais même pas pourquoi je te parle, ça fait si longtemps maintenant, ça n'a plus d'importance. » Plus d'importance ? Bien sur que ça en avait, sinon elle ne serait pas à deux doigts d'éclater en sanglots devant lui. Elle tentait par tous les moyens d'éviter que ça n'arrive, levant la tête vers le ciel et fermant les yeux très forts pour reprendre son courage a deux mains, elle essuyait doucement ses yeux avec ses deux mains puis reposa son regard sur lui. Elle n'avait plus grand chose à dire parce que , si elle décidait de tout lui raconter, ce serait bien trop long.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mar 23 Juil - 15:16

Les mots. Les mots sont si souvent trompeurs. Il est facile d se cacher derrière de vaines paroles. Mais il est également aisé de lire entre les lignes pour ceux qui en ont l'habitude. En revanche, il en est autrement pour les gestes, les regards. C'est un art. Ca peut aussi parfois tenir de la logique. Tout le monde ne sait pas les déchiffrer, mais avec un peu de patience, d'apprentissage, cela devient une évidence. Les gestes sont tellement plus éloquents que les mots. Tellement plus vrais, plus sincères.

La volonté de Chad de s'exprimer en caressant les cordes de nylon est éloquente. C'est la meilleure façon qu'il connaisse pour s'exprimer sans maladresse. Du moins avec un peu plus de tact qu'il n'a réellement. A bien y réfléchir, il n'a jamais réellement dit "je t'aime" à sa mère. Elle le savait. Pour lui, dès l'instant où elle le savait, il n'avait pas besoin de l'exprimer avec des mots. Il se contentait d'un câlin étant plus jeune, d'un bisou, d'un service offert, sans qu'elle ne l'ait demandé. Il soupire. A présent, mettre des mots sur sa lâcheté, formuler des excuses dignes d'Alysse, il n'en est pas capable. Alors il se réfugie dans la musique. Il se cache derrière l'instrument, la mélodie qui pour une fois, n'est pas la sienne. Il s'approprie des paroles justes. Peut-être déplacées a posteriori. Il renvoie à une promesse faite étant enfant. Une promesse qui s'était évanouie dans les méandres de son esprit. Une promesse qu'il avait donc brisée, trahie. Une enfant avait été abandonnée.

Il comprend sa colère, l'accepte. Est-elle triste ? A la voir réagir ainsi, il sait qu'elle avait besoin de lui. Il comprend qu'il aurait dû être moins égoïste. Mais pourrait-elle comprendre pourquoi il avait agi ainsi ? Prendrait-il même la peine de le lui expliquer ? Elle n'a que faire de ses petits soucis. Elle en a probablement eu d'avantage. Il ne sait pas ce qu'elle a vécu en son absence. Mais il espère le savoir un jour. Peut-être rattraper le temps perdu mais si les conseils et le réconfort seront inutiles.

Ses mots sont justes. Ses gestes, douloureux. Sa peine est un poignard dans le coeur du métamorphe. Pour ne pas subir une transformation qui ne serait pas la bienvenue, il fait de son mieux pour chasser ses émotions de son esprit. Il oublie les mots. Il se concentre sur les gestes. Plus déchirants encore. Elle a raison. Il a honte. Il inspire profondément et repose la guitare maintenant que la mélodie se perd dans les airs, emportée par une brise revigorante. Il frissonne et se lève.

Il lui fait face alors qu'elle a les yeux fermés, la tête tournée vers le ciel. Il serre les mâchoires. Il la veut dans ses bras. Il veut s'approprier sa douleur, la protéger de celui qui lui a fait du mal. Mais c'est lui le coupable. C'est de lui qu'il doit la protéger. Il fait un pas en arrière. Les mots lui manquent. Il a peur que son être ne tremble. L'air semble manquer. Il faut qu'il s'exprime. Il faut qu'il lui dise avant de quitter le monde des êtres humains pour celui des animaux. Avant que la raison ne soit dictée par ses instincts de bête primitive. Fausse alerte. Il se reprend mais ses yeux ne cherchent pas ceux de son amie. Il ne doit pas la regarder s'il veut parvenir à trouver les mots. Il inspire et se lance, les mains dans les poches, les poings serrés.


    Je vois bien que tu n'as plus besoin de moi. Je n'attends pas ton pardon, tu es bien trop rancunière pour ça, il sourit. Je n'ai jamais vraiment été doué pour parler de sentiments, quels qu'ils soient, il se rapproche et finit par poser ses mains sur les bras de la jeune femme. Mais ne dis pas que ça n'a plus d'importance.


Il reste ainsi un moment, sans bouger. Puis il la lâche et refait un pas en arrière. Il remet les mains dans les poches et baisse la tête, fixant la verdure à ses pieds. L'oeil est fuyard, hagard. Embrumé ? Non. Mais il a la sensation que sa poitrine se soulève avec plus de peine. Comme après la mort de sa mère. Comme réalisant qu'il l'a perdue elle aussi...


    Aucune excuse ne serait justifiée à tes yeux. Mais je n'suis pas parti pour m'amuser...


Bien au contraire, pense-t-il. Ses phrases sont courtes, concises. Il ne dit pas plus qu'il ne devrait. Non ! Il dit bien moins que ce qu'il faudrait. Il reste évasif. Il pourrait lui dire qu'il a souffert autant mentalement que physiquement. Il pourrait lui raconter comme il n'a pas été aisé, en étant mineur, de se débrouiller. Il pourrait lui dire qu'il a du se faire refaire le nez après une bagarre. Il pourrait lui montrer les quelques cicatrices après d'autres combats de rue plus violents. Il pourrait lui dire qu'il a côtoyé la mort. Qu'elle fait partie de lui. Il pourrait lui parler de la photo qu'il garde précieusement sur sa table de chevet. Il pourrait avouer fiévreusement qu'il n'a jamais cessé de penser à elle mais que la honte et l'égo de l'Homme l'empêchait de faire un nouveau pas vers elle après tout ce temps. Mais il garde le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mer 24 Juil - 13:53

Il se lève, il est toujours plus grand qu'elle, pareil que lorsqu'ils étaient gamins lorsqu'ils marchaient côte à côte et qu'elle se metait sur la pointe des pieds pour le rattraper mais que même ça, ça ne lui servait à rien parce qu'elle ne le rattrapait pas vraiment. Il na la regarde pas, les mains dans les poches debout, va savoir ce qu'il regarde d'ailleurs mais c'est peut-être mieux ainsi parce que, s'ils se regardaient il y avait plus de chances qu'Alysse craque et elle ne le voulait pas, plutot s'enfuir comme il l'avait fait et essayer de ne plus le recroiser. Chad lui répondit qu'il n'attendait pas du tout qu'elle lui accore son pardon et qu'il savait qu'elle était bien trop rancunière ce qui la fit légèrement sourire bien qu'elle n'en avait aucune envie au fond. Le peu de fois où ils s'étaient disputés en étant amis, ils s'étaient toujours rabibochés mais après plusieurs heures de silence. Faut croire que d'une manière ou d'une autre il y en avait toujours l'un d'eux qui s'inclinait pour que leur relation reparte de bon train. Etonnament, il se rapproche d'elle et arrive même à poser ses mains sur les deux bras de la sorcière, qui se laisse faire, ne bouge pas. Elle ne va pas le frapper non plus, lui, son meilleur ami. Ou plutot ex meilleur ami. Elle baisse les yeux à cet instant pour ne pas le regarder et sent à nouveau ses yeux les piquer comme quelques secondes auparavant , elle est à deux doigts. Ce contact avec lui, sentir ses mains, elle n'aurait qu'a faire un pas en avant pour se retrouver dans ses bras forts et renconfortants mais elle ne le veut pas, elle ne veut pas être faible de la sorte même si c'est devant lui. D'un coup, il se recule en la lachant et elle ressent un sentiment de bien-être, au moins elle n'a pas craquée et a su se montrer stoïque même si ça a été plus que difficile. « C'est vrai. »

Se contenta la jeune blonde de répondre lorsqu'il lui répondit qu'aucune excuse ne lui semblerait assez justifiée pour cet acte et bien qu'elle lui en voulait, elle s'était inquietée pour lui, jours après jours, se demandant où est-ce qu'il pouvait être et avec qui. Lorsqu'elle disait que cette période était la pire de sa vie, elle ne mentait pas, elle avait tout perdu : son meilleure ami, son frère , sa confiance en elle, sa vie en verité.. Jamais personne ne l'avait comprise comme lui le faisait et elle n'avait pu le remplacer, jamais en six ans. « Tu es parti où pendant ces six ans ? » ça ne servait à rien de s'enerver et de lui repeter qu'elle lui en voulait, la verité c'était qu'elle voulait tout savoir sur son voyage, être sure qu'il ne lui était rien arrivé, qu'il n'avait pas trop souffert même si elle se doutait que ça avait été difficile parce que même s'ils étaient separés, elle avait sa famille et son pays natal, lui n'avait plus personne. Elle leva les yeux vers lui, il avait l'air.. Mal, tout simplement et elle savait que ses excuses étaient vraies, il les pensait, chaque mot et à ce moment là, Alysse se haïssait. Pourquoi fallait-il qu'elle soit si rancunière ? Pourquoi lui en voulait-elle de la sorte au lieu de passer l'éponge et de recommencer "comme avant", de retrouver son frère ? Pourquoi compliquait-elle toujours la chose? Plus elle parlait avec lui, et moins sa rancoeur était forte, elle diminuait petit à petit laissant place à un réel desire de le retrouver et de pouvoir rire, parler avec lui tout simplement « Tu étais bien caché en tout cas parce que, je t'ai cherché mais je t'ai jamais retrouvé.. » Elle rit nerveusement même si ça n'avait rien drôle, c'était surtout douloureux de se rappeler cette époque qui lui semblait tellement lointaine maintenant.

Regardant à nouveau l'herbe, elle sentit la chaire de poule sur ses bras pas à cause du froid, mais à cause de ce qu'elle ressentait. Une première larme coula silencieusement sur sa joue, suivie d'une autre et là elle se dit que ce n'était même plus la peine d'essayer de le cacher ou de les essuyer parce qu'elles seraient suivies par d'autres et ainsi de suite. Elle ne pleurait pas vraiment, elle n'a même pas eclatée en sanglots, c'était juste trop difficile de garder cette vague de tristesse en elle, là maintenant tout de suite. Elle était à bout, tout simplement, la debout avec la brise qui soufflait et lui devant elle alors qu'ils ne savaient même pas quoi se dire. C'était tout simplement inconcevable. Elle souffla un instant pour reprendre ses esprits et aussi pour s'appreter a parler parce qu'elle savait déjà qu'il allait lui être difficile de placer deux mots dans l'etat où elle était : « Tu m'as manqué. » C'était simple, facile à comprendre,.. Elle releva les yeux dans sa direction, le fixant, attendant qu'il la regarde à son tour et qui lui réponde. Maintenant qu'elle avait mis son sale caractère de côté et qu'elle s'était inclinée, peut-être que les choses allaient pouvoir bouger et pas en negatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mer 24 Juil - 16:22

Il se sent soulagé de s'être excusé mais ne le sera totalement que lorsqu'il aura eu son pardon. Mais je peux attendre..., pense-t-il. Pourtant il continue d'espérer, demeurant presque totalement immobile en face d'elle. Il fuit son regard comme elle fuit le sien. Il regarde tantôt autour d'eux, découvrant le paysage, tantôt à ses pieds, fixant l'herbe ou sa guitare. Puis, une étincelle attire son oeil. Le collier qu'il porte autour de son cou et qu'il ne retire qu'à de rares occasions. Il serre les mâchoires, tentant de ne pas repenser à ce maudit jour. L'événement qui l'avait poussé à tout quitter sans prévenir personne. Il soupire et sort une nouvelle cigarette de sa poche. Pour se changer les idées, il essaie de repenser à la première taffe qu'il avait prise. La toute première cigarette. Ca datait de l'époque où il avait de très mauvaise fréquentation, peu de temps avant de finir en maison de redressement. En y repensant, à cette époque, jamais Aly ne l'avait laissé tombé. Il se mord l'intérieur de la joue.

Quand elle reprend la parole, il avale un peu de travers et recrache rapidement la fumée. Son intérêt le touche. Il le bouleverse. Un fin sourire semble se dessiner sur ses lèvres. Il se reprend. La fierté. Il cherche de nouveau ses mots. Peut-il tout lui avouer de but en blanc ? Il n'est  pas du genre à tirer la couverture à lui, bien au contraire. Il a plus tendance à éviter toute communication. Cependant, les choses sont différentes avec Alysse. Elle avait toujours été là pour lui et lui pour elle. Du moins jusqu'au décès de sa mère. Il prend une nouvelle taffe en même temps qu'une profonde inspiration.


    Je suis allé en Angleterre. J'avais besoin de trouver des réponses.


Encore une fois, sa réponse est évasive. Alysse ne sait pas plus de ce que Chad a traversé. Elle en a peut-être une vague idée. Elle a toujours été une jeune femme intelligente, se rassure-t-il. L'écossais se demande pourquoi il n'ose plus lui parler comme il le faisait auparavant. Il n'a jamais été le plus bavard des amis, mais il n'avait aucun mal à raconter ses tracas à son amie. A présent, les choses étaient bien différentes. Il est convaincu que leur relation ne sera plus jamais la même. Le fait qu'elle accepte de lui parler est pour lui bien plus que ce qu'il espérait.

Elle ne tarde pas à faire une remarque piquante. Chad sourit à son rire nerveux, tout aussi mal à l'aise qu'elle. Ils sont pareils à deux adolescents maladroits. Pourtant à présent, ils sont adultes. Ils devraient être capables de s'exprimer sans rougir. Mais rien y fait. Les blessures de l'enfance sont toujours très longues à guérir. Il continue de tirer sur sa sucette à cancer, posant ses yeux sur la blondinette. Il semble sourire.


    J'étais mineur. C'était plus facile de changer d'identité pour m'en sortir.


Il le dit nonchalamment, comme si ça n'avait aucune importance. Pourtant les quelques cicatrices qu'il arbore sur son corps comme des trophées sont la preuve que ça n'a pas été plus facile, au contraire. Il n'avait tissé aucun réel lien lors de ses voyages. S'il lui était arrivé malheur, personne ne serait venu le pleurer. Personne n'aurait su qui il était. Mais tout ça fait partie du passé, pense-t-il. Il soupire et finit sa cigarette. Comme quelques minutes auparavant, il l'écrase dans l'herbe avant de lancer le mégot dans l'étui ouvert. Il le regarde, pensif. Nostalgique.

Le vent souffle, s'insinue malicieusement entre les feuilles, dans leur cheveux. La chevelure d'or de la demoiselle se balance dans l'air, renvoyant un parfum agréable au jeune homme qui inspire profondément. Il s'étonne de parvenir à garder son calme après de telles retrouvailles. Puis des yeux humides se posent sur lui. Il se raidit de nouveau alors que des mots qu'il voulait entendre résonnent dans son esprit. Il n'a jamais aimé la voir pleurer. A présent que ses larmes sont de son faits, il se sent plus que mal à l'aise. Il déglutit difficilement puis son rôle de grand frère lui revient naturellement. Il se rapproche doucement, et la prend tendrement dans ses bras. Comme tenant une poupée de porcelaine, il enroule ses bras autour de ses épaules et la serre contre son torse. Il la sent frissonner et sourit. Le vent continue de souffler et il ferme les yeux, posant son menton sur la tête de la jeune femme.


    Tu m'as manqué aussi...


Il est soulagé, heureux presque. Il est de nouveau l'ami, le frère. Mais soudain, l'air vient à manquer. Il est rattrapé par son état. Le métamorphe en lui ne lui laisse pas de répit. Ses membres se mettent à trembler. Il peste haute voix, lançant un juron qu'il aurait préféré épargné à la jeune femme qu'il voit encore pleinement innocente. Il tente de se contrôler mais n'y parvient pas. Il lâche à regret Aly et s'éloigne doucement, ne la quittant pas des yeux, comme par peur qu'elle disparaisse. Rapidement, Chad laisse place à un petit canidé blanc avec des tâches noires et rousses. Il sautille autour de la jeune femme, aboie et s'assoit devant elle, la queue remuante. Il demeure ainsi, attendant de voir la réaction de la jeune femme qui ignorait encore la raison de départ. Elle ignorait encore pourquoi il était dans ce pensionnant comme il ignore encore ce qu'elle est. Le regard brillant, il attend sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Jeu 25 Juil - 0:11

Alysse fronça légèrement les sourcils lorsqu'il dit qu'il avait besoin de réponses mais plus par incompréhension que par colère. Des réponses ? Mais des réponses à quoi au juste ? Ça n'avait aucun sens, ou plutôt Alysse n'y voyait aucun sens parce que c'était son meilleur ami et qu'à son souvenir, il n'y avait aucun mystère dans sa vie qu'il fallait combler et s'il lui en avait parlé elle aurait certainement tout fait pour le garder près d'elle.. Tout ? Non pas vraiment, si elle voyait qu'il était malheureux, bien évidemment elle l'aurait laissé partir mais avec difficulté.  En le regardant, elle ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu'il était, cherchait à trouver une forme de réponse, de le deviner peut-être ? Mais elle n'y parvenait pas, de toute façon c'était impossible de savoir à la tête de quelqu'un qu'est-ce qu'il était. Du coup, elle n'avait qu'à lui demander.. Pas maintenant, mais après.  « Des réponses à ... ? » Elle savait qu'elle posait beaucoup de questions, trop de questions. Il aimait avoir son petit jardin même en étant son meilleur ami et les six années qui viennent de les séparer ont encore plus joué et ont fini par creuser un fossé entre eux. Il n'avait pas envie d'en parler ça se voyait, dans ses yeux, sa manière, on pouvait remarquer que pour lui non plus, ces années n'avaient pas été joyeuses au contraire. Elles s'étaient peut-être montrées encore plus difficiles pour lui que pour elle. Sûrement en fait.  

De loin, la jeune sorcière vit qu'elle venait de faire sourire Chad ce qui la fit sourire à son tour, discrètement bien sur. La réponse du jeune homme la satisfait moyennement mais elle se dit qu'elle ne cherchera pas plus loin puisque visiblement, il n'a vraiment pas envie d'en parler et puis, comme dit, ça fait parti du passé. Passé qu'Alysse veut oublier ou en tout cas mettre de côté dans sa tête, derrière une porte fermée à clef. Le vent se met à souffler un peu plus fort, soulevant les cheveux d'Alysse et lui arrachant un nouveau frisson mais elle n'y fit pas plus attention voyant qu'il y avait de l'activité du côté du jeune homme. En effet, il s'approcha d'elle semblant touché et la serra contre lui en l'entourant de ses bras. Elle ne s'en rendit pas tout de suite compte, elle avait moins froid d'un coup, ses bras entourant ses épaules, son visage au creux de son cou, elle était juste.. Dans un cocon, comme protégée du monde extérieur. Quelques larmes coulèrent encore et elle finit par fermer les yeux en repliant ses deux bras contre sa poitrine pour rester dans les bras de son meilleur ami. "Tu m'as manqué aussi". Un souffle de soulagement, au moins c'était une affaire réglée.. Elle voulait juste oublier et reprendre comme avant et en se trouvant ainsi, elle se souvenait à quel point elle pouvait l'aimer. Son frère. C'était le rôle qu'il avait dans sa vie. Tout d'un coup, Alysse ne sait ce qui se passe mais il commence à trembler, à souffler comme s'il n'avait plus de souffle et elle le relâche donc pour le regarder et savoir ce qu'il se passe. Il n'a pas l'air bien, pas du tout ce qui l'inquiète encore plus..  « Chad, qu'est-ce qu'il t'arrive ? Ça va ?! » elle est complètement affolée en le regardant reculer et là, ses yeux deviennent ronds de stupeur.

Devant elle ce n'est plus son meilleur ami mais un animal, un canidé qu'on décrit souvent comme assez semblable à un renard mais en beaucoup plus mignon d'après la jeune sorcière maintenant qu'elle avait l'occasion d'en voir un en vrai bien que ce n'était que son meilleur ami en réalité. « Un metamorphe... » c'est la seule chose qui sort du bout de ses lèvres. Ça ne peut être que ça. Elle le regarde tourner en faisant de même sur elle même puis s'installer calmement devant ses pieds en bougeant la queue. Elle ne sait pas trop quoi faire, elle n'a pas peur, c'est plutôt la surprise parce qu'elle ne s'y attendait vraiment mais alors vraiment pas.. Doucement, elle s'abaisse en soulevant le bas de sa robe afin de ne pas la salir en s'agenouillant. Elle tend une main un peu tremblante puis la pose doucement sur le haut de la tête de son ami avant de commencer à le caresser, souriant petit à petit : « T'es magnifique ! » dit-elle en continuant de le caresser et de le gratter entre les deux oreilles, ce que les animaux apprécient en général.

(HJ: désolée pour la réponse vraiment... Nulle je ferai mieux la prochaine fois :cache:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Jeu 25 Juil - 18:32

Ses réponses restent bien trop énigmatiques. Mais il en dirait plus en temps voulu. Il faudrait un peu de patience à la jeune femme. Qu'elle attende encore un peu avant de savoir convenablement ce qu'il était arrivé à son frère. Et elle le saurait bien plus tôt qu'elle ne le pense.

Tenant fermement son amie dans ses bras, le jeune écossais jubile presque. Il repense à tous ces instants merveilleux qu'il avait partagés avec elle. Il repense à leurs fous rires. A leurs peines partagés. A leurs histoires d'amour qu'ils se confiaient sans gêne. Aux conseils qu'ils se prodiguaient l'un l'autre. Au réconfort qu'ils venaient parfois chercher dans les bras de l'un et de l'autre. Comme maintenant. Il soupire et comprend peu à peu. Il comprend qu'il vient de retrouver sa soeur. Il comprend qu'il n'aurait de toutes façons pas pu se résigner à la perdre. Pour sa mère il n'avait rien pu faire. Mais pour Alysse, il se serait battu. Cependant, c'était inutile maintenant. Si la situation était inversé, il lui aurait pardonné car il ne peut se passer de sa petite soeur. Il ne peut ni ne veut la voir triste sans la possibilité de la consoler. Puis les tremblements.

Il panique au début, ne voulant pas interrompre ses retrouvailles qu'il espérait tant. Mais au fur et à mesure que les changements s'opèrent en lui, il est heureux. Soulagé de pouvoir montrer à Alysse ce qu'il est sans avoir à utiliser de mots. Il l'entend s'inquiéter, ses yeux sont écarquillés. Mais l'air lui manque tellement qu'il ne peut s'exprimer. Il ne peut pas la rassurer et lui dire que tout va bien. Alors les aboiements remplacent les mots.

Elle est toujours sous le choc, plus surprise qu'effrayée, il en est sûr. Elle soulève sa robe et s'agenouille devant lui. Une main fébrile se lève et vient se poser sur le sommet de son crâne. Il sourit intérieurement. Son palpitant s'agite dans sa cage thoracique. Il est fou de joie. Il se rapproche et se colle à elle, la langue pendue alors qu'elle le caresse. Il se détend peu à peu, prêt à s'allonger sur le sol. Mais des mots l'interpellent. Il se relève, les oreilles dressées sur la tête. La queue remue avec plus d'énergie et il vient poser ses pattes avant sur les genoux de la demoiselle, lui faisant perdre l'équilibre. Il grimpe alors sur elle et vient lécher son visage.

Sous l'apparence du canidé, il est plus facile pour lui de s'exprimer. Il est contrôlé par ses instincts d'animaux et non plus par sa raison. Il ne cherche plus ses mots. Il ne demande plus s'il serait juste de dire telle ou telle chose, de telle ou telle manière. Il réagit simplement. S'il n'aime pas quelqu'un il se contentera de grogner voire de mordre. S'il apprécie quelqu'un, il remuera la queue, tournera autour de cette personne, fera d'énormes bonds pour montrer sa joie. Au fil des années, il avait vu son don comme une sorte de schizophrénie. Il a conscience de tout ce qu'il se passe, de tout ce qu'il fait, mais il ne le fait plus de la même façon. Malheureusement, il n'est pas encore capable de se contrôler. Un jour, il pourra se transformer quand il en aura envie. Il ne sera plus obligé de faire attention à son ressenti, à guetter le moindre signe.

Doucement, la pression redescend, Chad semble reprendre le contrôle de lui-même. Il s'éloigne rapidement. Il préfère épargner la demoiselle à sa nudité. Il prend son pantalon dans sa gueule et se dissimule rapidement derrière l'arbre le plus proche. Humain de nouveau, il enfile son pantalon et passe la main dans ses cheveux. Il soupire. Son être semble trembler encore, mais ce n'est qu'une illusion. Il peste contre lui-même de ne pouvoir mieux se contrôler et rejoint son amie.

Il affiche un sourire gêné alors que le vent le fait frissonner. Il ramasse son débardeur et l'enfile, puis en fait de même avec sa veste restée dans l'étui de sa guitare. Il relève les manches sur ses avant-bras avant de s'attaquer à ses chaussures. Une fois rhabillé, il regarde Alysse, toujours légèrement souriant. Il ne souriait pas autant pendant ces six ans d'exil.


    Voilà... Je suis parti à cause de ça. Et désolé de t'avoir sauté dessus comme ça... Je ne contrôle pas tout dans cet état., ajoute-t-il, toujours gêné, en se frottant l'arrière du crâne.


Il s'étonne de s'être remis à lui parler aussi spontanément, comme si finalement, ils ne s'étaient jamais séparés. C'est une bonne chose, se réjouit-il. Il espère qu'Alysse aussi n'aura aucun mal pour se confier de nouveau à lui. Il veut retrouver ce lien si précieux qu'il avait tous les doigts. Presque aussi proches que des amants, plus intimes que certains frères et soeurs. Certains de ses amis étant adolescents, l'avaient prévenu d'un risque probable. Un homme et une femme qui deviennent amis... La frontière entre l'amitié et l'amour est mince. Mais jamais Chad ne l'avait pris au sérieux. Si ça devait arriver, ça arriverait. En attendant, il apprécie les choses telles qu'elles sont.

Il baisse les yeux sur l'herbe et se met à chercher la chaîne qu'il porte toujours à son cou. Comme après chaque transformation. Puis une étincelle attire son oeil. Il se baisse et attrape l'objet précieusement. Il le remet autour de son cou, prenant soin de remettre le pendentif sous son haut et repose les yeux sur Alysse. Il lui sourit et s'assoit sur le gazon en face d'elle.


    Et toi ? Pourquoi tu es ici ? Dis-moi tout.


Il n'est pas de nature curieuse mais il veut tout savoir. Il veut savoir ce qu'elle est, depuis quand elle le sait, comment sa famille a réagi - s'ils le savent - depuis quand elle est ici. Il veut qu'il n'y ait plus aucun secret entre eux. Il veut que leur relation reprenne là où elle s'est arrêtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Sam 27 Juil - 0:41

Il n'a pas répondu à sa question mais peut importe, ça peut très bien être reporté. C'est même préférable aux yeux d'Alysse qui ne souhaite qu'une chose : retrouver son meilleur ami. Ça peut paraître étrange, les minutes d'avant lorsqu'ils se sont vus, elle était énervée, blessée et maintenant... Tout c'était comme envolé. Il avait toujours eu cet effet sur elle, depuis qu'ils se connaissent, il était celui qui apaisait toutes ses peines, qui la protégeait quoi qu'il arrive, qui arrivait tout simplement à la rendre heureuse. Il était un mélange d'ange gardien, de nounours, de frère, il était sa vie. D'ailleurs, même si les parents d'Alysse et la mère de Chad étaient de grands amis, ça n’empêchait pas sa mère de la charrier en lui sortant des phrases genre : " vous feriez un beau couple tout les deux mais moi je dis ça.. " et Alysse de répondre en souriant "tu dis rien, je sais". Son père ? Il ne participait pas vraiment à ce genre de conversations, il se contentait de dire que si elle ramenait quelqu'un d'aussi gentil et poli que Chad, ça lui irait parfaitement. Ça peut paraître assez bizarre dit comme ça, et si les gens ont été perdus dans leur relation à un moment ils n'étaient pas les seuls. S'asseyant, Chad la fit sortir de ses pensées lorsqu'il posa ses deux pattes avant sur les genoux d'Alysse en la faisant tomber, couchée sur l'herbe fraîche, dans un éclat de rire lui léchant par la même occasion le visage. Vu comme ça, ça pouvait paraître normal mais Alysse ne pouvait pas s’empêcher de penser que derrière cet animal tellement mignon se cachait son meilleur ami en réalité et que si ça c'était passé sous sa forme humaine, ça aurait été très bizarre ^^ !

Il se calme d'un coup, reculant et s'éloignant assez rapidement laissant alors l'occasion à Alysse de se relever en continuant de le regarder. Tout comme lors de sa transformation, elle ne sait pas trop ce qui arrive mais se doute lorsqu'il prend son pantalon entre sa gueule, qu'il va se redevenir "humain" et donc se retrouver nu. Le pauvre, avec cette chaleur, ne peut-elle s’empêcher de penser en ramassant son gilet et l'enfilant pour ne pas risquer de prendre froid et aussi arrêter d'avoir des frissons parce que même si c'est agréable un instant, quand ça se prolonge ça l'est de suite moins. Elle regarde au loin en plissant les yeux en direction d'un arbre et voit revenir un homme simplement vêtu d'un pantalon ce à quoi elle sourit. Elle aura beau dire, mais malgré tout Chad a toujours été un très beau garçon et maintenant un bel homme. Bien sur, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait comme ça, lorsqu'ils allaient se baigner, qu'ils se posaient dans les champs en été pour discuter tranquillement près d'un arbre, couchés, ils n'étaient pas vraiment plus habillés mais bon.. Ils étaient vraiment très proches. Ça lui rappelle d'ailleurs qu'à un moment de sa vie, il lui est arrivé de se poser la question de "est-ce qu'il n'y a vraiment que de l'amitié?" après tout : les gens autour semblaient penser qu'ils s'entendaient tellement bien que ça ne pouvait pas s’arrêter là et la plupart avaient des soupçons. De plus, les petites réflexions de sa mère avaient fini par la faire réfléchir. Elle n'en a jamais tiré aucune conclusion se disant qu'elle ne devait pas se casser la tête à trop réfléchir, se poser des questions parce que sinon ça gâcherait leur amitié qui ne serait plus pareil et que s'il devait arriver quelque chose, ça se ferait naturellement et sûrement pas tout de suite. Le voyant gêné, elle ne peut pas s’empêcher de rire très légèrement et de lui répondre en le regardant : « C'est pas grave t'inquiètes pas ! Et, pas la peine d'être gêné, je vous rappelle que je vous ai vu plus dénudé que ça depuis qu'on se connaît Monsieur Emerson. » malgré ça, elle avait été forcée de remarquer une incohérence. Lorsqu'il était torse nu, elle avait remarqué avec le peu de lumière des..choses sur son torse, comme des cicatrices ou des bleus enfin des blessures quoi qui ne l'avaient pas du tout rassurée. Elles l'avaient même inquiétée, se demandant si finalement, il n'essayait pas de cacher qu'il allait mal.

Il s'installe en face d'elle, tant mieux ce sera plus facile pour regarder de plus près ce qu'il lui arrive mais avant qu'elle en ait le temps, il la questionne sur le pourquoi elle est ici, elle. Après tout il a le droit de savoir, il lui a bien montré. Elle cherche dans sa tête comme elle pourrait lui montrer puis se frotte les mains en se mettant sur les genoux « Je sais pas si ça va marcher mais bon.. » elle ferme les yeux pour se concentrer comme il faut en levant ses deux bras devant elle, paume vers le ciel et en murmurant des petits « Levez-vous » d'encouragement. Après plusieurs secondes, l'herbe bouge légèrement, les pointes se redressent et toutes les minuscules gouttes d'eau, posées sur les branches, les feuilles, l'herbe, se lèvent et volent dans les airs tout autour d'eux. A chaque fois, Alysse ne peut s’empêcher de trouver ça vraiment magnifique.. Alysse rouvre les yeux pour regarder un peu son œuvre tout en souriant satisfaite du résultat. Ce n'est qu'un petit sort mais quand on remplace les gouttes d'eau par des feuilles, il est plus facile de faire des tas.. Puis elle regarde Chad pour voir sa réaction et finit par croiser son regard et à ce moment là, complètement déstabilisée , elle perd sa concentration comme une débutante et toutes les gouttes retombent d'un seul coup à leurs endroits initiales. Du coup, toutes les gouttes retombent d'un coup par terre . Heureusement, ils n'étaient pas dans un endroit mouillé et du coup, ils sont encore secs. Finalement, Alysse le regarda à nouveau un peu gênée et jugea bon d'ajouter « Je suis une sorcière... » Pourquoi s'inquiète t-elle autant au juste ? Ça n'a aucun sens ! Lui aussi est différent, il ne va pas lui en vouloir mais va savoir pourquoi, elle appréhende parce que c'est son meilleur ami. Tout d'un coup, elle se rappelle de ce qu'elle a pensé avant lorsqu'il était torse nu , elle se redresse pour se mettre sur ses deux jambes et se plante devant lui avant de se remettre sur ses genoux, après avoir levé sa robe une nouvelle fois. Elle le regarde dans les yeux un instant l'air suspicieuse « Enlève ta veste...... » Bon, je vous l'accorde, dit comme ça , il peut y avoir confusion et on peut croire qu'elle veut qu'il se passe quelque chose de plus.. enfin voilà, mais ça n'a rien a voir, elle veut juste savoir si ce qu'elle a vu était un tour de son esprit ou s'il avait vraiment des cicatrices suspectes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Sam 27 Juil - 14:14

La situation est meilleure. La tension est redescendue. L'échange se fait plus naturellement. Chad a conscience que la façon dont il a sauté sur Aly sous sa forme animale est étrange. Il s'excuse. Mais ce n'est pas sa faute. Il ne contrôle pas toujours. A son grand désarroi. De toute façon, ils sont seuls. Ce n'est pas comme à l'époque où ils traînaient toujours ensemble. L'époque où même leurs parents se posaient des questions quant à la réelle nature de leur relation. Personne ne croit en l'amitié entre un homme et une femme sans qu'ils ne couchent ensemble. Pourtant, Chad et Alysse sont la preuve que cela reste possible.

"Mais vous êtes seulement amis ? Y a rien de plus ? Tu ne veux rien de plus ?"

En début de son adolescence, à cette question, Chad avait hésité. Contrôlé par ses hormones, il avait vu Alysse comme une femme et non plus comme sa soeur. Mais il s'était vite ressaisi. A présent, elle était et restera toujours sa petite soeur qu'il veut protéger à n'importe quel prix.

Assis en face d'elle, il ne bouge plus. Le vent souffle toujours. Il inspire et expire calmement. Tout va bien. Du moins, pour le moment. Curieux, il demande à la demoiselle la raison pour laquelle elle est ici. Il attend sagement. Elle se remet à genoux devant lui et il reste impassible. Ses yeux sont fixés sur Aly. Il ne sait pas ce qu'elle s'apprête à faire mais il se dit que si elle peut le montrer maintenant c'est qu'elle maîtrise son don. Au moins mieux que lui. Il sourit doucement. Ses yeux sont fermés alors que lui la fixe sans gêne aucune. Les mains de la demoiselle se lève devant lui, les paumes vers le ciel. Il fronce un sourcil. Il se demande ce qu'il s'apprête à voir. Elle parle, mais il ne sait pas à qui. Il regarde autour d'eux mais ne voit rien. Il baisse les yeux sur l'herbe et les voit, au bout de quelques secondes, se tendre vers le ciel. Un peu surpris, il se recule un peu de quelques centimètres. Il n'a pas peur, bien au contraire, il trouve cela fascinant, moins contraignant que son don à lui. Mais chaque pouvoir, chaque don à son lot d'avantage et d'inconvénient.

Soudain, les gouttes d'eau, les feuilles se soulèvent autour d'eux. Elles planent  d'une manière qui est loin d'être naturel. Chad lève les yeux et les regarde toujours fasciné. Sous le charme. Le sourire qu'il affiche s'élargit. Jamais il n'aurait pensé que sa soeur avait un don aussi chouette. Il observe en silence pendant quelques secondes avant de reposer les yeux sur Aly. Il croise son regard et soudain les gouttes et les feuilles retombent là d'où elles viennent. Le silence s'installe quelques secondes avant que Chad laisse échapper son contentement d'un petit rire qui devrait rassurer son amie.


    C'est génial. Au moins tu le contrôles mieux que moi., dit-il sans cacher son enthousiasme.


Il veut lui poser d'autres questions mais Aly le devance. En l'entendant, il se raidit, perdant son sourire. Elle le prend de court. Il se demande ce qu'il arrive à la jeune femme. Son teint est pâle pendant quelques instants mais il se ressaisit rapidement en réalisant ce qui peut clocher. Quand il est redevenu humain, il s'est approché torse nu et elle a pu voir les cicatrices qui trônent sur son corps. Il soupire et ne retrouve pas le sourire. Il aurait préféré qu'elle ne les voit pas aussi tôt.

Doucement, il obtempère et retire sa veste doucement puis son haut. La majorité de ses cicatrices se trouvent sur son ventre. Il se tient droit, mettant sans vraiment le vouloir, ses abdos en avant. Les cicatrices forment de petites stries blanchâtres le long de son torse. La plus incroyable est celle qui se trouve sur son flanc gauche. Elle est longue de 5 à 6 centimètres et épaisse de 2. Quant à la profondeur... La lame avait loupé les organes vitaux de peu et c'était un chirurgien clandestin qui l'avait remis sur pieds après plusieurs jours de souffrance.


    Oui, je sais, c'est  pas joli joli... Quand je te dis que je ne me suis pas amusé...


Le sourire est teinté de nostalgie. Bien que cette période de sa vie n'a pas été la plus facile, il a quand même passé de bons moments. Il fait la connaissance de quelques personnes intéressantes. Il s'est oublié dans l'alcool et dans les bras de quelques femmes. Il n'est pas spécialement fier de ce qu'il a fait, mais il ne regrette rien non plus.


    Mais... Arrêtons de parler de moi tu veux ! Tu es arrivé quand ici ? Et tes parents, ils le savent pour toi ?


Il se sort une nouvelle cigarette. Il sait qu'il fume beaucoup mais il ne compte pas arrêter de si tôt. Ca le détend. Il gaspille des fortunes par mois pour se les acheter, mais c'est toujours mieux que la drogue. Dans une certaine mesure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Sam 27 Juil - 23:08

Malheureusement, c' est bien l'une des seules choses qu'elle parvenait à faire et ce n'était même pas vraiment de la magie à l'état pur. Lorsqu'il s'agit d'effectuer de grands sorts ou de grandes actions, les sorciers sont toujours obligés de réciter une formule, une incantation pour pouvoir "expliquer" ce qu'ils veulent faire en espérant qu'ils avaient utilisés les mots justes pour se faire comprendre et que le sort n'aurait pas un tout autre sens. Elle savait depuis sa plus tendre enfance sa nature, mais elle avait évité jusqu'à là de s'en servir ou trop souvent du moins ne voulant pas risquer d'attirer l'attention mais aussi un peu parce que tout ça avait le don de la terroriser à certains moments. Elle a souvent été partagée par rapport à ça.. Il lui arrivait de se dire que c'était génial, qu'elle avait de la chance et que comme dans les films elle pourrait faire le bien, aider les gens , sa famille , ses amis et d'un autre elle se disait qu'elle mentait à pas mal de gens, qu'elle était contrainte de se cacher pour être elle-même. C'est difficile, surtout lorsqu'on est encore jeune. Elle aurait aimé en parler à Chad, de nombreuses fois d'ailleurs elle aurait voulu le lui confier, lui dire qu'elle n'était pas comme toutes les autres jeunes filles de son age mais elle ne l'avait pas fait. Chad était son meilleur ami, elle ne voulait pas le perdre et malheureusement la peur avait prit le dessus sur son envie qu'ils sachent tout l'un de l'autre mais c'était le seul "mensonge" qu'elle lui avait fait. Ce n'était même pas tellement un mensonge puisqu'il n'était pas au courant, c'était plutôt une cachotterie mais là encore, elle cherchait des arguments dans sa tête pour se certifier qu'elle n'avait pas eut tord d'agir de la sorte.

« Pas toujours.. » elle sourit en coin mais cela ne dure que très peu de temps puisqu'elle "l'oblige" d'une certaine manière à lui montrer ce qu'il n'a pas tenu à commenter avant. Lorsqu'il retire son t-shirt, le premier réflexe d'Alysse est de regarder son torse et de mettre sa main devant sa bouche. Elle n'est pas juste choquée de ce qu'elle voit mais elle est triste.. Et dire qu'elle l'a pratiquement agressé pour être parti en lui disant qu'elle espérait qu'il "s'était bien amusé". Elle s'en voulait. Retirant sa main de ses lèvres, elle la tendue et effleura très légèrement les différentes cicatrices qu'il avait, les yeux brillants et s'arrêta lorsqu'elle en vit une plus grande que les autres , plus sur le côté. Celle-ci est probablement celle qui lui a fait le plus mal, mais elle ne peut pas vraiment le certifier puisqu'elle n'était pas là. Elle aurait certainement pu l'aider si elle avait été avec lui pour le soigner de ses blessures avec des sorts ou des remèdes de sorciers, aux herbes et aux racines. Bien que chaque cicatrices raconte une histoire et que grâce à celle-ci on en retient une leçon, elle aurait largement préféré qu'il n'en ait aucune. Alysse était parfois un peu trop sensible, ça l'enervait d'ailleurs mais rien que lorsqu'elle voyait ces cicatrices ça lui faisait un mal incalculable parce qu'elle ne pouvait s'empecher de s'imaginer comment son meilleur ami les avait reçues. Elle releva les yeux vers lui puis s'approcha pour se serrer tout contre lui, fermant les yeux et caressant doucement sa nuque. Après avoir vu tout ça, elle voulait juste s'assurer qu'il allait bien, qu'il était bien là devant elle et même si ça paraissait stupide, elle en avait besoin. « Plus jamais je ne laisserai encore quelqu'un marquer ton corps de la sorte.. Je t'aime trop pour ça » Le premier je t'aime en six ans... Que ferait-elle sans son frère ? S'il lui arrivait quelque chose ? Elle n'y survivrait jamais et plutôt donner sa vie que de voir celle de son meilleur ami prise. Elle se détacha doucement de lui en essayant de sourire et embrassa sa joue avant de se reculer et de s'installer en face de lui comme quelques minutes auparavant, les jambes en tailleur et replaçant sa robe pour qu'elle entoure la totalité de ses jambes et qu'elle tombe sur le sol frais.

Il lui demande depuis quand elle se trouve à Shadow et si ses parents étaient au courant de sa situation, elle hoche la tête doucement en caressant l'herbe du bout des doigts : « C'est la première année que je viens ici et je dois avouer que ça me stressait un petit peu. Je ne savais pas que ce genre d'endroits existaient avant qu'on  ne m'en parle. Je l'ai su le jour de mon huitième anniversaire.. Mes parents me l'ont dit, ils le savaient depuis toujours mais ils attendaient que je sois un peu plus mûre pour me le dire plutôt que d'attendre que mes pouvoirs se manifèstent d'eux-même »  elle se mordilla légèrement la lèvre un peu anxieuse de voir sa réaction, peut-être qu'il lui demanda pourquoi elle ne lui en a pas parlé et elle serait bien dans l'embarras parce que même elle, elle n'en aucune idée. Alysse reprit ensuite en regardant le sol « Au début j'y croyais pas et ensuite je me suis dit que c'était trop cool, quel enfant ne rêve pas d'avoir des pouvoirs pour sauver et protéger le monde ? Je me voyais déjà avec un masque et une cape.. » elle rit quelques secondes « Et quand l'excitation m'est passée, j'ai eu peur et je n'en ai parlé à personne. Jamais. » ce qui ne fut d'ailleurs pas facile, c'est surtout à cause de ça qu'elle avait été malheureuse. Ces dons, ils pouvaient être autant cadeaux que poisons. Elle leva les yeux vers lui en le regardant et lui sourit sincèrement « Et toi ?  C'est aussi ta première année ou tu es déjà venu? Là, elle avait enfin l'impression qu'elle avait retrouvé son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mar 30 Juil - 17:24

Les cicatrices sont des souvenirs. Les souvenirs d'une période noire de sa vie mais ô combien palpitante. Le souvenir que ses questions ont trouvé quelques réponses. Pourtant, il ne lui dit pas tout. Il ne lui dit pas qu'il a boité pendant plusieurs jours à cause d'une mauvaise expérience sous l'apparence du canidé. Il ne lui dit pas qu'il s'est fait refait le nez et qu'il a manqué de faire une hémorragie interne. Il ne lui dit pas qu'il a cherché toutes ces cicatrices. Il a participé à des bagarres auxquelles il n'avait rien à voir.

Il laisse Aly admirer son corps meurtri. La main devant la bouche, elle ne quitte pas son torse des yeux. Ca n'aurait pas été Alysse, il se serait senti plus que flatté. Mais la situation est tout autre. Cette jeune femme s'inquiète plus que nécessaire pour le jeune homme. Il le lit dans ses magnifiques yeux couleur émeraude. Il est un peu surpris quand elle approche sa main de son corps. Mais se laisse. Il frissonne un peu  ce contact qu'il n'attendait pas. Il se demande ce qu'elle cherche à faire ainsi. Cherche-t-elle à s'approprier la douleur qu'il a ressenti ? Ce serait idiot. Peut-être même insupportable pour elle. Elle ne doit jamais le connaître.

Puis elle vient chercher ses bras de nouveau. Obéissant et protecteur, il la serre contre elle, comme le désir de la protéger du mal que lui avait ressenti. Il sourit doucement. Comme ça lui avait manqué. Il ne veut plus jamais la perdre, ne plus l'abandonner. Il ne veut plus qu'il y ait de secret entre eux. Il veut qu'il reparte comme avant. Ses doigts se promènent dans sa chevelure dorée. Ils sont aussi doux que dans ses souvenirs. Ils ont la même odeur. Il ferme les yeux à son tour.

Le silence se fait autour d'eux pendant des secondes qui paraissent à la fois longues et trop courtes. Il ne veut pas la lâcher. Puis elle rompt le silence. Il sourit et rouvre les yeux. Ses paroles le touchent au plus profond de son être, d'une façon qu'il ne pourrait encore une fois pas exprimer. Il jette un coup d'oeil à sa guitare, la seule qui l'aiderait à mettre des mots, une mélodie sur ce sentiment de confort qui grandit en lui. Il n'a pas besoin de retourner en Ecosse pour se sentir chez lui. Il a juste besoin qu'elle reste près de lui.


    Ne t'en fais. Ca n'arrivera plus.


Il ne peut pas le promettre. C'est un impulsif. S'il estime qu'il y a une injustice, il brandira le poing. Si l'on fait du mal à sa petite soeur, il ne répondra plus de lui. De même, il ne peut pas répondre à son "je t'aime". Il ne le lui a jamais dit, mais l'a toujours pensé. Il ne sait pas si cela lui suffit, si elle a besoin de l'entendre mais c'est tout ce qu'il peut lui offrir pour le moment. Un jour viendra où il arrivera à le dire. Mais encore une fois, c'est grande conviction.

Doucement elle s'éloigne et c'est la mine triste qui la regarde s'éloigner. Mais elle laisse un baiser sur sa joue et ne va pas plus loin que l'herbe sur laquelle ils sont assis. Il sourit de nouveau. Il la regarde tendrement. Il est fier de voir la femme splendide qu'elle est devenue. Il est fier d'être le protecteur de cette ravissante demoiselle.

Après s'être rhabillé, il lui demande depuis quand elle est ici et il apprend qu'elle le sait depuis des années. Il soupire. Mais il n'y a pas de place dans le présent pour les regrets. Alors un fin sourire réapparaît sur ses lèvres et il l'écoute sagement, comme il l'a toujours fait.

Elle parle de masque, de cape. Il rit avec elle. Il comprend ce qu'elle a ressenti. Malheureusement, dans son cas, il n'a jamais eu l'occasion de voir son don comme ce qu'il lui manqué pour accomplir le bien autour de lui. Il n'a vu que les inconvénients. Il a vu qu'il était différent. Il a vu qu'il ne pouvait pas se contrôler. Il a vu qu'il devait fuir pour parvenir à comprendre un minimum ce qu'il se passait en lui. Quand elle admet avoir eu peur, Chad se rapproche doucement et lui prend la main. Il lui montre qu'il est là. Il lui montre que maintenant, elle n'a plus à avoir peur. Il sourit.


    Je le sais depuis deux ou trois ans. Contrairement à toi je n'ai pas vu le masque et la cape derrière mon... don. Puis il y a quelques semaines, j'ai réalisé qu'ici serait le meilleur endroit pour apprendre à me contrôler.


A chaque fois qu'il évoque sa condition de métamorphe ou sa mère, un voile noir se glisse sur ses yeux. Ce sont les deux choses sur lesquelles il n'a eu aucun contrôle et il ne peut pas le supporter. A chaque fois qu'il y pense, ses muscles et ses mâchoires se contractent. Mais en face d'Aly, il oublie vite ce sentiment d'impuissance. Il chasse ses idées noires. Il sourit et serre la main qu'il tient et qu'il ne veut plus lâcher.


    On aura l'occasion de rattraper le temps perdu. Et comme avant, à chaque fois que tu auras besoin de moi, tu n'auras qu'à m'envoyer un texto... D'ailleurs...


Il sort de la poche de sa veste son téléphone portable et le tend à la jolie blonde.


    Entre ton numéro, dit-il avec un immense sourire sur les lèvres.


Comme avant, si elle s'ennuie, si elle a un petit coup de blues ou un gros chagrin, si elle veut tout simplement parlé, elle le trouvera à l'autre bout du fil. Il n'était plus l'adolescent perturbé. Ces années dans la rue l'avaient grandi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Lun 5 Aoû - 17:20

[size=13]Elle était étrangement calme à ce moment là, comme elle l‘était toujours lorsqu‘elle avait confiance, qu‘elle se sentait en sécurité. Malgré leurs dons surnaturels, ils étaient restés les mêmes ou en tout cas, il semblait qu’ils s’entendaient comme à la vieille époque ou presque. Avoir ses pouvoirs, ça n’a rien de rassurant ou de sécurisant, même si n’importe quelle personne normale les jalouserait, ceux qui en ont savent que c’est loin d’être facile à gérer tous les jours. C’est surement le seul mensonge qu’elle avait fait à son ami d’ailleurs depuis qu’ils se connaissaient et encore, Alysse ne considérait pas tellement ça comme un mensonge. Elle avait seulement évité d’en parler. Elle l’avait d’ailleurs fait avec tout le monde et même Alexander. Seuls les membres de la famille le savaient et en même temps, comment aurait-elle pu leur cacher ? Ces dons sont héréditaires après tout, sa mère les avait tout comme sa mère avant elle. Caressant toujours quelques mèches de ses cheveux elle le relâche en souriant même si elle n’en a pas vraiment le cœur, elle ne veut pas l’inquiéter. Ce qu’il lui dit la rassure, un peu. Il y a des rumeurs depuis la rentrée qui ont le don de lui faire froid dans le dos mais elle évite le plus possible d’y penser bien que ce ne soit pas facile.

Regardant l‘herbe, quelque chose vient prendre sa main. Quelque chose de chaud, de tendre. Elle lève les yeux et voit alors sa main dans celle de son meilleur ami. Alysse la caresse un peu du bout des doigts en se disant que si elle avait le don de Chad, elle se transformerait en colombe ou en oiseau, pour pouvoir voler dans le ciel et traverser les nuages, aller où elle veut quand elle le veut. Mais son statut de sorcière lui plait, ça la rapproche de sa mère et ça l‘oblige à se dépasser pour se contrôler alors elle l‘accepte. Elle n‘a pas le choix de toute façon. Même s‘il tente de le cacher au mieux on peut voir dans ses yeux, ses gestes qu‘il a mal en y pensant et c‘est pourquoi Alysse pose son autre main sur celle de Chad : « On est pas obligés d’en parler si tu veux pas. » il le sait surement mais elle veut s’en assurer, elle non plus ne voudrait pas parler de ce qu’elle a vécu entre le départ de son meilleur ami et Shadow Falls. En le voyant sortir son portable Alysse rit, elle ne savait même pas qu’il avait du réseau ici.. En même temps a part sa famille, elle ne voit pas à qui elle pourrait écrire et ils préfèrent l’idée du papier et de la plume plutôt qu’un sms. Ses parents ne sont pas trop portés sur la technologie a part la tv et la radio. « Tu as tout prévu à ce que je vois » Elle attrape le téléphone en lâchant la main de Chad et commence à taper les chiffres. Lorsque c’est fait elle lui tend l’objet.

Au pire, s’ils veulent se voir ils n’auront cas le faire pendant les pauses de midi ou le soir après les cours et les sorties en ville. Serait-elle seulement prête maintenant qu’elle l’a retrouvé à ne pas reprendre ses vieilles habitudes de le voir tous les jours, à n’importe quel moment? Elle sait qu’elle aura de gros efforts à faire et elle est prête à s’y engager. « Depuis que je suis ici j’ai même pas allumé mon téléphone, au début je me suis même demandée pourquoi je l’avais emmené. » Alysse sourit doucement en posant ses deux mains sur ses genoux « Tu ne veux pas jouer encore ? » demande t-elle en joignant à ses dires un signe de la tête en direction de la guitare avant de reposer son attention sur lui « J‘adore t‘écouter »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Ven 23 Aoû - 21:22

Sans s’en rendre compte, il a laissé la blondinette voir à travers son silence. Elle a réussi à percevoir ce qu’il s’applique à dissimuler. Mais il sait qu’il ne peut le lui dissimuler éternellement. Alors il la laisse poser sa main sur la sienne. Il regarde d’abord la main, puis touché par ses paroles, il lève les yeux sur l’agréable visage de sa sœur. Un faible sourire, teinté de tristesse et de tendresse apparait sur ses lèvres. Doucement, il lève la main libre et la pose sur la joue d’Alysse. C’est un silencieux remerciement mais ils n’ont plus besoin de mots. Plus depuis des années. Comme quoi leur séparation n’a pas joué sur le lien unique qui les unit.

Bien qu’il ne le montre pas, Chad est heureux de retrouver sa sœur de cœur. Il la regarde avec fierté. Il est ravi de retrouver la femme qu’elle est devenue. Plus belle encore que dans ses souvenirs.

Dans un élan d’excitation, il sort son téléphone et le tend à la jeune femme en lui disant d’y enregistrer son numéro. Un pincement au cœur le prend, se rappelant la raison pour laquelle il ne l’a plus dans son répertoire. Mais il chasse cette idée d’un revers de la main, se contentant d’admirer sa petite protégée. Son rire cristallin résonne dans son être. Il sourit. Du coin de l’œil, il la regarde tapoter son numéro en ajoutant.


    Non, mais le hasard fait bien les choses.


Il récupère rapidement son téléphone. Les yeux brillants, il parcourt son répertoire et repère le nom d’Alysse. Il sourit d’avantage. La voilà de nouveau à la place qu’elle mérite. Le premier nom de son répertoire. Elle apprend à l’Ecossais qu’elle n’a même pas allumé son téléphone. Elle n’aura plus le choix maintenant, pense-t-il, fièrement. Mais soudain, elle change de sujet. Un sujet qui contribue au sourire de Chad qui s’élargit une nouvelle fois. Cela fait si longtemps qu’il ne s’est pas senti ainsi.

Il se déplace pour attraper l’objet de toute leur attention et revient en place rapidement. Assis en tailleur, il place la guitare sur ses genoux. Soudain, le trac le prend aux tripes. Pour une raison qui lui échappe, il stresse. C’est bien la première fois depuis qu’ils se connaissent et depuis qu’il en joue. Pourtant, depuis, il joue beaucoup mieux. Son répertoire musical s’est agrandi, sa technique s’est améliorée, sans parler des compositions qu’il a achevées ces dernières années.


    C'est vraiment parce que c'est toi, dit-il en lui offrant son plus beau sourire.


Les doigts légèrement tremblants, il agrippe le manche de la gratte. Les doigts de sa main droite gesticulent dans tous les sens et craquent. Il inspire profondément, ferme les yeux et décide de se laisser emporter par la musique. Rapidement, la musique s’envole, mélodieuse, apaisante. Il ne sait pas ce qu’elle veut entendre alors il joue la première musique qu’il lui vient en tête. Une musique qu’il n’a pas joué depuis des années. Une musique qui représente bien les sentiments qu’il a pour sa sœur. Ils mêlent amour, amitié. Cette ambiguité qui subsiste depuis tout ce temps passé l’un avec l’autre. Il chantonne suffisamment fort pour qu’elle ne soit la seule à l’entendre. Il n’aime pas sa façon de chanter. Il estime qu’il brise le charme qui émane de la musique, comme si la musique suffisait à elle-même. Mais elle doit écouter les paroles. Elle doit se rappeler de toutes les fois où il l’a joué pour elle.

Puis la chanson se termine, l'émotion est à son maximum. Chad tremble encore, troublé. Il repose les yeux sur Alysse et la joie demeure. Jamais il n'aurait pensé qu'il la retrouverait ici. Jamais il n'aurait pensé que ça se passerait aussi bien. Il garde la guitare contre lui, le sourire aux lèvres, les yeux toujours brillants.


    J'espère que ça te plait toujours autant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Jeu 19 Sep - 17:01

(HJ: vraiment désolée pour le long retard :cache: )

Le regard posé sur le jeune homme qui attrape sa guitare, Alysse sourit. Elle est sereine, elle l’est toujours lorsqu’elle est avec lui. Ce qu’elle ressent à ce moment même ce n’est même plus de l’amour fraternel mais de l’admiration.  Traits pour traits, elle arrivait à le revoir enfant, il n’a pas changé il a seulement grandi et pourtant.. Les notes commencent à s’évaporer , elles les entoure et s’envolent en direction des étoiles tendis que la sorcière ferme brièvement les yeux afin d’en profiter un maximum. Il joue vraiment bien et la surprise n’en est que plus belle, lorsqu’il se met a chantonner les paroles. Ses yeux se rouvrent directement, se posant sur lui, sur ses mains et la guitare plutôt. Elle reconnait cette chanson, c’est la leur. Bon, elle ne leur appartient pas vraiment véridiquement puisqu’ils ne l’ont ni écrite ni interprétée mais ça fait bien longtemps qu’ils se la sont attribuée tout simplement parce que les paroles leurs parlaient à chacun. La nostalgie ne cesse de revenir à la charge dans son esprit et avec elle, tous ces soirs qu‘ils ont passé, allongés dans un champs ou dans la remorque de la camionnette du père à Alysse, a contempler les étoiles dans un silence parfait ou encore avec comme accompagnement une vieille cassette de musique. La sorcière baisse les yeux en effaçant une larme pas encore tombée de son œil. Parfois elle se trouve vraiment trop sentimentales voire susceptible. Elle ne supporte pas de se dévoiler avec autant de facilité mais avec Chad, c‘est différent. Cette chanson, c‘est la leur, et elle l‘adore. La chanson se termine et les dernières notes s‘effacent laissant alors la brise venir combler ce silence d‘agneau. Alysse repose son regard sur lui, les yeux brillants entre l‘admiration et la gaieté « C’est toujours aussi parfait » Elle aurait aimé depuis qu’ils se connaissent entendre sa voix à plus d’occasions parce que même s’il la trouve peu adaptée, en vérité elle rend ce moment et cette chanson , cette mélodie vivante et émotive. C’est comme ça, parfois il y a des gens qui ont le don de créer des réactions chimiques en vous, de mettre au garde-à-vous tous vos sens et leurs font découvrir toutes les émotions pendant près de cinq minutes; et le métamorphe en fait parti.

Ca fait maintenant plus d‘une quinzaine de minutes qu‘ils se sont retrouvés et pourtant, Alysse sent toujours cette envie insatiable de le prendre dans ses bras, de le serrer contre elle-même si c’est pour toute la nuit, de sentir ses bras la recouvrir et la protéger, sentir son parfum, passer une main dans ses cheveux en bataille afin de les décoiffer encore un peu plus et sentir ses lèvres sur sa joue,… Mais elle ne fait rien. Il n’est pas comme ça et elle le sait. En réalité ils sont vraiment différents presque même à l’opposé et c’est certainement pour ça qu’elle tient tellement à lui. Il n’est pas du genre à montrer vraiment ses sentiments, aimer les longues embrassades et dire ce qu’il a sur le cœur lorsqu’il le peut , non . Chad est fort et robuste, deux choses dont Alysse ne se qualifierait pas. Un fin sourire se dessine sur son visage laissant apparaitre deux fossettes de part et d‘autre de ses joues « Tu crois que tu vas réussir à me supporter maintenant que tu m’as retrouvée ? » Demande t’elle avec une pointe d’humour et les yeux pétillants de bonheur. Si elle pouvait, elle prendrait des milliers de photo de lui, dans la pénombre et avec pour seul éclairage la lune en croissant dans le ciel, ce serait magnifique mais elle ne peut pas, alors elle fait en sorte de tout bien observer pour en faire des photos dans sa tête et ne jamais oublier. De toute façon elle n’oubliera pas, ce sont aussi ses retrouvailles avec son meilleur ami, son frère. La sorcière décroise les jambes et se hisse pour se lever en frottant le bas de sa robe afin d’y enlever les quelques saletés qui s’y étaient posées et se tourna vers le métamorphe : « Je commence à avoir un peu froid.. Ca te dit que je rentre me changer et qu’on se retrouve ensuite pour regarder les étoiles comme autrefois ? A moins que tu ne sois fatiguée ou que tu ais envie de rentrer à ton chalet, je te laisserai tranquille » Elle lui sourit de toutes ses dents espérant qu’il répondrait à sa première proposition plutôt que la deuxième même si elle comprendrait parfaitement. La sorcière croise les bras afin de se réchauffer un peu en attendant sa réponse  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Lun 4 Nov - 16:18

[HRP : encore désolé pour le temps et je suppose aussi qu'on peut continuer ici, après tout, un parc pour regarder les étoiles c'est bien, non ?]

Il n'a peut-être pas choisi la meilleure chanson pour exprimer son contentement, sa joie de retrouver sa petite sœur, mais c'est la première chanson qui lui avait traversé l'esprit. Bien qu'il se soit amélioré ces dernières années, il demeure inquiet de la réaction de son amie. A-t-il bien joué ? A-t-il réussi à s'exprimer comme il le faisait si bien jusque là ? Oui, ses doutes sont infondés, mais bien qu'il ne le montre pas, Chad est un éternel inquiet. Il sait que sa voix chevrotante n'aide pas à la bonne appréciation de la musique, mais il essaie de ne pas y penser.

Puis le verdict tombe. Les yeux de Chad s'illuminent d'avantage lorsqu'il l'entend. Un sourire vient égayer ses traits. Il repose la guitare sur le sol, délicatement, puis pose doucement sa main sur celle d'Alysse. C'est le mieux qu'il puisse faire pour montrer son affection, du moins spontanément. L'écossais est plutôt réservé de ce côté là. Pourtant, il est bien plus expressif dans ses gestes que dans ses paroles. Il est contradictoire, mais bien moins complexe qu'une femme de toutes manières. Il étouffe un petit rire en entendant la question de la jeune femme.


    Bien sûr. Et toi, tu vas réussir à te réadapter à mes silences ?


Il sourit. Ses yeux brillent toujours. Il ne peut pas l'exprimer, mais il est vraiment heureux à cet instant. Bien que ces retrouvailles aient aussi ramené de douloureux souvenirs, ce sont les meilleurs qui lui viennent en mémoire. Il soupire doucement. Un soupire d'aise.

La blondinette se lève et Chad la regarde faire. Il est soudain pris de panique. Veut-elle déjà le quitter ? Ils viennent à peine de se retrouver, il n'est pas prêt à la laisser partir. Le sourire s'efface légèrement de ses lèvres et il ne détache pas son regard de la jeune femme. Cette dernière le rassure sans le savoir. Il sourit de nouveau, plus discrètement cette fois et se lève à son tour, sans oublier de prendre son précieux objet avec lui. Se sentant d'humeur taquine, il se plante devant Aly et répond, le sourire aux lèvres :


    Je ne sais pas... As-tu été suffisamment sage ?


Il ne peut être taquin qu'avec elle. Presque personne n'a déjà eu la chance de le voir si à l'aise avec les autres. Sauf quand il essayait de s'attirer les faveurs d'une femme. Mais cette époque est révolue. Constatant que sa réponse ne plait qu'à moitié, il échappe un petit rire avec de rétorquer.


    Ok... Couvre toi bien alors... Ce serait con que tu attrapes froid.


Il fait un clin d'oeil à la blondinette et la regarde partir, le sourire aux lèvres. Il soupire de nouveau. Soudain il tremble. Il suppose qu'il envahit par les émotions car il ne comprend pas autrement. Pourquoi il se retransforme maintenant. Au moins, il n'a pas à faire subir ce spectacle à Alysse. Alors il finit par se laisser faire. Il n'a pas vraiment le choix de toutes façons. En un instant, voilà qu'un majestueux faucon prend sa place. Rapidement, il prend de la hauteur. Ses affaires restées sur le sol deviennent plus petites mais demeurent nettes. Il n'a pas le souvenir de s'être déjà transformé en faucon auparavant. Il se sent léger. Autant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Il approche des chalets et cherche son amie. Le campus est plutôt animé ce soir mais il la trouve rapidement. Cela ne fait aucun doute. Il reconnaît sa démarche. Rassuré, il retourne dans le parc pour récupérer ses affaires. Il se sent tellement bien... Mais il sent qu'il doit se dépêcher. Il est bien trop serein pour que sa forme humaine ne le surprenne.

Il est encore à quelques mètres au dessus du sol lorsqu'il reprend son apparence normale. Il chute. Il roule. Il étouffe quelques gémissements, plus de surprise que de douleur. Il reste allongé quelques secondes, nu comme un ver sur l'herbe humide et fraîche.


    Connerie de don !, marmonne-t-il.


Rapidement, il se rhabille, range sa guitare et prend la direction des chalets. Ce serait idiot qu'il fasse attendre Aly. En moins de vingt minutes, il est lavé et changé. Cependant, il semble qu'il n'a changé que son t-shirt tant ses vêtements sont tous plus ou moins identiques. Il attrape son téléphone et envoie un message à la demoiselle, en espérant qu'elle ait son portable avec elle.

Citation :
Fais moi signe quand t'es prête, je te rejoindrais devant ton chalet Smile
Ainsi, il attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Sam 22 Mar - 23:10

HJ: c’est parfait, désolée pour le retard ♥

La jeune femme ne le quitte pas des yeux même lorsqu’elle sent sa main caresser doucement la sienne. Ce qu’elle ressent est inqualifiable. Il a réussi en l’espace de quelques minutes à lui faire oublier toute sa peine, sa rancune et sa colère. Il avait toujours eu ce pouvoir sur elle sans forcément le savoir, réussissant à la calmer et la comprendre quand d’autres ne pouvaient pas. Elle aimerait ne pas être si timide maintenant qu’il est juste en face d’elle. Lui parler un peu plus, lui raconter tout ce qui c’est passé dans sa vie durant son absence, le bon comme le mauvais. Elle voudrait le serrer dans ses bras, encore, jusqu’à l’épuisement, l’entendre gratter à la guitare pour elle et de façon à exprimer ses sentiments le plus distinctement que possible. Elle voudrait lui dire qu’il lui a manqué. Il le sait, sans doute, mais ces mots lui brûlent les lèvres. Avec le temps, elle s’est un peu renfermée sur elle-même. Elle est plus pudique dans ses sentiments, ses gestes d’affection mais elle n’en pense pas moins. Un sourire étire ses lèvres. Maintenant qu’elle l’a retrouvé rien ne saurait se mettre à nouveau sur leur chemin. « Bien sur. » Soufflet-elle en écho à la réponse qu’il lui avait donné juste quelques secondes auparavant. Elle se lève et il en fait de même. Il sourit. Il est beau, encore plus que dans ses souvenirs.

La dernière fois qu’elle l’avait vu avant Shadow Falls, il était loin d’être bien comme aujourd’hui et pour cause, c’était à la période de l’enterrement de sa mère. A cette pensée, le cœur d’Alysse fit un dératé. La perte avait été rude mais ce n’était rien à côté du malheur difficilement camouflable de son meilleur ami. Il lui répond de manière espiègle. Le cœur de la sorcière se réchauffe, le nœud dans son ventre se délie. Elle ne réagit pas sur le moment, trop heureuse dans son sentiment de le retrouver pleinement. Chad sans ses taquineries avec elle, ce n’est plus vraiment la même chose. Elle finit par sourire, parvenant à se retenir de rire même. Elle lève les yeux au ciel. Il recommence déjà à la conseiller comme le ferait un grand frère bienveillant. Il ne peut pas s’en empêcher, tout comme elle ne peut s’empêcher de l’avoir dans la peau tel un tatouage invisible. « Promis ! » Lance-t-elle en le regardant à nouveau avant de s’éloigner d’un pas mais de s’arrêter. Elle oubliait quelque chose. « Oh et, en fait.. » Elle se tourne à nouveau vers lui et s’approche dangereusement. Elle se hisse sur la pointe de ses pieds alors que son souffle glisse sur le cou de Chad jusqu’à son oreille. Il veut être taquin d’accord, mais elle aussi. Elle lui susurre à l‘oreille en ajoutant le ton qui allait avec : « Je suis devenue une très méchante fille. Mais, tu le découvriras par toi-même. » Elle se met à sourire. Elle n’aura pas la chance de voir sa réaction mais peut presque l’anticiper. Restant toujours aussi proche de lui, elle dépose ses lèvres sur sa joue , plongeant une dernière fois son regard dans le sien puis prend le chemin de son chalet sans se retourner. Elle jubile. Malgré la réalité des choses, elle ne peut pas croire ce qui vient de se passer. Tout ça relève presque du miracle. Elle pensait l’avoir perdu à jamais, avait fait son deuil et il revenait finalement dans sa vie comme ça, par tout hasard. Elle aurait la chance de le revoir tous les jours, comme avant et ils pourraient retrouver leur complicité d’antan. Peut-être même la rendre encore plus forte dans la mesure du possible.

Arrivée à son chalet, Alysse ouvre la porte et appelle pour voir si Hayden est là. Etant donné la lumière visible sous la porte de sa chambre, la sorcière suppose que oui. Elle ne perd pas plus de temps, bien trop pressée de retrouver Chad et se dirige directement dans sa chambre. Elle ne peut pas l’expliquer mais maintenant qu’elle sait qu’il est ici, elle a envie de rattraper le temps perdu, de ne plus le quitter et de réapprendre à le connaitre le plus efficacement que possible. Sortant de ses pensées, elle ferme le volet de sa fenêtre puis se change en enfilant un jean et un pull confortable ainsi que des chaussures quelconques avec une veste fourrée. Comme ça, elle est sure de pouvoir affronter le froid et de ne pas se transformer en bloc de glace au milieu de leur séance d’astronomie. Un bruit l’interpelle soudain et la fait sursauter. Son téléphone, posé sur sa table de nuit, vibre. Elle s’approche et voit alors le numéro de Chad s’afficher. Sans attendre, elle l’ajoute à ses contacts et lui répond qu’elle est prête et qu’elle l’attendra comme il l’a dit devant le chalet. Avant de ressortir, elle toque à la porte d’Hayden et la prévient qu’elle va rester dehors un bon moment donc qu’elle ne doit pas s’en faire si en allant se coucher, elle ne la trouve pas dans sa chambre. Elle finit par lui souhaiter une bonne nuit et s’éclipse de la chambre de la fae mais aussi du chalet. Elle s’installe devant la porte en attendant son meilleur ami et regarde le ciel, les étoiles d’un air rêveur.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mer 16 Avr - 10:29

"Je suis devenue une très méchante fille..."

A cet aveu, le jeune homme demeure immobile. Tout d'un coup, il la trouve sensuelle. Il balaie cette idée d'un revers de la main. Il s'est toujours promis qu'il ne la verrait pas autrement que comme une soeur. Autrefois il a eu le béguin pour elle. C'était normal. A force de toujours être avec elle. Il l'aime comme une soeur mais elle ne l'est pas réellement. Alors il s'est fait la promesse de ne jamais la voir autrement. Et il sait qu'il tiendra cette promesse. Il sait aussi parfaitement qu'elle le taquine et qu'il tombe dans le panneau à pieds joints. Il se contente d'expirer, amusé et la laisse partir.

Il est sur le chemin des chalets des filles quand elle lui répond. Elle est prête. Enjoué, la clope au bec, il la rejoint. Elle est assise sur les marches, la tête tournée vers les étoiles. Qu'elle est belle ! Il jette sa clope à terre, l'écrase du bout du pied.

    Prête pour notre petite séance ? dit-il en lui tendant le bras.


Elle se lève et attrape son bras et ils se dirigent tous les deux vers le parc. La clairière est l'endroit parfait. Il n'y a pas trop de monde, en particulier en Octobre. Le ciel est dégagé. Il n'y a pas trop de lumière aux alentours. Chad se rend compte qu'il a quand même oublié quelques trucs. Des boissons, de quoi grignoter et une couverture. C'est un premier essai après les retrouvailles. Il soupire.

    J'ai oublié de prendre à boire et à manger... On sera obligé de refaire ça une prochaine fois, ajoute-t-il avec un clin d'oeil.


Tous les prétextes seraient bons pour la revoir. Il a retrouvé sa soeur. Il ne la laissera plus jamais partir. Il la protégera toujours et du mieux qu'il le peut.

Enfin ils arrivent à la clairière. Ils s'installent. Chad sourit. La dernière qu'il s'est senti ainsi remonte à... Il ne s'en rappelle même pas. Mais il est heureux. Du moins, ça y ressemble. Entouré de toute cette verdure, il a l'impression de n'avoir jamais quitté l'Ecosse. C'est comme s'il avait 16 ans de nouveau, entourée de la seconde femme de sa vie. Il sait que la première ne reviendrait jamais. Il chasse cette idée. S'il se met à penser à sa mère, il se transformerait.

Il s'allonge. Un long soupir lui échappe. Il contemple les étoiles, Alysse à ses côtés. Il tourne finalement un peu la tête vers elle, l'air un peu grave.

    Alors, que t'est-il arrivé ?


Il n'est pas connu pour sa délicatesse dans ses paroles et Aly le sait. Le tact, il ne connait pas. Et puis, puisqu'ils sont là, autant taper dans le vif du sujet. Il sait qu'il finira par tout savoir de toutes façons. Ce n'est qu'une question de temps, alors autant commencer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Localisation : Shadow Falls
Messages : 265

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mer 7 Mai - 17:01

Alors que la sorcière contemple toujours les étoiles, une voix la fait sortir de ses pensées. Chad est enfin là. Enfin oui même si ça ne faisait pas plus d’une demi heure qu’ils ne s’étaient plus vus. Elle se lève alors en toute hâte et le rejoint sans attendre toujours le sourire au lèvre. Elle a beau être très rancunière, l’amour et l’attachement qu’elle lui a toujours voué est bien plus fort que ce sentiment désagréable et il ballait bien vite le fait qu’ils ne s’étaient pas vus depuis de nombreuses années. Ce soir, ce serait retrouvailles, pas règlement de comptes. « Plus que prête ! » Elle attrape doucement son bras et marche avec lui jusqu’à l’endroit où le jeune homme à proposé d’aller afin de s’adonner à l’une de leur activité favorite. Tout d’un coup, elle a l’impression de voyager, d’être quelques années en arrière, en Ecosse, avec son meilleur ami qui n’est jamais parti. Elle ne s’était jamais demandé jusqu’alors ce qui aurait pu se passer, ce qu’ils seraient aujourd’hui l’un et l’autre si la mère de Chad était toujours là et qu’il ne s’en était pas allé. Elle ne serait sans doute pas allée à la fac aussi loin de chez elle pour changer de décor et quitter ses vieux démons aussi. Elle avait beau adorer son pays, sa terre natale, sans l’Emerson rien de tout ça n’avait plus eu la même valeur à ses yeux.  Durant le chemin, la sorcière regarde ses pieds avec insistance. Elle est bien trop maladroite et préférerait autant faire preuve d’une bonne image devant celui qu’elle vient de retrouver. Et puis, elle sait aussi que si elle regarde Chad elle finira par le dévisager sans le vouloir et que ça le mettra mal à l’aise bien qu’elle ne peut faire autrement lorsqu’elle entend à nouveau le son de sa voix s’élever dans les airs. Le metamorphe l’informe qu’il a oublié de quoi boire et manger aussi ce à quoi il ajouta, et ce qui fit sourire une nouvelle fois Alysse, qu’ils devront forcément le refaire à l’avenir afin de corriger ces petits détails. Ce n’était surement pas elle que ça allait déranger bien au contraire, tous les prétextes étaient bons pour le voir le plus souvent possible. « C’est bête, vraiment bête. » Lâche-t-elle sans en penser un piètre mot. Arrivés à l’endroit choisi, Alysse relâcha le bras protecteur duquel elle s’était emparé devant son chalet et s’installe à son tour, juste à côté de lui. Elle ramène ses jambes à sa poitrine et les entoure de ses bras sentant que cette soirée va être la plus agréable qu’elle aura eue depuis son arrivée à Shadow. Elle a beau s’être bien intégrée, avoir fait quelques bonnes connaissances ne c’était semblable et comparable en rien avec le lien qui les unissait. Ou du moins, qui les avait unis dans le passé. Tête levée vers le ciel, elle entend distinctement sa question mais prend bien le temps de réfléchir à sa réponse. Elle fuit son regard aussi parce qu’elle sait que sinon, il parviendra à lire en elle et verra qu’elle essayait de lui mentir ou du moins, de garder quelques détails dont elle n’avait aucune envie de parler pour elle. La sorcière hausse doucement les épaules avant de respirer un grand coup. Elle en aura besoin, elle le sent. « Pas grand-chose à vrai dire, disons que je me suis adaptée autant que j’ai pu. » Commença-t-elle. Mensonge. Elle n’a pas essayé de s’adapter, elle s’est enfuie à la première bonne occasion. Pour ne pas alarmer ses parents, elle a terminé ses études de lycéenne, a obtenu son diplôme puis est partie le temps des grandes vacances en espérant oublier les moments difficiles qui avaient rythmé sa vie pendant plusieurs mois. Sans doute un moyen de décompresser, ou de mieux sombrer. Elle se rappelait aussi avec nostalgie que c’était durant ces vacances qu’elle avait rencontré son petit ami enfin, ex petit ami, maintenant et combien elle avait été surprise de se retrouver dans la même université. « J’ai été diplômée et ensuite j’ai quitté Greenock pour aller à la fac de Glasgow. » Continua celle-ci avant de se taire. Elle ne voit pas trop quoi ajouter et préfère passer sous spoiler les sujets et les moments plus ou moins sensibles. « Et maintenant je suis là. Pour résumer. » Dit-elle avant de sourire brièvement et de le regarder l’espace d’une seconde. Elle se mord la lèvre, elle est peut-être trop évasive et ça risque de provoquer soit un froid, soit des interrogations et elle ne souhaite ni l'un ni l'autre à vrai dire. Pour la subtilité on repassera. « Pour être franche, après ton départ j’ai tout fait pour me retrouver là-bas le moins possible. C’était trop.. Dur. » Il suffisait qu’elle emprunte un chemin, entende une chanson, sorte marcher dans les clairières, au bord des falaises,.. Tout le lui rappelait purement et simplement comme si le monde entier s’acharnait à lui remémorer cette perte. « Si ma mère apprend que tu es ici elle va devenir complètement hystérique j’en suis sure ! » Reprend-t-elle pour finir sur une note plus douce et drôle. Il faut dire aussi que Madame Newton avait toujours bien aimé ce garçon solitaire qui protégeait sa fille unique comme un ange gardien. Détournant le regard, Alysse se laisse basculer en arrière pour se coucher à son tour et pose sa tête dans le creux de l’épaule de son meilleur ami. Elle a beau savoir qu’elle l’a retrouvé pour de bon -du moins elle l’espère- elle a quand même ce besoin de le toucher et de sentir sa présence réconfortante. Elle observe le ciel étoilé, émerveillée comme à chaque fois et demande dans un murmure comme si, elle avait peur que si elle parlait trop fort, tout allait s’arrêter et que les étoiles allaient s’éteindre unes part unes. C’est stupide certes, mais pour elle ce si beau spectacle mérite tout simplement une discrétion absolue pour en profiter au possible. « Tu reconnais une constellation ? »



Dernière édition par Alysse C. Newton le Jeu 29 Mai - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant

avatar

Messages : 213

MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   Mar 27 Mai - 15:48

L'Ecossais confie, non sans dissimuler son contentement qu'il a oublié la restauration. C'était une petite habitude, un rituel qu'ils avaient mis en place lorsqu'ils jouaient aux apprentis astronomes. Les deux jeunes gens appréciaient particulièrement les étoiles. Chad se dit que cette passion lui était probablement venue à force de passer ses soirées avec Alysse. Blottis l'un contre l'autre, ils avaient découvert des constellations, appris à repérer les planètes.Mais il doit laisser la nostalgie au placard ce soir. Il n'a pas de raison de ressasser le passé alors que seule femme de sa vie est à ses côtés.

Pourtant, en prononçant cette simple phrase, il sait qu'il peut la blesser. Il sait qu'il va la blesser. Si elle ne se referme pas sur elle-même, elle va lui mentir. Il ne le veut pas, mais il comprend son choix. Et puis il préfère toujours qu'elle lui mente au lieu que comme lui, elle prenne la fuite. Il avait choisi la solution de facilité. Il avait été lâche et avait blessé sa meilleure amie, sa soeur.

Les yeux levés vers le ciel, avant de lui répondre. La tête légèrement tournée vers elle, Chad la regard attentivement. Elle lui ment. Il ne lui en veut pas. Il trouve ça même normal. Il soupire. Il n'est peut-être pas encore digne d'être de nouveau son confident. Il avait malheureusement déjà trahi sa confiance. Mais il lui prouverait rapidement qu'il ne recommencera pas. Que jamais plus il ne l'abandonnera. Il l'écoute sans prononcer le moindre mot, sans faire le moindre geste. Il attend. Puis elle évoque cette chère Mrs Newton. Il contient un petit rire. Il était vrai que cette dernière avait toujours été comme une deuxième mère pour lui. Un sourire emprunt de nostalgie se fixe sur ses lèvres. Il a du mal à l'admettre mais ses retrouvailles sont finalement aussi douloureuses qu'heureuses. Elles ramènent bons nombres de souvenirs qu'il pensait oubliés à jamais. Mais il tente de les chasser. Sinon le voilà reparti pour une transformation impromptue. Et puis Alysse se place finalement contre son meilleur ami. Ce dernier referme un bras protecteur sur elle. Il la serre tendrement et replonge son regard dans le ciel étoilé.

Rompant le silence, d'une voix fluette et douce, elle demande s'il reconnaît une constellation. Il penche légèrement la tête vers elle, humant doucement son odeur avant de se remettre à fixer le ciel. Jusque là, il ne regardait que d'un œil distrait, rêvassant, essayant de ne penser à rien d'autre que l'instant présent. Il laisse le silence s'interposer de nouveau entre eux. Soudain, il en repère une. Il lève son bras libre, comme tentant de se rapprocher des étoiles. Il pointe un doigt déterminé vers une constellation.

    Là... Je crois que c'est Andromède... Et à côté, il y a Persée... Mais je n'en suis pas sûr... On les voit quand même beaucoup moins bien qu'en Ecosse.


A l'instar de son amie, il chuchote. Comme par peur de rompre quelque chose de précieux avec sa voix grave.

    Tu sais, enfant, ma mère me disait que les étoiles étaient des êtres du passé qui veillent sur nous.


Avec le temps il a bien compris qu'elle avait volé cette phrase à un dessin animé, mais il avait toujours apprécié l'effort qu'elle avait fait pour préserver ses rêves d'enfance. Un peu comme si elle avait peur que le monde ne le happe dans une sphère infernale de monstruosité et de dangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Do I Know You ? [PV : Alysse]   

Revenir en haut Aller en bas
 Do I Know You ? [PV : Alysse]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires-
» Alysse Lucy O'Berry - Your lips are poison in my Veins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nés à minuit :: Au coin du feu :: La corbeille-